La méthode du spacing effect pour mieux apprendre ses cours de droit

Mis à jour : mai 25

PAMPLEMOUSSE N°1 > CONSEILS > ARTICLE 6

C'est arrivé à tous les étudiants en droit d'apprendre ses cours et de les oublier un peu plus tard. La méthode du spacing effect est LA solution pour mieux retenir ses 3000 pages. Découvrez comment. 🤯

Et non, l’être humain et encore moins l’étudiant en droit n’a pas encore inventé la clé USB spéciale que l’on brancherait sur son cerveau pour transférer et retenir des milliers de jurisprudences. Ainsi, on tente d’”apprendre” un peu par cœur (il faut dire ce qui est) le cours, le plan, les notions, les dates, etc. Et puis parfois (souvent ?), on se rend compte que ce qu’on avait appris un jour a disparu. Comme ce revirement de jurisprudence du 18 janvier 2001 opéré par la Cour de cassation (quoi ? vous ne l’avez plus en tête ?!).


Mais quel est le vrai moyen pour ne plus oublier une information entendue en amphi ou en TD ? Dans cet article, on vous explique comment votre cerveau fonctionne grâce à une étude scientifique et on vous donne tous les conseils pour apprendre et retenir vos cours de droit, grâce au spacing effect. Une bonne fois pour toute !


Les problèmes de l'étudiant en droit pour apprendre ses cours :

  • Le bachotage peut parfois sauver mais il est difficile à mettre en place pour toute une session d’examens.

  • La plupart des étudiants en droit ne se souviennent pas de leurs cours d’une année sur l’autre, ce qui ne permet pas la construction d’une solide culture juridique.

  • Résultats de l’étude du psychologue allemand Hermann Ebbinghaus :

- À l’issue de 20 minutes de cours = oubli d’environ 42% des informations ;

- 24h plus tard = oubli d’environ 66% des informations ;

- Au bout d’une semaine = oubli d’environ 75% des informations.


Courbe de l’oubli d’Hermann Ebbinghaus (rétention x temps):

Une fois appris, il est nécessaire de revoir ses cours régulièrement pour mieux les retenir.


Le "spacing effect" appliqué aux études de droit :

  • N’est que la mise en œuvre du bon vieil adage latin : repetitio est mater studiorum (la répétition est la mère des études).

  • Objectif : faire passer les informations apprises de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme.

  • Il faut donc réactiver le savoir afin que les informations apprises ne tombent pas dans l’oubli et ne pas se contenter d’une seule grosse session d’apprentissage.

__

Appliquez cette méthode aux grands arrêts de la jurisprudence administrative avec le GAJA imagé

__

La mise en place du spacing effect dans les études droit :

  • Reprendre ses notes d'amphi ou de TD le plus rapidement possible après le cours et les compléter si besoin avec des ouvrages de droit.

  • Lire et commencer à apprendre la partie du cours désirée en se la réappropriant si besoin (réaliser des fiches, des cartes mentales, des flashcards, etc.)

  • L’apprentissage du plan de cours est particulièrement recommandé car il permet de ranger précisément les connaissances dans le cerveau et de pouvoir aller les rechercher plus facilement.

  • Prévoir un premier rappel de cette partie de cours dans les jours qui suivent et tenter de s’y tenir.

  • Le jour du rappel : sans relire le cours, prendre une feuille blanche et tenter de réécrire tout ce que l’on a retenu de la partie apprise. Possibilité également de réciter ce que l’on a retenu à l’oral pour gagner du temps.

  • Relire très attentivement la partie du cours en insistant sur les points oubliés.

  • Recommencer l’opération aussi souvent que possible.


  • Évidemment, il vous faudra connaître votre profil d'apprentissage pour mettre en application votre spacing effet.


L'efficacité du spacing effect :

  • Progressivement la restitution sur feuille blanche ou à l’oral sera de plus en plus complète.

  • En fonction du nombre de répétitions, il est possible de retenir plus de 90% de ce qui est appris. Dates et apports des jurisprudences administratives comprises. Garanti sans pépins.


gif


Les pièges à éviter dans l'application de la méthode du spacing effect :

  • Vouloir être trop perfectionniste et chercher à retenir tous les détails dès la première session de révisions. Vous allez perdre du temps et vous ne parviendrez plus à jongler entre cours, TD et révisions espacées !

  • Ne pas faire suffisamment de rappels.



Alizée Schneider




ETUDIANT EN DROIT: QUEL EST VOTRE PROFIL D'APPRENTISSAGE ?



DÉVORER LE CRFPA SANS S'AUTO-DÉVORER






Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube