Affaire Balkany : 4 et 5 ans de prison pour «Bonnie and Clyde»

Mis à jour : nov. 10

Rappel : en 1ère instance, le 18 octobre 2019, Patrick Balkany, maire de Levallois-Perret, avait été condamné à 5 ans de prison pour blanchiment de fraude fiscale et corruption. Isabelle Balkany, sa femme et première adjointe qui assure la fonction de maire par intérim, avait quant à elle été condamnée à 4 ans de prison pour ce même délit. Les époux Balkany avaient alors fait appel.

En appel :


La cour d’appel de Paris a confirmé, ce mercredi 27 mai, les peines prononcées le 18 octobre en première instance à l’encontre de Patrick et Isabelle Balkany : 5 ans de prison pour lui, 4 ans pour elle – sans incarcération immédiate.



Tous deux ont également été condamnés à :

  • 10 ans d’inéligibilité,

  • verser 100 000 euros d’amende et 1 million d’euros en dommages et intérêts à l’Etat,

en raison des frais engagés pour identifier leur patrimoine dissimulé à l’étranger. Cette somme devra être payée solidairement avec :

- Alexandre Balkany, fils du couple,

- Jean-Pierre Aubry, bras droit de Patrick Balkany,

- Arnaud Claude, avocat de la ville de Levallois


(tous trois condamnés pour blanchiment ou complicité en première instance, et qui n’avaient pas fait appel)



La cour d’appel a également confirmé la confiscation des biens des Balkany notamment la villa « Pamplemousse » de Marrakech.


Ça a été dit :


Mme la Présidente de la Cour d’appel, « Le revenu familial évalué par les intéressés eux-mêmes, s’ils n’exercent plus aucune activité, sera de 10 095 euros par mois après impôt » « La cour estime que la situation financière des époux Balkany leur permettra de vivre dans des conditions dignes malgré cette décision [de saisie des biens]. »


Me Pierre-Olivier Sur, avocat d'Isabelle Balkany, "Cette disproportion appelle la question de savoir si c'est parce que c'est eux".


Me Romain Dieudonné, avocat de Patrick Balkany : « on va réfléchir sereinement » à l’opportunité d’un pourvoi en cassation.

Le saviez-vous ?


La Cour d’appel a également condamné P. Balkany pour prise illégale d’intérêt ce 27 mai.


Le 4 mars 2019, Patrick et Isabelle Balkany avaient déjà été condamnés, par la même cour d’appel mais pour fraude fiscale.

Par Geoffrey Olivier

Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube