Concours de police: les conseils d'une commissaire et professeur de droit pénal

Mis à jour : oct. 8

PAMPLEMOUSSE 3 > TURFU > ARTICLE 16


Chaque année, de nombreux étudiants en droit tentent de réussir les concours pour devenir officier de police judiciaire ou commissaire de police. Nous avons eu la chance d'interviewer une commissaire de police et professeur de droit pénal et de criminologie préparant les candidats aux concours de police à la Prépa ISP. Elle se livre sur son métier et nous donne ses conseils pour réussir les concours.👮‍♀️

Pamplemousse Magazine : Bonjour Commissaire !

Réponse : Bonjour Pamplemousse

Bon déjà on voulait montrer patte blanche : la team Pamplemousse n'a jamais rien fait d'illégal et mis à part quelques retards dans le rendu de ses emprunts à la bibliothèque, elle est (plutôt) de bonne moralité. Vos menottes seront inutiles.

Réponse : Nickel, on peut commencer alors ;)

La rumeur dit que vous avez aussi réussi l'ENM. Bravo ! Pourquoi avoir choisi finalement le métier de commissaire de police ?

Réponse : Vous êtes bien informés… Lorsque j’ai passé les oraux de l’ENM, j’étais déjà entrée en école de commissaire depuis 4 mois et j’étais en plein stage d’immersion sur le terrain : j’y ai découvert un métier très humain où l’on manage une équipe, où les jours ne se ressemblent pas et où l’on est hyper responsabilisé à 26 ans. La satisfaction immédiate d’assister et de protéger des victimes, sans le filtre de la procédure que peut connaître un magistrat m’a aussi beaucoup plu : je suis un maillon complémentaire de l’autorité judiciaire qui dirige les enquêtes, plus axé sur l’opérationnel, j’ai trouvé que cela me correspondait davantage.

Ça l’air d’être un métier génial ! Concrètement à quoi ressemble le quotidien (hors covid-19) d'un commissaire de police ?


Réponse : Il y a nécessairement une partie administrative dans ce métier (réunions partenariales avec les élus, le parquet, notre direction…) pour déterminer les difficultés de terrain et les perspectives d’amélioration. Mais il y a aussi une grande part d’inconnu chaque jour : un détenu très sensible conduit à l’hôpital pour être soigné et dont il faut sécuriser la présence, un rodéo sauvage de 45 quads et motos à sécuriser… contre leur volonté, une manifestation inopinée, une interpellation sensible et urgente… Et le commissaire de police doit connaître ses effectifs et son terrain, il doit donc nécessairement dégager du temps après ses tâches administratives pour sortir avec ses équipes, c’est vital.

Vous voyez plein de choses alors ! Et qu'est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

Réponse : Le sens des responsabilités : on doit certes rendre des comptes à notre hiérarchie et au parquet en matière judiciaire,


"mais on reste les capitaines d’un navire de parfois 100-150 collaborateurs"

Il faut avoir les épaules solides, savoir prendre des décisions et les assumer. On peut néanmoins compter sur une hiérarchie présente pour nous soutenir et nous former au fil des années ainsi que sur une solidarité forte: cet esprit de corps et cette convivialité très "police" me plaît beaucoup, il y a un réel sentiment d’appartenance, nécessaire pour affronter une réalité parfois difficile.

Chez Pamplemousse, on adore les anecdotes ! Vous pouvez nous raconter votre meilleure affaire ?


Réponse : Mon service recevait l’information d’une livraison de stupéfiants importante dans un quartier sensible : alors qu’on patrouillait à pieds, un vieux monsieur trimbalait péniblement un énorme cabas de supermarché, je ne sais pas pourquoi j’ai été vérifié le contenu : 20 kilos de résine de cannabis à l’intérieur et à son domicile en perquisition 30 kilos : l’habit ne fait pas le moine, on ne le répétera jamais assez….

Quel instinct, bien joué Commissaire ! Beaucoup d'étudiants en droit s'intéressent au métier de commissaire de police. Quel est le secret pour réussir ce concours très sélectif ?

Réponse : Il faut déjà connaître l’institution policière et avoir une réelle envie d’y entrer, ce n’est pas n’importe quel métier de la fonction publique. Il faut ensuite être généraliste, ouvert d’esprit, un peu sportif, synthétique et organisé dans ses révisions pour maîtriser un programme vaste et des gros coefficients partout. Il faut aussi parfaitement maîtriser la méthodo de chaque épreuve.

Justement, pour la préparation et la maîtrise du programme, faut-il absolument faire une prépa privée ? Pourquoi ?

Réponse : Absolument ? Non, chacun fait avec ses moyens et la volonté et le travail sont la clé de tout concours. Mais il est vrai que cela constitue un plus indéniable car


"ça vous met sur les rails « concours » pendant toute l’année de préparation, entouré d’autres candidats et bordé par le planning des cours et des concours blancs, ce qui empêche de se décourager et de décrocher…"

C’est l’option que j’ai choisie, en préparant le concours de commissaire et de la magistrature avec la Prépa ISP.


Vous êtes aussi professeur de droit pénal et de criminologie à la Prépa ISP. Quels sont vos 5 conseils pour réussir l'un des exercices phare du concours : le cas pratique d’un dossier documentaire


Réponse : Les cinq mêmes conseils que j’ai suivis et que je donne à mes élèves ISP :

  • Conseil 1 : connaître le métier de commissaire, ce qu’il peut faire, décider, et ce qui n’est pas de son ressort ;

  • Conseil 2 : avoir un sens rédactionnel impeccable ;

  • Conseil 3 : savoir extraire rapidement l’essentiel d’une masse de documents ;

  • Conseil 4 : s’exercer pour appréhender la forme de l’épreuve et maîtriser le formalisme de la note d’information et de la note de service. C’est pour cela que tout au long de la préparation à l’ISP, je résous avec mes élèves des cas pratiques en plus de 5 entraînements aux concours blancs.

  • Conseil 5 : suivre l’actualité des grands enjeux en termes de sécurité publique pour ne pas faire de contresens regrettable... Pour éviter cela, nous partageons sur notre fil Twitter @prepaisp toute l’actu utile au concours !

Et s'il y avait une erreur à vraiment éviter lors de la résolution de l'épreuve du cas pratique ? 

Réponse : se dire « j’ai des documents, pas besoin de préparer cette épreuve, passons à une autre matière! » et du coup patauger le jour J… 

Merci madame le commissaire !



Découvrez le corrigé des épreuves des concours de commissaire et officier Police 2020.


La Prépa ISP permet depuis 1984 à des milliers de candidats d’être admis à leurs concours ou examens juridiques. 67 élèves ISP sont admissibles pour le concours Police 2020, 86 postes sont offerts en externe.




ENM : CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LE CONCOURS D'ENTRÉE 2020


5 TECHNIQUES INFAILLIBLES ANTI-STRESS POUR LES ÉTUDIANTS EN DROIT




Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube