Comment enrichir sa culture générale et juridique ?

Mis à jour : mai 5

PAMPLEMOUSSE N°1 > LIFESTYLE > ARTICLE 14

Vos professeurs de Droit ont déjà dû vous bassiner en vous rappelant qu’un bon juriste est un juriste curieux et informé. Vous aimeriez donc rapidement enrichir votre culture générale mais vous ne savez pas comment faire ? Vous ne savez ni quoi lire ni quoi regarder ?


Voici nos 5 conseils, à vous étudiants en droit, pour vous aider à enrichir votre culture générale et juridique, tout en optimisant votre temps.🧠

Bien sûr, vous pouvez très bien rester collé à vos cours ou à votre Insta mais à un certain niveau d'études, les professeurs de droit attendent plus qu’un étudiant scolaire. Parce que le droit régit les rapports entre les hommes, il se retrouve de facto dans toutes les sphères de la vie (économie, politique, santé, commerce, etc.). Ainsi, le juriste en devenir se doit d’être au fait de l’actualité pour comprendre les tenants et les aboutissants juridiques et sociétaux des évolutions du monde.



Conseil n°1 : S’informer de l’actualité en changeant ses habitudes


On a toujours l’impression de ne pas avoir le temps pour enrichir sa culture personnelle. En réalité, c’est une question d’organisation et de priorité. Motivée par un brun de curiosité.


Il y a pléthore de petits moments que vous pouvez utiliser à bon escient. Lorsque vous êtes dans les transports ou à pieds, quand vous attendez l’arrivée du prof, ou avant de vous coucher. Vous écoutez probablement de la musique sur Spotify (ou Deezer, made in France), vous regardez des vidéos de votre youtubeur/euse préféré(e), vous échangez avec votre crush et vous likez des photos sur Instagram.


Voilà donc notre premier conseil :


Apprenez à changer vos habitudes en incorporant des moments de lecture ou d’écoute dans votre quotidien (radio, applications d’information, émissions, etc.). On ne dit pas de tout arrêter. Mais c’est à vous de juger s’il est mieux de suivre un tuto sur comment faire ses ongles avec un nouveau vernis fabriqué au Népal ou si vous souhaitez tenter d’upgrader l'étudiant en droit que vous êtes.



Conseil n°2 : Approfondir les sujets d’actualité avec les outils d’aujourd’hui


Alors oui, certains sujets peuvent paraître un peu flous au départ et moins divertissants qu’un Netflix (quoi que, il y a des documentaires sur Netflix comme “Grégory” qui vous permettront de comprendre le fonctionnement d’une partie de la justice française)… Mais au moins ça vous sera utile !


Dans ce bazar d’informations, vous pouvez choisir un sujet qui vous a interpellé et compléter vos connaissances grâce à Internet (Internet n’est pas qu’un lieu de divertissement !). Apprenez à utiliser à bon escient le web car c’est une source infinie d’informations (Cadeau : 25 astuces pour utiliser Google)


Si vous lisez des articles, n’oubliez pas qu’un certain nombre de sites peuvent manquer de fiabilité. Pour mieux identifier les sites pas très fiables, vous pouvez vous aider de Decodex. Vous serez surpris de voir le nombre d’articles satiriques et de fakes news qui nous arrivent en pleine figure...


Revenons-en à notre sujet ! Pour illustrer ceci, voici un exemple de ma routine. Lorsque je me rends à la fac, chacun de mes trajets équivaut à 30 minutes de voiture. Pour optimiser mon temps et ne pas avoir à le faire chez moi, j’écoute des émissions aux thèmes divers. J’allie l’utile à l’...utile !


De multiples plateformes dédiées à l’écoute existent ; France culture par exemple, qui est plutôt bien faite et intéressante et vous permet de lire et d'écouter des articles. Sur YouTube, vous avez accès à un grand nombre de journaux qui traite de l’actualité en direct. Il suffit de taper dans la barre de recherche « Infos en direct » pour tomber sur une multitude de résultats.


gif

Aussi, on trouve aujourd’hui des podcasts sur l’actualité juridique (comme ceux de l’ISP ou de Lexbase). On ne vous parle même pas de la rubrique “Actu” de Pamplemousse Magazine qui a pour objectif de vulgariser certains sujets de société sous un angle juridique…


Vous êtes plus attiré par la politique ou les événements sociaux ? Alors foncez sur les replays d’émissions comme « C politique » (France 5). Non seulement vous allez enrichir votre vocabulaire - cher au juriste - en écoutant divers intervenants mais vous allez aussi accéder à divers points de vue sur un sujet. Important pour vous forger une opinion proche de vos valeurs et pouvoir clasher votre voisin d’amphi.


Aussi, certaines newsletters sont vraiment pas mal car elles vous permettent de balayer l'actualité en quelques secondes. Dans l’actu généraliste, on aime bien TTSO. Dalloz et LexisNexis ont aussi la leur côté étudiants.


En tous cas, même si ces sujets n’ont pour vous pas de lien direct avec vos cours d’aujourd’hui, ils vous permettront de mieux comprendre le monde qui vous entoure et les conversations de demain.


N’oubliez pas : le droit régit le monde. Et vous, vous faites du droit. Donc ?



Conseil n°3 : Mieux utiliser son téléphone intelligent pour s'informer


Nous avons à notre disposition un outil dont nous n’exploitons pas forcément toutes les ressources : notre smarphone.


Plusieurs applications peuvent vous aider à développer chaque jour votre culture générale et juridique, voire d’apprendre de nouveaux termes pour pimper vos copies et vos prestations orales (comme Bertrand Périer).


Voici quelques exemples d’applications d’actualité :

  • Google actualité (Apple/Android) : décidez quels sont les sujets qui vous intéressent. Google et son ergonomie feront le reste ! Voici un concurrent si vous n’aimez pas Google : Squid (Apple/Android)

  • Toutes couleurs politiques confondues : Le Monde/Le Point/Libération/France Info/Les Echos/20 minutes. Certaines sont gratuites (20 minutes par exemple), d’autres sont sur abonnement à partir de quelques articles lus.

  • KipUp (Apple/Android): c’est un kisoque numérique gratuit pour lire la presse. Créez votre compte, scannez votre carte étudiante avec votre mobile et hop, le tour est joué !

  • Le mot du jour, chaque jour cette application donne un mot et le définit. C’est aussi un bon moyen de se rappeler que notre langue est riche en vocabulaire !

  • Synonyme Français, vous avez compris de quoi il s’agit ? Elle permet de varier son vocabulaire et donc d’éviter les répétitions… Autre fonction qui lui fait marquer des points, elle est utilisable hors ligne. Utile pour une dissertation juridique.

  • Lexique juridique, elle permet d’avoir accès à des définitions juridiques même sans connexion.

  • Quiz sans fin, c’est une application composée de questions en tous genres. C’est un quiz assez simple mais qui permet d’apprendre et de tester ses connaissances dans leur globalité. Une fois qu’on a répondu à la question, une icône « apprendre » permet d’ouvrir une page internet qui informe sur le sujet de la question traitée.

  • Le club des juristes, c’est une sorte de journal d’un think tank juridique qui traite de l’actualité de notre droit. Des pistes d’approfondissement sont données en fin d’article.

  • Et bien sûr : Pamplemousse Magazine. Disponible directement sur votre navigateur préféré.


gif


Conseil n°4 : S’appuyer sur nos éditeurs juridiques préférés


Chaque faculté propose des revues et des bases de données en ligne. La liste varie en fonction des facultés mais voici certaines que vous pouvez consulter : Lexbase, Dalloz, LexisNexis.


Renseignez-vous auprès de votre université ou fouillez sur l’environnement numérique mis à votre disposition.



Conseil n°5 : Ne pas oublier le papier pour enrichir sa culture générale


Si vous êtes es un peu plus traditionnel et que vous préférez le format papier, il existe des revues et de la doctrine à la bibliothèque universitaire. Sur ce lien, vous trouverez un listing de tous ces documents d’actualité juridique.


Plus d’excuses pour devenir un étudiant en droit informé et cultivé. Il vous reste à changer vos habitudes en vous forçant à lire des sources (fiables) d’actualité. Vous avez du pot, vous pouvez choisir en fonction de votre profil de mémoire.


L’apprentissage et la connaissance n’ont pas de frontières. Les seules frontières auxquelles ils se bornent sont celles que vous mettez (ce n’est pas de nous) !

Axelle DERENNE



HOW TO RELATIVISER FACE UNE MAUVAISE NOTE ?



QUELLES PEINES JOKER AURAIT-IL ENCOURU EN FRANCE ?






Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube