top of page

[CRFPA 2024] Tous les chiffres et informations à connaître absolument


Le taux de réussite du CRFPA s'établit autour de 30%. Plus de 80% des candidats font appel à un organisme privé pour les accompagner dans leur préparation. Découvrez tous les chiffres sur l’« examen du barreau » collectés grâce à la grande enquête de Pamplemousse Magazine réalisée auprès de 700 candidats du CRFPA, en partenariat avec Bordel de Droit et Prépa Dalloz. Profils des candidats, épreuves, conseils, pièges, IEJ, prépas, matières de spécialité, préparation, outils, diplômes, tout est là ! 🔎

 

Sommaire :


🎓 Le CRFPA en chiffres 

 
guides reussite fiche revision flashcards droit


Le CRFPA en chiffres


Zoom sur quelques chiffres clés de l’examen du CRFPA


chiffres-crfpa

4 358 : nombre d'admis au CRFPA en 2023

8 000 à 10 000 : nombre de candidats inscrits

24 : l'âge moyen des candidats

3 : nombre de tentatives possibles

47 : IEJ en France

11 : Centres régionaux de Formation à la Profession d’Avocats

4 : nombre d'épreuves écrites

2 : nombre d'épreuves orales

81 % : taux de candidats ayant recours à une prépa privée

25/30 % : taux de réussite par an

38,7 % : taux de candidats ayant trouvé que le droit des obligations fut l’épreuve la plus difficile

 

Contexte de l’enquête :

Cette grande enquête sur le CRFPA a été réalisée courant février 2022 auprès de 700 répondants, anciens et futurs candidats à l’examen. Elle a pour objectif de collecter des milliers de données pour répondre, notamment, à certaines de ces questions :

  • Quelle est la spécialité la plus choisie ?

  • Quelle est l’épreuve la plus redoutée ? La plus difficile ?

  • Quels ont été les outils les plus utiles pendant la préparation ?

  • Les candidats qui ont réussi ont-ils plus suivi les cours de l’IEJ que ceux qui ont échoué ?

  • Faut-il faire attention à votre équilibre de vie pendant la préparation ?

  • Une prépa privée augmente-t-elle vos chances de réussir ? Quelle formule privilégier ?

  • Quels sont les pièges à éviter ?

  • Quels conseils suivre pour réussir ?

  • And so on


Chaque année, environ 8 000 à 10 000 candidats sont inscrits et (un peu moins) tentent l’examen d’entrée dans un Centre Régional de Formation à la Profession d’Avocats (il y en a 11 en France).


Mais avant toute chose, voici les résultats de 2021, 2022 et 2023.


Les résultats du CRFPA 2023



Le nombre d'admis au CRFPA pour la session 2023


En 2023, le nombre d'admis au CRFPA a été de 4 358, soit une hausse de 30% par rapport à l'année 2022 (2 067).

Voici le nombre d'admis sur les années précédentes :

  • 2021 : 2 869 admis

  • 2020 : 3 996 admis

  • 2019 : 3 566 admis

  • 2018 : 3 125 admis

  • 2017 : 2 506 admis



Le taux d'admissibilité au CRFPA pour la session 2023


Focus sur certains taux de réussite (admissibilité) d’IEJ :

IEJ de Bordeaux : 47,3 % ;

IEJ de Caen : 52,4 % ;

IEJ de Grenoble : 33,8 % ;

IEJ de Lyon 3 : 49 % ;

IEJ de Paris V : 57,3 % ;

IEJ de Rennes : 44 %

IEJ de Toulouse : 39 %.


Où sont publiés les résultats du CRFPA 2023 ?


Le CNB publie chaque année sur son site les résultats de l’examen du CRFPA, pour chaque IEJ (voir résultats d'admission à l'examen d'entrée au CRFPA - session 2023.


Quelques listes d'admis au CRFPA :


Voici les sujets des épreuves écrites du CRFPA 2023

ÉPREUVES

DURÉE

SUJETS À TÉLÉCHARGER

Note de synthèse

5 heures

Sujet de note de synthèse CRFPA 2023 : « Les violences conjugales »

Droit des obligations

3 heures

Cas pratiques

3 heures

Procédures

2 heures

Voici des exemples de sujets du Grand Oral 2023


Voici une liste de plusieurs sujets tombés à l'épreuve du Grand Oral au CRFPA en 2023 :

  • Terrorisme et protection des DLF (Bordeaux) ;

  • Intelligence artificielle (Bordeaux) ;

  • Justice étatique versus justice médiatique (Bordeaux) ;

  • L’abaya (Caen) ;

  • Les langues régionales et l’article 2 de la Constitution de 1958 (Évry) ;

  • Existe-t-il un droit à l’enfant ? (Lille) ;

  • L’IVG (Limoges) ;

  • La nature peut-elle avoir des droits ? (Nancy) ;

  • Doit-on être libre de son apparence ? (Nanterre) ;

  • Le droit à la vie s’oppose-t-il à la légalisation de l’euthanasie ? (Nanterre) ;

  • Faut-il incriminer le blasphème ? (Paris X) ;

  • Peut-on rétablir la peine de mort en France ? (Rennes).

 

❤️ Recommandé pour vous : Utilise les annales du CRFPA pour te préparer efficacement à l'examen.

 

Les résultats du CRFPA 2022


Le nombre d'admis au CRFPA pour la session 2022


En 2022, le nombre d'admis au CRFPA a été de 3 067, soit une hausse de 7% par rapport à l'année 2021 (2 869).


Le taux d'admissibilité au CRFPA pour la session 2022


Focus sur certains taux de réussite (admissibilité) d’IEJ :

IEJ de Avignon 2022 : 28 % ;

IEJ de Cergy 2022 : 29 % ;

IEJ de Dijon 2022 : 36 % ;

IEJ de Grenoble 2022 : 33 % ;

IEJ de Montpellier 2022 : 29 % ;

IEJ de Orléans 2022 : 40 % ;

IEJ de Paris V 2022 : 40 %.

Où sont publiés les résultats du CRFPA ?


Le CNB publie chaque année sur son site les résultats de l’examen du CRFPA, pour chaque IEJ (voir résultats d'admission à l'examen d'entrée au CRFPA - session 2022).


Quelques listes d'admis au CRFPA :


Voici les sujets des épreuves écrites du CRFPA 2022

ÉPREUVES

DURÉE

SUJETS À TÉLÉCHARGER

​Note de synthèse

5 heures

Sujet de note de synthèse CRFPA 2022 : « La vulnérabilité »

Droit des obligations

3 heures

Cas pratiques

3 heures

Procédures

2 heures

Les résultats définitifs du CRFPA 2021



Le taux d'admission au CRFPA pour la session 2021


Le taux de réussite en 2021 est de 25 %. La session 2021 fut une année où le taux d’échec au CRFPA a été plus élevé que les années précédentes (environ 30 %). 2021 a donc été très sélective.

Focus sur certains taux de réussite d’IEJ :

IEJ de Brest 2021 : 25 % ;

IEJ de Grenoble 2021 : 28 % ;

IEJ de Lyon 2021 : 20 % ;

IEJ de Paris V 2021 : 27 % ;

IEJ de Paris VIII 2021 : 26,5 % ;

IEJ de Poitiers 2021 : 15,9 %.


Les coefficients des épreuves du CRFPA


Les épreuves écrites (admissibilité)


L'épreuve écrite de la note de synthèse : coefficient de 3.

L'épreuve écrite de droit des obligations : coefficient de 2.

L'épreuve écrite de spécialité : coefficient de 2.

L'épreuve écrite de procédure : coefficient de 2.


Les épreuves orales (admission)

Exposé-discussion (« grand oral » sur les libertés et des droits fondamentaux - 1 heure de préparation 45 minutes d’entretien) : coefficient 4.

Anglais (temps de préparation et 15 minutes d’entretien) : coefficient 1.


Pourquoi le taux d’admis au CRFPA a-t-il été faible en 2021 ?

Report d’inscriptions des candidats et écrémage aux écrits


L’une des raisons du faible taux de réussite au CRFPA 2021 tient aux épreuves écrites dont les notes ont été plus faibles que lors des années précédentes.


Pourquoi ? Et bien ceci est en partie expliqué par la pandémie du Covid-19. En effet, par peur d’un manque de préparation sur l’année 2020, et dans l'incertitude sur la future tenue ou non de l'examen, certains candidats avaient purement et simplement décidé de reporter leur inscription. Ce qui a entraîné une augmentation du nombre de candidats sur cette session 2021.


Résultat, les écrits ont joué un rôle de filtre plus important qu’à l’accoutumée. Un grand nombre de candidats n’ont alors pas pu avoir la chance de rejoindre les épreuves orales.


Preuve en est, « à la différence des autres sessions, les moyennes en 2021 ont globalement oscillé entre 10 et 11. Or, avec de telles moyennes, plus basses que les années précédentes, il a été bien plus compliqué de compenser des notes d'oral qui sont toujours plus faibles que celles des écrits », témoigne un candidat de l’IEJ de Bordeaux.


Voici les sujets des épreuves écrites du CRFPA 2021

ÉPREUVES

DURÉE

DOCUMENT À TÉLÉCHARGER

Note de synthèse

5h

Note de synthèse CRFPA 2021

Droit des obligations

3h

Cas pratiques

3h

Procédures

2h

 

❤️ Recommandé pour vous : comparez les prépa avec l'Annuaire des prépa privées au CRFPA

 

Focus sur les futurs candidats au CRFPA



Âge des candidats au CRFPA 2022


L’âge moyen des candidats à l’examen est de 24 ans. Ce qui n’est pas anormal vu qu’il était imposé d’avoir au moins un équivalent Master 1 pour le tenter. À partir du 1er janvier 2025, le candidat pourra tenter l'examen du barreau en M1 mais. nepourra intégrer son école d'avocats qu'après l'obtention d'un Master 2 (décret n° 2023-1125 du 1er décembre 2023).


Les spécialités les plus choisies par les prochains candidats


Voici les trois spécialités les plus choisies :


  • le droit pénal pour 25,2 % des étudiants ;

  • le droit des affaires pour 22,3 % des étudiants ;

  • le droit civil pour 19,7 % des étudiants.


À noter que seulement 6,2 % des étudiants ont choisi le droit fiscal au CRFPA 2022 (très légèrement au-dessus de la spécialité droit international et européen avec 5,8 % des candidats).


Concernant l'appréhension du CRFPA et des épreuves

chiffres-informations-CRFPA

47,9 % des candidats appréhendent la préparation du CRFPA 2022 avec angoisse, tandis que 1 étudiant sur 10 l’appréhende avec sérénité.


À voir si ces derniers seront toujours sereins devant leur examen… Lors de la session 2021, une grande partie des candidats avait trouvé l’épreuve de droit des obligations beaucoup trop difficile.


Quelles épreuves les candidats redoutent-ils le plus ?


Concernant les épreuves, 32,7 % des préparationnaires craignent le plus le Grand Oral (28,2 % craignent le plus le droit des obligations, 18,8 % la note de synthèse). Léa, interviewée par la Team, témoigne : « J’étais assez stressée de passer cet oral, comme la plupart des candidats. Je n’ai pas réussi à trouver le sommeil la veille .J’ai attendu plus d’une heure et quart dans la salle de préparation. C’était déstabilisant et je suis finalement passée à 13h ».

9,7 % redoutent l’oral de langue (on a des bilingues parmi les candidats !). Enfin, seulement 1,9 % redoutent l’épreuve de spécialité.


Concernant la préparation du CRFPA


Les futurs candidats au CRFPA ont-ils confiance dans leur IEJ ?


L’inscription à l’Institut d’Études Judiciaires est obligatoire pour pouvoir se présenter à l’examen. Néanmoins, seulement 63,1 % ont prévu de suivre les cours à l'IEJ.


Près de 58 % des étudiants font confiance à l’Institut d’Etudes Judiciaires de leur faculté pour les mener au succès.

Alors que 4 étudiants sur 10 ne font “pas du tout confiance” dans leur IEJ. La faute peut-être au manque de moyens, pour certains IEJ, pour assurer un suivi individuel et personnalisé de leurs poulains.

Est-ce peu ou beaucoup ? On vous laisse juger, mais ce qui est sûr, c’est que les 42 % restants voudront très probablement se faire accompagner autrement pour exaucer leur rêve de devenir avocat.


Focus sur les candidats ayant déjà tenté le CRFPA



Avec quel diplôme (M1 vs M2) tenter le CRFPA ?


Avec quel diplôme tente-t-on le CRFPA ?


  • Plus d’1 étudiant sur 5 tentant le CRFPA est un Master 1 ;

  • 36,4 % des répondants étaient des Master 2 ou équivalent ;

  • Plus d’1 étudiant sur 4 tentait le CRFPA après y avoir consacré toute une année de préparation ;

  • 16 % des candidats l’ont tenté après de l’expérience professionnelle.

 

💡 Bon à savoir : avec l'entrée en vigueur de la loi n° 2023-1059 d'orientation et de programmation du ministère de la Justice (2023-2027), être titulaire d'au moins un master en droit (BAC +5) (donc, un M2) pour être admis à l'examen d'accès du CRFPA. Un M1 n'est plus suffisant.


En effet, cette loi modifie l'article 11 de la loi n° 71-1130 du 31 décembre 1971 portant réforme de certaines professions juridiaires et juridiques, qui portait sur une des conditions d'accession à la profession d'avocat. Cette disposition entre en vigueur à partir du 1er janvier 2025.


Elle modifie également l'article 12 de la même loi, en maintenant la possibilité de se présenter au CRFPA en étant en première année de master, sous réserve de valider la deuxième année. Est ainsi disposé : « pour être admis à se présenter à l'examen d'accès au centre régional de formation professionnelle, les candidats doivent justifier de l'obtention des soixante premiers crédits d'un master en droit ». Cette disposition est entrée en vigueur le 22 nomvebre 2023.

 

Quelles chances de réussir avec quel diplôme ?


Sur tous les Master 1, 67,5 % l'ont réussi (dont 80,8 % à la première tentative et 19,2 % à la seconde).


Sur tous les Master 2, 67,4 % l'avaient réussi (dont 71,9 % à la première tentative et 25,8 % à la seconde, 2,2% à la troisième).


Sur tous les candidats ayant consacré une année à la préparation du CRFPA, 73,5 % l'avaient réussi (dont 52,8 % à la première tentative et 43,1 % à la seconde, 4,2 % à la troisième).


Sur tous les candidats ayant tenté le CRFPA après une expérience professionnelle (stage, job…), 68,4 % l’avaient réussi (dont 48,7 % à la première tentative et 30,8 % à la seconde, 20,5 % à la troisième).


Tous ces chiffres nous ont permis d’établir quelques hypothèses :

  • Il semblerait que plus l’on tarde, plus on échoue à la première tentative

  • Il semblerait qu’1 étudiant sur 5 ait décidé de faire une pause professionnelle avant de tenter une troisième et dernière fois l’examen.

  • Il semblerait donc que les répondants à cette enquête aient plus réussi que la moyenne nationale (30%) et que consacrer une année à la préparation du CRFPA augmente légèrement (6 points) ses chances de le réussir.


Il peut en effet être compliqué pour certains d’enchaîner un master avec une préparation estivale qui demande un bon investissement, surtout si l’on ne coupe pas entre les deux pour faire le plein d’énergie.

Et oui, spoiler : la gestion de son aspect psychologique est un point qui semble fondamental pour les candidats.


Quelle a été l’épreuve la plus difficile du CRFPA ?


Nous avons vu plus haut des statistiques concernant l'appréhension des matières. Voyons maintenant si cette appréhension est méritée.


Pour rappel : 32,7 % des étudiants craignent le plus le Grand Oral ; 28,2 % craignent le plus le droit des obligations, 18,8 % craignent le plus la note de synthèse.


À votre avis, quelle épreuve a été la plus difficile pour nos avocats en herbe ?


  • 38,7 % des candidats ont trouvé que le droit des obligations a été l’épreuve la plus difficile. En 2021, des dizaines de plaintes de candidats étaient remontées. Pour eux, le sujet de l’épreuve de droit des obligations avait été trop compliqué.

crfpa droit obligation 2021 humour tweet

27,6 % ont trouvé que la fameuse note de synthèse a été l’épreuve la plus difficile (vs 36 % en 2020 ; et vs les 18,8 % qui l'avaient placée en Top 1 de l’épreuve la plus crainte. La note de synthèse semble donc en avoir surpris plus d’un).

  • S’agissant du Grand O, seuls 16,1 % ont déclaré a posteriori que c’était l’épreuve la plus compliquée pour eux (c’était l’épreuve la plus crainte pour 32,7 % des candidats pourtant ! Vous voyez, cela ne sert à rien d’avoir peur, tout va bien se passer…).

Quels outils pour réussir l’« examen du barreau » ?


On a demandé aux anciens candidats, aujourd’hui avocats ou non, quels avaient été les 2 principaux supports pendant leurs révisions. Voici les résultats :

  • Pour 17,9 % de l’échantillon, le duo fascicules + corrections de la prépa ont été leurs principaux supports des révisions.

  • Pour 14,7 % des répondants, les fascicules de prépa + les Codes ont été les principaux supports des révisions.


Voici les outils qui leur avaient été proposés dans le questionnaire :

Les cours de l'IEJ - Mes cours - Les fiches de révisions - Les Codes - Les livres - Les fascicules de prépa - Les corrections de la prépa (nous avons délibérément retiré le café, il coule déjà dans nos veines).

 
 

Focus sur les candidats qui ont réussi le CRFPA



Plus d’1 étudiant sur 4 ayant réussi le « concours d’avocats* » affirme avoir consacré une année entière à la préparation.


1 tiers des candidats ayant réussi l’examen avaient un M2 (34,1% exactement) et 1 étudiant sur 5 l’a réussi avec un M1 (19,9%).

 

💖Le saviez-vous ? Depuis 2017, le concours est devenu un examen national avec les mêmes sujets pour toutes les universités, les mêmes dates et la même grille de correction. L’objectif : de gommer, notamment, les disparités qui existaient sur le territoire entre les différents IEJ.

 

Au bout de combien de tentatives ont-ils réussi le CRFPA ?

En France, on ne peut pas tenter plus de 3 fois l’examen du CRFPA.

Parmi les répondants à cette enquête ayant réussi le CRFPA :

- 64,8 % du panel l’ont réussi à la première tentative ;

- 29,9 % du panel l’ont réussi à la seconde tentative ;

- 5,4 % du panel l’ont réussi à la troisième et dernière tentative

(attention, ces chiffres ne correspondent pas à vos chances de réussir pour chaque tentative. Il s’agit là de l’échantillon concerné).


Concernant les difficultés de la préparation du CRFPA


L’aspect psychologique le plus cité


Pour plus d’1 étudiant sur 2, c’est l'aspect psychologique (stress, mauvaises notes, peur de l'échec, météo, solitude) qui est le plus difficile à gérer pendant la préparation du CRFPA. C’est la raison pour laquelle nous avons rédigé sur ce site quelques articles de conseils pour gérer son stress ou pour étudier dans un bon environnement de travail. Sur le Discord officiel des étudiants en droit, vous pouvez aussi partager vos inquiétudes et obtenir les réponses à vos questions.


Pour 22,1 %, c’est l’organisation de la préparation du CRFPA qui a été le plus compliqué : ​​gestion du temps, des matières les unes par rapport aux autres, emploi du temps, masse de travail… Et oui, c’est l’un des soucis principaux des étudiants en droit face à tout ce qu’il faut faire pour réussir. Ainsi, on va vous l’écrire en gros : OR-GA-NI-SA-TI-ON.


« Face à toutes les matières choisies, il est difficile de s’organiser seul dans ses révisions. La prépa à distance offre un planning indicatif détaillé pour nous aider à établir cette organisation, évitant de se retrouver dépourvu deux semaines avant l’examen » témoigne Fleur, qui est passée par la Prépa Dalloz.


Pour 15,5 %, c’est la maîtrise des programmes qui a posé le plus de problèmes aux répondants. On vous a dit combien de fois qu’il fallait travailler votre mémoire à long-terme ?


La méthodologie, elle, arrive en première position pour 8,2 % des candidats.


Focus sur les candidats qui ont échoué le CRFPA



Il est intéressant pour les futurs candidats de connaître quelques chiffres-clés sur les candidats ayant échoué, et de profiter de leur retour d’expérience.


😅 Fun fact : à la question « selon vous, pour quelle raison a-t-on le plus de chances de rater le CRFPA ? », un répondant a affirmé « le taux d’échec ».


Ceux qui échouent au CRFPA souhaitent-ils changer de spécialité ?


La Team Pamplemousse s’est demandée si ceux qui avaient échoué avaient prévu de le tenter à nouveau et, le cas échéant, allaient changer de spécialité.


Résultat : 82,4 % le tenteront à nouveau (on aime votre pugnacité !).


Parmi eux, seuls 5 % ont prévu de changer de matière de spécialité ; ils préfèrent probablement capitaliser sur leur travail lors de leur précédente tentative. Et ça se comprend !


Que souhaitent changer les candidats ayant échoué ?


À peu près la même proportion des étudiants vont faire plus d’épreuves blanches (29,6 %) et commenceront à réviser plus tôt (30,6 %).


Près d’un étudiant sur 4 affirme vouloir travailler plus efficacement. Ceux-là devront probablement mieux s’organiser, faire un planning de révisions, plus s’écouter… travailler beaucoup ne veut pas dire bien travailler !


Seuls 1 % des candidats ayant échoué ont déclaré vouloir moins travailler pour être plus efficace. Et 1 % ne changera rien (on ne change pas une équipe qui perd !).

Enfin, 51,3 % affirment ne pas avoir fait suffisamment de notes de synthèse pendant leur préparation (alors que 82,5 % des répondants qui ont réussi le CRFPA ont affirmé qu’ils en avaient fait suffisamment).


Avaient-ils assisté aux cours de l’IEJ ?


Parmi tous les répondants ayant échoué à l’examen national, 49,6 % d’entre eux affirment qu’ils n’ont pas (ou quasiment jamais) assisté aux cours de l’IEJ.

1 candidat sur 5 avait assisté à plus de 75 % des cours donnés par leur Institut d’Etudes Judiciaires (contre 40 % si on retire les déserteurs affirmant n'être « pas » ou « quasiment pas » allés).


Ceux qui ont échoué notent 2,4/5 leur IEJ en moyenne (contre 3,6/5 pour ceux qui ont réussi sans prépa privée et 2,4 pour ceux qui avaient une prépa privée). La valeur de l’IEJ semble plus élevée pour les candidats qui se sont préparés sans l’aide d’une prépa privée (qu’ils aient réussi ou échoué d’ailleurs).

Ils notent leur institut d'études judiciaires

Ils ont réussi avec prépa privée

Ils ont réussi sans prépa privée

Ils ont échoué sans prépa privée

Ils ont échoué avec prépa privée

Sur 5

2,4/5

3,6/5

2,9/5

2,2/5

Est-il recommandé de faire une prépa privée pour réussir le CRFPA ?

Parmi ceux qui ont échoué, ils étaient 95 % à recommander de faire une prépa privée (62 % : oui totalement ; 33 % : plutôt oui ; 5 % : plutôt non).

Et s’ils ont fait une prépa privée, ils étaient alors 69,3 % à avoir fait une prépa estivale (et non longue durée) et 76,2 % une formule à distance.

Concernant leur charge de travail, 68,9 % de ceux qui ont échoué ont affirmé avoir fait attention à leur équilibre de vie (ceux qui ont réussi eux, ils étaient 56,9 %)

CHARGE DE TRAVAIL

Ils ont réussi le CRFPA 🏆

Ils ont échoué le CRFPA 😭

Ils ont affirmé avoir fait attention à leur équilibre de vie 🧘‍♂️

56,9 %

68,9 %

Ils ont affirmé qu’ils n’ont jamais étudié le week-end ❌

19,2 %

14,3 %

Ils ont affirmé avoir travaillé 7j/7 🤯

23,8 %

16,8 %

 

❤️ Recommandé pour vous :

 

Les conseils des étudiants ayant réussi le CRFPA

👨‍⚖️


Les conseils de ceux qui ont réussi sont intéressants pour les futurs candidats.

Les conseils les plus utiles de ceux qui ont réussi


Selon les nouveaux élèves-avocats, quels sont les 2 conseils les plus utiles pour les futurs candidats ?

  • le duo le plus cité est : multiplier les entraînements + bien s’organiser

  • puis : multiplier les entraînements + être persévérant

Ils conseillent de se concentrer sur les entraînements (52,5 %). La faute sans doute à la note de synthèse qui est un exercice tout nouveau et dont la méthodologie n'est pas simple à maîtriser.


L'organisation a été citée le plus de fois en 2e position (par 27,5 % des candidats). Le “pré-capa” (comme on l’appelle parfois) est en effet un marathon. La préparation est longue et il faut savoir gérer son temps, tout en sachant garder un rythme de travail productif (et avec le sourire, s’il vous plaît).

Concernant le fameux Grand O’ (ne prenez pas peur, le jury est composé en principe d’êtres humains… sauf exception !), 61,8 % des interrogés conseillent de le réviser une fois admissible aux oraux. L’autre école recommande de le travailler toute l’année, en suivant l’actualité juridique notamment, y compris pendant les écrits.


Les pièges à éviter absolument quand on prépare le CRFPA

Quid des chiffres concernant les pièges à éviter ? Ils sont en réalité le miroir de leurs conseils :

  • le manque d’entraînement (26,2 % des étudiants qui ont réussi l’examen l’ont cité dans les 2 pièges majeurs à éviter). On n’apprend rien sans pratique !

  • la mauvaise organisation (citée par 1 candidat sur 4).

Le duo “ne pas prendre soin de soi (pauses, sommeil, nutrition)” et “ne pas s’entraîner dans les conditions réelles d’examen” fait aussi partie des pièges à absolument éviter les plus cités. Vous aurez été prévenus !

😅 Fun fact : 2 étudiants sur 100 ont mis que se préparer à plusieurs était l’un des deux pièges à éviter absolument. On est mieux seul que mal accompagné !

Voici les pièges qui étaient proposés comme choix de réponse :

  • Ne pas faire suffisamment d'entraînements ✍️

  • Ne pas prendre soin de soi (pauses, sommeil, nutrition) 🛌

  • La mauvaise organisation 📆

  • Ne pas s'entraîner dans des conditions réelles d'examen 🙇‍♂️

  • Se démotiver 🤯

  • Ne pas faire de pauses 🏓

  • Ne pas croire en vous 🤧

  • Faire le mauvais choix de spécialité 🤒

  • Se préparer seulement l'été ⏱

  • Ne pas avoir de cours actualisés 🔄

  • Ne pas être encadré 👨‍🏫

  • Se préparer seul 😬

  • Se préparer à plusieurs 👫

Le nombre d’entraînements à la note de synthèse


Pour ceux qui ont réussi, 82,4 % ont estimé avoir réalisé suffisamment de notes de synthèse pendant leur préparation du CRFPA (vs 48,7 % de ceux qui ont échoué à l’examen).


Parmi les premiers :


  • 38,6 % en avaient fait entre 5 et 10 ;

  • 34 % en avaient fait entre 10 et 15 ;

  • 16,3 % avaient fait plus de 15 notes de synthèse.

Alors la préparation à la note de synthèse joue-t-elle sur la réussite du CRFPA ?

Nombre de notes de synthèse

Ils ont réussi le CRFPA 🏆

Ils ont échoué le CRFPA ❌

moins de 3

2,8 %

1,7 %

entre 3 et 5

8,4 %

13,8 %

Entre 5 et 10

38,6 %

29,3 %

entre 10 et 15

34 %

39,7 %

plus de 15

16,4 %

15,5 %

 

❤️ Recommandé pour les candidats qui souhaitent se mettre à niveau :

Pack Flashcards [CRFPA - 3 Matières : Obligations contractuelles - Responsabilité Civile - Libertés Fondamentales]

 

La place des IEJ et prépa privées dans la préparation



Les statistiques sur les Instituts d’études judiciaires


44,4 % des étudiants ont réussi le CRFPA en ayant suivi les cours de l’IEJ contre 51,4 % qui ont échoué.

Ont-ils assisté aux cours de l’Institut d’études judiciaires ?

Ils ont réussi le CRFPA 🏆

Ils ont échoué le CRFPA ❌

Non (ou quasiment jamais)

55,6 %

49,6 %

Oui mais à moins de 25 % des cours

6,9 %

13,9 %

Oui mais à moins de 50 % des cours

10 %

6,7 %

Oui à 50 % des cours environ

9,2 %

10,1 %

À plus de 75 % des cours

18,4 %

20 %

Concernant les candidats ayant fait sans prépa privée et qui ont réussi, 37,8 % n'avaient même pas suivi les cours de l’IEJ, mais 57 % avaient suivi au moins 50 % des cours (utilité de l’IEJ selon eux : 3,6/5 en moyenne).


Cette population affirme avoir étudié principalement avec les livres et les codes, puis dans une moindre mesure avec leurs cours.


Utilité de l’IEJ selon eux : 63% avaient prévu d'assister aux cours de l'IEJ.

utilite-IEJ-sondage-CRFPA

Les statistiques sur les prépa avocats


Quelle proportion d’étudiants ont recours à une prépa privée ?


Fin février 2022 :


  • Plus d’un 1 étudiant sur 2 avait déjà choisi sa prépa privée pour tenter le CRFPA 2022 ;

  • 38,5 % des candidats ne savaient pas encore quelle prépa privée choisir ;

  • 1 étudiant sur 10 avait décidé de ne pas recourir à de prépa privée.

Pour Sabine, candidate en 2022, « le CRFPA représente un vrai investissement de ma part. Quitte à sacrifier mon été, je préfère mettre toutes les chances de mon côté en renforçant mon organisation et en ayant un suivi plus personnalisé. Et ça, seule une prépa peut me l’offrir ».

Elle ajoute « Et puis le fait de payer va me contraindre à m’investir davantage, j’aurai moins d'excuses ! ».


Même si malgré l’hésitation quelques candidats ne s’inscrivent finalement pas, ce chiffre d’inscrits en prépa privée devrait augmenter jusqu’à l’été. En effet, lors de notre dernière étude, ils étaient 81 % à tenter l'examen en étant inscrits dans un établissement privé.


1 étudiant sur 10 avait décidé de ne pas recourir à une prépa privée. Un chiffre souvent motivé par le coût de la prépa qui peut monter à plusieurs milliers d’euros, même si les formules de préparation en ligne et les formules à la carte ont permis de réduire aujourd'hui les prix. À noter que certains de ces établissements d’enseignement privés font aussi des programmes de bourses.


Quelle prépa privée choisir pour réussir le CRFPA ?


Un premier critère pour choisir sa prépa est de vous demander si vous avez besoin d’être en présentiel ou si vous pouvez préparer le barreau à distance. L’offre de prépa est en effet plus importante à Paris (Capavocat, CFJ, Objectif Barreau, Pré-Barreau, Prépa Dalloz, Prépa ISP, Sup’Barreau, etc.) qu'en province.

