TOP 8 des procès que t'as envie de faire pendant les partiels en période de grèves

Mis à jour : févr. 13



Chaque année, des grèves viennent perturber le bon fonctionnement de la France, et donc des écoles et des universités. Alors quand ces grèves tombent pile pendant les partiels, tu n'as qu'une envie : faire tous les procès possibles et imaginables pour te venger !

1- Atteinte à la vie privée

Parce que se réveiller en sursaut après avoir rêvé de la moustache de Philipe Martinez n'est pas vraiment ce à quoi on espérait rêver. Une vraie atteinte à la vie privée. Remarque, ce n'est jamais pire que de rêver d'être publiciste...


2 - Harcèlement moral

Et oui, se faire stopper net dans notre bonne humeur du matin (faisons comme-ci) par la grève annoncée sur BFMTV présente en réalité une vraie forme de harcèlement moral !

Conséquences =

- énervement : tu vas devoir aller en cours à pied ;

- stress : tu dois partir (maintenant - au-revoir câlin du matin avec Pépin, ton petit chat tout mignon) ;

- panique : tu n'es pas encore passé à la douche.

Bref une journée pourrie qui s'annonce mais bon stay positive, ce n'est pas pire que tes potes absents qui te demandent tes prises de notes tous les week-ends.


3 - Mise en danger de la vie d'autrui

Ahhh, la trottinette électrique... au début tout le monde était content, une révolution. Après ce fut l'ascenseur émotionnel : jamais de batterie, jamais dans ton quartier,... Et là pendant les grèves, on a manqué de te percuter 8 fois. Une vraie mise en danger de la vie d'autrui.

Toi, étudiant en droit, tu sais que tu ne peux pas rouler sur le trottoir et rouler sans casque. Tu sais que percuter quelqu'un te coûtera cher, en plus. Ça peut faire mal, comme se cogner l'orteil sur ton vieux Code Civil de 2018.


4 - Préjudice corporel

Sans parler de ton corps noyé sous les coups et blessures. À toi petit pied innocent dans une chaussure Veja (ou Stan Smith, ça dépend de la fac) qui attendait sagement pour traverser et aller étudier, qui se retrouve écrabouillé par une gentille roue de livreur de pizza au quinoa.

5 - Rupture d'égalité devant le service public*

Et là, le bus qui passe OKLM devant ta personne, déjà frigorifiée par le froid polaire. Le bus n'est quand même pas réservé à l'élite ?! Force est constaté que non...

* CE, 1951, Sté des concerts du conservatoire


6 - Perte de chance d'être diplômé dans l'année

Et oui, tout est lié... si le jour de tes partiels il y a (encore) une grève et que tu arrives en retard, tu risques de te faire refuser simplement l'entrée de l'amphi et de voir s'envoler ton bout de papier avec écrit "Diplôme de Droit" ! Les grèves sont largement responsables. Néanmoins, présence ou non aux partiels, les chances d'être diplômés sont probablement un peu égales.

7 - Abandon de famille

La grève peut aller très loin dans notre vie d'étudiant... la boutique de ton père commerçant au sens du Code de commerce a d'ailleurs été saccagé pendant la manifestation par un black-block. Il a dû fermer la boutique. Ce qui veut dire qu'il se retrouve sur la paille => et que sans sa pension alimentaire (ou ton argent de poche pour d'autres), tu vas te retrouver à manger de la paille... Balek, procès pour abandon de famille, ça peut se plaider.


8 - Crime contre l'humanité

Malgré tout ce que la Philippe Martinez a causé, le doyen ne veut toujours pas décaler le partiel (et l'OTAN n'a toujours rien dit #usual). Un vrai crime contre l'humanité. Tiré par les cheveux mais on connait Annalise Keating.


BONUS : discrimination selon l'apparence physique

Pour te venger tu peux faire un petit procès au surveillant qui (à cause de tes super cernes causées par des réveils ultra-matinaux pour catcher le seul bus du tiek) n'a pas vu le lien entre le panda devant lui et le visage présent sur ta pièce d'identité.

PS : les pandas c'est mignon!

Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube