top of page

Combien coûtent les études de droit ?

Vous vous demandez quelles dépenses vous aurez pendant vos études de droit ? Fournitures, logement, frais d’inscription universitaires, mutuelles… cet article vous dit tout sur les différents coûts à prévoir dans cette filière !


cout etudes de droit

 

Sommaire :

 

Ça y est, il est temps de voler de vos propres ailes et d’embrasser votre nouvelle vie : celle d’un adulte. Et qui dit adulte dit, pour beaucoup, autonomie financière.

Malheureusement, avant de devoir sortir la carte bancaire ou le portefeuille (pour ceux qui utilisent encore du cash), on ne se rend pas forcément compte de toutes les charges que l’on aura à supporter en arrivant en faculté de droit. D’ailleurs, avant la crise sanitaire, un quart des étudiants déclaraient connaître des difficultés financières !


Les coûts spécifiques à la faculté de droit


💶 En plus des dépenses générales de la vie étudiante que nous listerons plus bas, voici les coûts spécifiques à la faculté de droit que vous devrez prendre en compte.


Le Code civil (et d’autres Codes)


Le Code civil est un indispensable pour les étudiants en droit de L1 et coûte 20€ environ (dépendant de l’éditeur Dalloz - Team Rouge - ou LexisNexis - Team Bleu et avec des jaquettes colorées changeant chaque été).


Ce Code, que vous devrez apprendre à maîtriser comme un boucher connaît son couteau, contient l'ensemble des lois relatives au droit civil. Il vous permettra de travailler vos TD en y retrouvant les articles de loi, les jurisprudences (entendez les décisions de justice importantes) et parfois même des notes d’auteur commentant tout ça (la doctrine) ! Vous devrez réviser avec ce Code civil pour pouvoir l’utiliser en partiels si l’épreuve l’autorise le jour J !


Ça vaut donc le coût (sans jeu de mots !) d’avoir son propre Code que vous pourrez surligner, et sur lequel vous pourrez mettre intelligemment quelques post-its.


Certains Codes seront plus chers car agrémentés d’options numériques ou de contenus complémentaires à destination des professionnels. Ce n’est pas pour vous.


Investissez seulement dans la version étudiante.

Aussi, sachez que le Code civil sera nécessaire tout au long de votre cursus et même après, tant le droit privé imprègne notre système juridique.


Attention : En cas de réforme législative, il se pourrait que vous ayez besoin de réinvestir dans une version à jour.


En L2, vous pourriez aussi acheter le Code de commerce ou le Code pénal (tout dépend de vos matières étudiées dans le programme de votre fac).

En L3 Droit, il se pourrait que vous ayez besoin du Code du travail (pour protéger vos droits en tant que salarié ou employeur), du Code de procédure civile ou pénale…


N.B. : N’oubliez pas de prendre une édition de la bonne année et de ne jamais prendre un Code de seconde main qui pourrait être annotée par l’étudiant (interdit aux partiels) et obsolète. Prenez en 2024 si vous rentrez à l’Université en 2023, une édition 2025 si vous rentrez en 2024, et ainsi de suite. 🎤 “Je dis dès la première semaine de cours à mes étudiants : attention, notre société change tout le temps et les lois qui vont avec aussi. Le droit subit régulièrement de réformes rendant le contenu juridique gravé dans le marbre dans des ouvrages obsolètes. Il faut faire attention aux dates d’édition des écrits et travailler avec des ressources à jour” témoigne Laura, une enseignante en droit privé de la Team Pamplemousse.


Les manuels juridiques


manuel juridique

Outre les Codes, vous pourriez avoir besoin d’acheter quelques manuels de droit (de 25 à plus de 60€). Ces gros pavés, pardon (!), ces gros ouvrages sont composés de centaines de pages détaillées sur une matière de cours et peuvent être utiles pour avoir un contenu juridique de qualité écrits par des experts.


Attention, ils sont souvent plutôt mais notez que vous pouvez la plupart du temps les emprunter à la bibliothèque universitaire. Réfléchissez donc à deux (ou trois) fois avant d’investir.


Dans tous les cas, tendez l’oreille à la rentrée, les professeurs vous transmettront des bibliographies d’ouvrages qu’ils considèrent indispensables (avec parfois le-leur pour prendre leur petite commission de droits d’auteurs !).

 

❤️ Le saviez-vous ?

La différence entre un précis et un manuel réside grosso modo dans le fait que le premier n'aborde qu'une question spécifique, alors que le second, sans être exhaustif, se veut un bon condensé d'une matière (comme le droit constitutionnel que l’on rencontre en première année de droit) ou d'une branche du droit.

Le traité, quant à lui, se voudra être exhaustif.

 

Les livres de méthodologie juridique


Le manuel de méthodologie juridique est un achat essentiel tant il sera un véritable allié pour réussir vos études de droit. Un tel ouvrage coûte de 20 à 30€ environ selon qu’il est en version ebook (PDF) ou papier.


Nous recommandons "Comment Hacker sa L1 Droit ?" ou "Comment hacker sa L2 Droit ?", des ouvrages complets écrits par des enseignants et un spécialiste de l’apprentissage et des techniques de travail. Ces guides de méthodologie ont pour objectif de vous aider à avoir toutes les armes pour :


  1. étudier efficacement grâce à des techniques productives de travail (organisation, mémorisation, prises de notes, planification…) ;

  2. comprendre les enjeux et problématiques de l’année dans laquelle vous vous trouvez ;

  3. vous permettre de mieux vivre vos études en vous forgeant un état d’esprit de guerrier.

  4. développer vos compétences en matière de méthodologie juridique, c'est-à-dire à bien réaliser les exercices proposés en licence de droit.

Eh oui futur pépin, chaque semaine dans le cadre des travaux dirigés, vous devrez préparer des exercices (fiches d’arrêt, commentaires d’arrêt, dissertations par exemple). Et vous devrez suivre une suite d’étapes très précises pour y parvenir. Ces livres viendront vous accompagner chaque semaine pour gagner des points et ne pas en perdre bêtement. Aussi, le rythme de la faculté de droit est souvent élevé et l’organisation jouera un rôle crucial dans votre succès. Ces ouvrages vous permettront d’apprendre à mieux gérer votre temps et d’augmenter vos chances de valider votre année.

Ces livres représentent donc un coût finalement plutôt marginal au vu des clés utiles qu’ils vous donneront pour le reste de votre vie universitaire. 💡 Notre petit conseil : attention à ce que vous trouvez sur internet. Que ce soit pour les fiches de révision, des flashcards ou des livres, vous trouverez parfois des étudiants s’auto-proclamant “professeur de droit” et écrivant des petits livres avec ce qu’ils ont trouvé ci et là sur la toile ou simplement tiré de leur expérience. Ce contenu n’est pas professionnel, prenez donc garde à ce que vous voulez acheter.


Un dictionnaire du vocabulaire juridique


Le dictionnaire du vocabulaire juridique (entre 15 et 50€) est l’un des fondamentaux qui viendra aussi peser sur votre budget étudiant. Il sera précieux pour vous permettre d’apprendre et comprendre les termes techniques utilisés dans le domaine du droit.

La bonne nouvelle, c’est que vous garderez le dictionnaire pendant de nombreuses années ; il se périme bien moins qu’un Code civil ou pénal.

Notez que le Cornu et le Cabrillac sont bien aimés des étudiants. 💡 Notre petit conseil : achetez des post-it pour vous permettre d’identifier les termes que vous devez connaître.


Les coûts annexes de la fac


Dans les dépenses liées au monde universitaire, vous devrez également prendre en compte les coûts spécifiques à des choses annexes comme les frais de photocopies, les impressions de documents (flashcards, cours, copies, etc). Ces dépenses peuvent varier en fonction de votre utilisation personnelle et des politiques tarifaires de la faculté (surtout si vous aimez mettre de jolies couleurs dans vos notes et fiches à imprimer).


Le prix des fiches de révisions et des flashcards


Vous le savez, depuis des années, Pamplemousse et sa Team de professeurs fabriquent pour les étudiants en droit des fiches de révisions et des flashcards qu’on aurait tous voulu avoir avant (complètes, à jour, synthétiques et optimisées pour la mémorisation).


Les fiches coûtent 18€ environ et les Flashcards entre 12 et 14€ environ selon qu’elles sont imagées ou non. Vous pouvez les fabriquer vous-même mais cela vous prendra du temps et vous devrez être sûr de ne pas passer à côté d’une notion essentielle en vue des partiels.


🎤 “En L1, j’avais acheté 3 manuels dans les matières fondamentales mais au final, je n’ai utilisé qu’une infirme partie. Et puis tout était trop détaillé pour mes besoins. Puis, j’ai vu une fille de ma promo avec des feuilles A4 colorées qui révisait pour les partiels. C’est comme ça que j’ai découvert les Fiches Pamplemousse. Du coup, je gagne du temps car je sais que je peux me concentrer sur l’essentiel et oublier le superflu” témoigne Alix, étudiante de M1 à Lyon 3.


Les cours particuliers


👨🏻‍🏫 Combien coûte un prof particulier en droit ?


Comme au lycée, il est possible de recourir à des professeurs particuliers afin d’obtenir un soutien supplémentaire dans certaines matières. Le prix d’une heure de cours varie entre 15€ et 50€ de l’heure.


Les prix des cours particuliers varient en fonction du prix fixé par l'enseignant, évidemment, mais aussi de la durée des sessions de travail et parfois, du nombre d’heures réservées (forfait).

Renseignez-vous auprès de vos camarades de classe ou de vos enseignants pour obtenir des recommandations car beaucoup de personnes donnent des cours particuliers pour arrondir les fins de mois mais peu sont bons juridiquement et encore moins sont pédagogues.


🤓 Combien coûte le tutorat ?


Le tutorat est gratuit et est offert par d’autres étudiants. Demandez à la Team Pamplemousse ses recommandations !



Les prépas Licence de droit


Le soir et le week-end, imaginez-vous en petit comité en train de plancher sur votre prochain TD.


C’est l’idée des prépas droit qui proposent des cours et des entraînements spécifiques pour vous aider à progresser.


Les prix des prépas varient forcément en fonction de leur durée, du nombre de matières et de leur renommée et après enquête, et peuvent aller de quelques centaines d’euros par semestre à plus de 1000 euros.


Pesez bien les avantages et les inconvénients avant de vous engager, toutes ne sont pas bonnes ! Et toutes ne correspondent pas forcément à votre façon de travailler.


Les prépas concours juridiques


Si vous envisagez de passer des concours juridiques tels que le CRFPA pour devenir avocat, l'ENM pour devenir juge, le concours de Greffier, de commissaire de police, etc., il peut être vraiment utile de suivre une préparation spécifique et plus intensive que les préparations publiques en Institut d’Etudes Judiciaires (IEJ). Attention, l’inscription est obligatoire pour et devrez payer les frais d’inscriptions de 150 euros environ pour pouvoir tenter ces concours.


Les prix des prépas aux concours juridiques peuvent être élevés (souvent 2000/2500€ environ, mais cela varie du type de formule, semestrielle ou estivale, puis si elle comprend les oraux ou non. Mais croyez-nous, au vu des taux de réussite (faibles), cela est souvent un investissement rentable pour maximiser vos chances de réussite.


Le prix des études en France

couts etudes superieures

📍 La Fédération des associations générales étudiantes (FAGE), syndicat étudiant, publie chaque

année un indice permettant d’évaluer les coûts de la rentrée universitaire. Pour la rentrée 2022-2023, les coûts étaient évalués à 2 527 euros en moyenne, soit une augmentation de 7,38% en un an. Heureusement, la France est un pays où les coûts pour étudier font partie des plus faibles (les boursiers sont d’ailleurs exemptés de frais d’inscription à l’Université, par exemple).


Et les chanceux, pour 41% d’entre eux, pourront compter sur leurs parents (532€ par mois, en moyenne).


Des coûts en augmentation


Chaque année, suivant l’inflation, les coûts de la vie étudiante augmentent.


🎤 Alice, L3 à Nanterre, témoigne “Je ne sais pas si je prends de mauvaises habitudes au fur et à mesure des années, mais chaque fois que je fais le point sur mon budget, mon panier courses est plus élevé qu’avant. Il y a bien sûr l’inflation désormais qui pèse lourdement sur notre précarité mais les frais d’inscription augmentent aussi”.

schema augmentation cout vie

Des coûts différents entre Paris et les autres régions

Sans surprise, c’est en Île-de-France que les hausses de coûts sont les plus fortes. Les frais de vie courante.

Les frais de vie courante ont subi une hausse de 1,8% en Ile-de-France (1 374€), contre 2,8% en région (1 164€).

Concernant les frais de scolarité, on observe aussi la même tendance : 1 358€ en Ile-de-France (+11,8%), et 1 289€ en région (+13,85%).


Les frais d'inscription


En France, les frais varient en fonction de votre statut et du type de formation que vous suivez.

Pour la formation initiale, les frais d'inscription à la faculté de droit sont généralement modérés. Ils tournent autour de quelques centaines d'euros par an :

  • 170 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de licence ;

  • 243 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de master ;

  • 380 € pour le diplôme de doctorat et l'habilitation à diriger des recherches

La bonne nouvelle est que si vous décidez de préparer plusieurs diplômes dans un même établissement, les frais sont automatiquement réduits ; vous payez en fait la première inscription à taux plein et les autres à taux réduit :

  • 113 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de licence ;

  • 159 € pour les diplômes nationaux relevant du cycle de master ;

  • 253 € pour le diplôme de doctorat et l'habilitation à diriger des recherches

En revanche, si vous optez pour la formation continue, les frais peuvent être plus élevés (notamment pour les masters), mais cela dépendra de l'établissement et du diplôme visé.

Heureusement, vous pouvez demander des aides de financement (CPF, Pôle emploi, collectivités territoriales…).


La Contribution de Vie Étudiante et de Campus (CVEC)


La CVEC est une contribution que vous devez obligatoirement payer chaque année. Elle est destinée à financer des services et des projets pour améliorer la vie des étudiants et des campus.

Collectée par les Crous, son montant est fixé chaque année et s'élève à 100 euros en 2023/2024 (contre 92€ en 2022-2023).


Vous devrez vous acquitter de cette contribution AVANT de vous inscrire dans un établissement d'enseignement supérieur, y compris en faculté de droit.

Vous obtiendrez alors une attestation d'acquittement par le Crous afin de pouvoir finaliser votre inscription dans un établissement (ne la perdez pas !)..


NB : il se pourrait que vous puissiez être exonéré de la CVEC. 4 types d’étudiants en sont exonérés :

  • les boursiers ou bénéficiaires d’une allocation annuelle accordée dans le cadre des aides spécifiques annuelles

  • les étudiants réfugiés

  • les étudiants bénéficiaires de la protection subsidiaire

  • les étudiants enregistrés en qualité de demandeurs d’asile et disposant du droit de se maintenir sur le territoire.

 

❤️Le saviez-vous ?

Vous devenez éligible en cours d’année universitaire à l’exonération de contribution ? Eh bien, vous pouvez obtenir le remboursement !

 

Le prix de la mutuelle étudiante


Optionnelle, la mutuelle étudiante est également un élément à prendre en compte dans le coût de la vie universitaire. Elle permet de compléter le remboursement des frais de santé (consultation, opération, médicaments…) après celui de la Sécurité sociale. Elle permet donc de limiter voire d’absorber complètement le montant restant à votre charge en cas de pépin de santé.


Les prix des mutuelles peuvent varier en fonction de l'organisme choisi et des garanties offertes. Elles peuvent coûter une dizaine d’euros par mois en entrée de gamme. Mais la moyenne tourne autour de 30 à 40€ mensuels.

Pour ne pas vous faire avoir, nous vous recommandons de comparer les différentes offres sur Internet. Les assureurs renouvellent régulièrement leurs offres, il vous faudra alors choisir ce qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget.


Mais d’abord, vérifiez si vous pouvez (ou êtes déjà) rattaché à la mutuelle de vos parents. Vous auriez alors la même couverture qu’eux.


Vérifiez également si vous n’êtes pas éligible à la complémentaire santé solidaire (CSS). C’est une aide qui vous permet de vous faire rembourser la part complémentaire de vos dépenses de santé (elle rembourse ce qui n'est pas remboursé par l'Assurance Maladie).


Le prix du logement étudiant


💰 Le loyer


Vous devez déménager pour aller à la grande ville afin de devenir la future avocate Analyse Keating ?

Eh bien les frais liés au logement sont souvent l'un des postes de dépenses les plus importants pour les étudiants (Ces dépenses concernent 57 % des étudiants).

En France, un loyer moyen charges comprises pour un étudiant est de (source : baromètre Locservices) :

  • 437€ pour les chambres étudiantes (13 m2) ;

  • 557€ pour les studios (23 m2) ;

  • 550€ pour les appartements T1 (29 m2).

  • 732€ pour les appartements T2 (41 m2 )

Des loyers qui varient évidemment en fonction des régions. Voici l’évolution des loyers en fonction des villes :

graphique prix logement etudiant

Les alternatives :

  • Les chambres universitaires du Crous : bon marché (de 200 à 400 euros par mois, selon les villes) ;

  • Chambre chez l’habitant : 250 à 300 euros par mois en Province et 400 euros à Paris ;

  • Colocation: permet de réduire la voilure en partageant le loyer (vous pouvez même transformer le salon ou une partie en chambre si le propriétaire est d’accord).


🔌 L’électricité


Les frais liés à l’électricité liés à votre loyer (parfois, les charges ne sont pas comptées dans le loyer, vérifiez votre contrat de bail) vont ici dépendre de l’utilisation que vous faites de vos différents appareils. Par exemple, ils vont varier en fonction des facteurs suivants :

  • si vous habitez seul ou en colocation ;

  • si votre cuisinière est électrique ou non ;

  • si vous utilisez un lave-linge ou un lave-vaisselle ;

  • si votre logement est bien isolé (vérifiez vos fenêtres).

Une facture d’électricité d’un studio se situe entre 30 à 70 euros.

💡 Notre conseil : débranchez vos appareils même s’ils sont éteints (par exemple quand vous allez à la fac) et programmez sur le site internet (ou l’application mobile) de votre opérateur wifi d’éteindre votre box wifi la nuit !

Les différentes aides


Heureusement, il existe différentes aides qui peuvent alléger votre budget étudiant. En effet, notre cher État (tu l’étudieras en L1) met en place des aides publiques pour nous, pauvres étudiants sans le sou (équivalent à une dépense annuelle globale d'environ 5,5 milliards d'euros) :

  • La garantie Visale (pour le logement et l’emploi) : il s’agit d’une caution accordée par Action Logement afin de sécuriser votre loyer à votre propriétaire. Ce dernier est alors rassuré en cas d’impayé de votre part ou de votre garant ;

  • L'Avance Loca-pass étudiant : il s’agit d’un prêt accordé par la même entité à un étudiant locataire afin de l’aider à financer le dépôt de garantie demandée par le propriétaire-bailleur pour profiter de son logement ;

  • Les aides au logement (APL et ALS - 1 étudiant sur 3 en bénéficie !) : cette aide, entre 152 € et 197 € par mois, est versée aux étudiants occupant des logements dont les propriétaires ont conclu une convention avec l’Etat (HLM, CROUS, résidences privées, etc.) ;

  • Bourses sur critères sociaux : ont des accès prioritaires aux résidents universitaires du CROUS et ont une bourse annuelle déterminée selon une grille (fonction des revenus du foyer de l’étudiant) : 1 084 € pour l'échelon 0 bis à 5 965 € pour l'échelon. Les conditions pour obtenir une bourse sur critères sociaux :

    • être inscrit en formation initiale en France ou dans un autre pays de l'Union européenne

    • L'établissement est un établissement d'enseignement public ou privé habilité à recevoir des boursiers

    • Suivre des études supérieures à plein temps

    • Avoir moins de 28 ans lors de votre 1re demande de bourse (au 1er septembre de l'année des études).

    • Avoir un bac français (ou un titre/diplôme admis en équivalence ou en dispense pour l'inscription en 1re année d'études supérieures).

    • Pour l'année universitaire 2023-2024, les revenus (famille ou tuteur légal) ne doivent pas dépasser un certain plafond

  • Les aides fiscales : il s’agit d’aides fondées sur le quotient familial et des mécanismes d'exonération et de déduction

Les pépins, renseignez-vous auprès des organismes compétents pour savoir si vous êtes éligible à ces aides.

schema ressources mensuelles etudiants

 

❤️ Le saviez-vous ? En France, 1 étudiant sur 4 est boursier.

Et 2% ont recours à l’emprunt.

 

Le coût de la vie étudiante


En tant qu'étudiant, vous devrez également prévoir des dépenses pour la vie quotidienne. Il s’agit du deuxième poste de dépenses et représente un montant de 170 euros mensuels. Ceux-ci concernent 87 % des étudiants, soit le plus grand nombre d'entre eux.


26 % des étudiants déclaraient, avant la crise sanitaire, ne pas avoir assez d'argent pour couvrir leurs besoins mensuels.


🥭 Les frais de nourriture


À l’université, vous avez accès au Restaurant Universitaire (RU) au prix de 3,30€ pour un repas complet avec entrée, plat et dessert (le tarif peut varier d’une année à l’autre). Vos dépenses pour manger seront d’environ 200 à 300€ par mois, sauf si vous abusez du chocolat à la fleur de sel (le meilleur) et du jus de pamplemousse, bien sûr !


Si vous mangez dehors, préférez faire la cuisine que manger dans les fast-foods ou des plats tous faits. En plus que d’être moins chers, ils seront meilleurs pour votre santé.


🚊Les frais de transport


Ces frais pour aller de chez vous à la faculté dépendent de votre ville. Il se pourrait que prendre le bus, le métro ou le tram soient gratuits si vous êtes étudiant ou en tous cas, moins chers que les autres habitants. Renseignez-vous !


📱 Le forfait téléphonique


Difficile de se passer du budget téléphone ! Les opérateurs de téléphonie proposent la plupart du temps des forfaits peu chers pour les étudiants. Free est connu pour des budgets low-costs (10€ environ). Mais Orange, SFR, Bouygues ont aussi leur forfait pas chers (à partir de 12€).


Le prix des fournitures


On vous a listé les 10 fournitures à avoir dans cet article mais on vous fait un mini topo ici !


💻 Un ordinateur qui vous plaît


En ce qui concerne les fournitures, vous aurez besoin d'un ordinateur avec une bonne autonomie (quand vous serez loin d’une prise de courant) pour travailler en TD, en amphi ou à la bibliothèque. Celui-ci coûte souvent entre 300€ et 1200€ selon la marque et le modèle.