À partir de là, vous pourrez évaluer la pertinence des prépa avocats sur de multiples critères : leurs formules, leur réputation, celle des professeurs qu’ils engagent pour vous coacher, les moyens mis en place (salles, plateforme, messagerie…), le nombre d’entraînements offerts, la qualité des fascicules, le prix, leur taux de réussite (attention, chaque établissement a sa propre méthode de calcul, ce chiffre n‘est pas forcément à prendre au pied de la lettre… ou du chiffre ! Bref, vous avez compris !).


« J’ai d’abord fait un tour sur Internet pour glaner quelques infos. Je suis d’ailleurs tombée sur le comparateur des prépa privées. J’ai ensuite fait le tour de mes amis qui ont passé le CRFPA l’an dernier pour avoir un retour sur leur prépa » ajoute Sabine, qui est arrivée en France il y a 3 ans.

 

❤️ Recommandé pour vous :

Faut-il vraiment faire une prépa privée pour réussir le CRFPA ?

 

Quelle formule de prépa privée choisir ?


À chaque profil de candidat correspond une formule. Qu’elle soit totale ou qu’elle ne porte que sur une épreuve ou une matière particulière, tout dépend de vos besoins et de votre temps (en fonction d’un stage ou d’un job par exemple).


Parmi les inscrits à une prépa privée ayant réussi ou échoué, 71,8 % avaient opté pour une formule en ligne (vs présentiel) et 71,2 % pour une formule estivale (vs longue durée). Nul doute que le Covid-19 et les cours à distance ont eu un effet sur le recours des candidats aux formules à distance. Un peu plus d’1 étudiant sur 5 a choisi une formule exclusivement en présentiel. Cela peut donner un certain cadre et faire du bien de sortir de son lieu de travail, pensez-y !


Ceux qui ont réussi ou échoué recommandent-ils de faire une prépa privée ?


🏛 82,8 % des étudiants ont réussi le CRFPA avec une prépa privée.


Parmi ceux qui ont échoué, 95 % recommandent de faire une prépa.

84 % des candidats ayant réussi ont noté leur prépa 4 ou 5 sur 5 (2 % ont noté 1 ou 2 sur 5 leur prépa). On peut en tirer la conclusion que la prépa privée a été pour eux bénéfique dans leur succès.


Pour ceux qui ont échoué, le chiffre baisse de quelques points puisque 68 % d’entre eux ont noté 4 ou 5 sur 5 leur prépa (8 % l’ont notée 1 ou 2/5).


🥇Si l’on se concentre sur l’échantillon qui a réussi, ils sont 71,2 % à recommander totalement de faire une prépa privée, et 1 étudiant sur 4 recommande “plutôt” faire une prépa (5,1 % ne recommandent “plutôt” pas ; quelques déçus donc, mais peu).


😱 Parmi ceux qui ont échoué, 95 % recommandent de faire une prépa (cf plus haut) !

Plus précisément, ils sont 62,6 % (soit quasiment 10 points de moins par rapport à ceux qui ont réussi) à recommander totalement de faire une prépa privée et un tiers des candidats recommandent de “plutôt” faire une prépa (5,1 % ne recommandent “plutôt” pas ; quelques déçus donc, mais peu).


Ce qu’il faut en tirer, c’est que les prépa avocats sont plébiscitées, peu importe si le candidat réussit ou échoue.
 
 

Est-il préférable de choisir une formule longue-durée ou estivale pour réussir le CRFPA ?


chiffres prepa privee utilite

Parmi ceux qui ont réussi l’examen, ¾ des étudiants avaient choisi une formule exclusivement à distance. Attention, la pandémie du Covid-19 a changé la donne sur ce point, les préparations se sont beaucoup faites en ligne.

Ceux qui ont échoué l’examen étaient légèrement moins (6 points de différence) à avoir choisi une préparation 100 % en ligne (68,9 %).

La majorité des étudiants, qu’ils aient réussi ou non l’examen du barreau, considèrent que la prépa privée a été le plus utile pour les corrections, l’organisation et le rythme, ainsi que pour s’entraîner à la méthodologie.


Autant de données et de conseils à prendre en compte pour les futurs avocats afin d’augmenter leurs chances de réussite !


Bon courage à tous de la part de la Team Pamplemousse !


Vous avez une remarque, n'hésitez pas à nous écrire à magazinepamplemousse@gmail.com


 
guides reussite fiches revisions flashcards droit

🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOITE À OUTILS (Flashcards Pamplemousse, Fiches de révisions, Livres de réussite).

💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant la NEWSLETTER DU BONHEUR.

 

Yorumlar


bottom of page