Avec une bonne sacoche, vous pouvez prendre un ordinateur reconditionné et garanti par une société sérieuse. Tentez de prendre un ordinateur qui vous plait, il sera quotidiennement à vos côtés, et ce, pendant plusieurs années (vous pourrez mettre un petit sticker Pamplemousse dessus, si vous le souhaitez). Avec votre carte d’étudiant, vous pourrez parfois profiter d’une réduction sur l’achat d’un tel appareil électronique (par exemple chez Mac, Dell, Lenovo…).


📃 De la papeterie


Prenez aussi un carnet de notes, un agenda (, des crayons/stylos (et plein de stabylooooos). Vous pourriez retrouver certaines fournitures à des prix intéressants et parfois comme neuves sur des plateformes type Vinted, Leboncoin…


📚Le pass culture


Si vous avez moins de 18 ans et encore en terminale, peut-être pouvez-vous utiliser le pass culture de 300€ (sur 24 mois) pour acheter quelques fournitures utiles en faculté de droit ?

Rappelez-vous, afin de soutenir les jeunes d’un point de vue financier, le Gouvernement a mis en place il y a quelques années un système de prise en charge de certaines dépenses culturelles : le pass culture.


Ce programme offre à chaque étudiant la possibilité de bénéficier de deux enveloppes financières sur une seule carte (achats nécessaires liés à la scolarité, tels que les manuels scolaires, les activités artistiques et culturelles en groupe, etc.

+ les achats personnels de l'étudiant comme les livres ou du matériel numérique selon ses envies et besoins individuels). Malheureusement, et ce malgré notre demande (!), les outils et livres Pamplemousse faisant partie de la rubrique des outils dits “scolaires/para-scolaires”, ils ne peuvent entrer dans le champ d’application du pass culturel.

Notre conseil : si votre famille est chez le même opérateur, pensez à négocier en appelant directement le service client et couplez votre forfait téléphonique avec votre forfait box.


RÉSUMÉ :


Pour résumer, voici la liste des coûts des études de droit que vous pourriez avoir à supporter :


  • Code civil (édition étudiante) : environ 20€

  • Autres Codes (selon les matières étudiées) : prix variable

  • Manuels juridiques : de 25€ à plus de 60€

  • Livres de méthodologie juridique : de 20€ à 30€

  • Dictionnaire du vocabulaire juridique : entre 15€ et 50€

  • Frais de photocopies et impressions : prix variable

  • Fiches de révisions : environ 18€ par matière

  • Flashcards : entre 12€ et 14€ par matière

  • Cours particuliers : de 15€ à 50€ par heure

  • Prépas Licence de droit : de quelques centaines d'euros à plus de 1000€ par an

  • Prépas concours juridiques : de 2000€ à 2500€ environ par an

  • Frais d'inscription à la faculté de droit : 170€ en licence

  • Contribution de Vie Étudiante et de Campus (CVEC) : 100€ par an

  • Mutuelle étudiante : de 10€ à 40€ par mois

  • Coût du logement étudiant : 557€ pour les studios (23 m2) ;

  • Frais de vie quotidienne : environ 170€ par mois

  • Fournitures (ordinateur, papeterie, etc.) : quelques dizaines d’euros par semestre

  • Frais de nourriture : environ 200€ à 300€ par mois

  • Frais de transport : variable selon la ville et les réductions étudiantes

  • Forfait téléphonique : à partir de 10€ par mois (varie selon l'opérateur)


Veuillez noter, cher pépin, que les prix indiqués sont approximatifs et varient en fonction de divers facteurs.

 

🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOÎTE À OUTILS(Flashcards Pamplemousse, Fiches de révisions, Livres de réussite).



💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant la NEWSLETTER DU BONHEUR.

 


bottom of page