CRFPA : Pourquoi et comment s’organiser ? [EXEMPLE DE PLANNING] - 2021

Mis à jour : mai 27

PAMPLEMOUSSE N°7 > ORIENTATION > ARTICLE 9


Un bon planning de révisions est l’une des clés les plus importantes de la réussite de votre préparation au CRFPA. Comment s’organiser ? À quel rythme ? Tant de questions de planification qui surviennent quand on découvre le (long) programme du CRFPA. La solution : un planning précis qui vous motivera et vous permettra une préparation optimale ! 🗓

crfpa planning revision organisation

1. Pourquoi faire un planning de révisions pour le CRFPA ?

📅


Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir l’examen d’entrée au CRFPA, la mise en place d’un planning de révisions est essentielle. Cet outil sera une force au niveau de votre organisation, de votre motivation et vous permettra également de prendre le recul nécessaire pour avancer de façon stratégique.


Un planning pour s’organiser face au CRFPA


La préparation à l’examen du CRFPA peut s’avérer être longue, dense et sinueuse. Sans compter vos propres appuis de révisions (ouvrages, fiches de cours, etc.), les prépas fournissent beaucoup, beaucoup de ressources.


Un planning permet :

  • D’ordonner l’étude de ces différentes sources ;

  • Les répartir ;

  • Les découper ;

  • Et ainsi vous organiser en conséquence.


Un planning est également idéal pour réussir à jongler entre :

  • Vos séances d’apprentissage ;

  • Vos séances d’entraînements ;

  • Vos obligations personnelles ;

  • Vos obligations universitaires et professionnelles.

Par ailleurs, votre planification doit se faire selon vos propres connaissances et lacunes. Inutile de passer le même laps de temps sur un chapitre que vous connaissez parfaitement que sur un chapitre que vous découvrez totalement. Il faudra donc adapter votre planning en fonction de vous, de votre rythme et de vos capacités.


Un planning pour se motiver face au CRFPA


Le planning contribue à une autodiscipline. Celui-ci vous permettra de mieux parvenir à vos échéances et objectifs. En effet, avoir des objectifs matériellement définis sur un support vous motivera à travailler plus efficacement puisque vous pourrez visualiser ces derniers.


De plus, le fait d’avoir des objectifs à atteindre permet d’étudier plus facilement : on arrive mieux à exiger de soi (attention, point trop n’en faut !).

  • La réalisation avec succès d’un objectif est positive et donc une nouvelle source de motivation ;

  • Vous serez fier de vous, ce qui boostera davantage votre moral ;

  • Plus l’on est boosté et motivé, mieux l’on travaille et ainsi, plus on y prend du plaisir ;

  • Vous entrez dans un cercle vertueux, vous permettant de tenir la distance, et d’être efficace ! Car la préparation du CRFPA est une épreuve de long-terme.


Ne soyez donc pas trop dur avec vous-même, et n’oubliez pas de regarder ce que vous avez déjà fait, et pas uniquement ce qu’il vous reste à faire.

gif

Un planning pour prendre du recul par rapport à l’examen


Instaurer un planning de révision vous fera prendre du recul sur l’avancée de votre préparation. Lorsque l’on a la tête plongée dans le guidon, on ne sait pas forcément où est ce que l’on va, au risque de se prendre un mur en béton, comme le fameux « dernier moment ».


On a souvent tendance à réfléchir matière par matière alors que les révisions du CRFPA doivent être globales.


Il faut donc :

  • Analyser le travail effectué et à faire dans sa globalité afin de relâcher la pression et sortir la tête de l’eau ;

  • Et toujours garder le moral. Se détendre et couper de temps en temps.

En effet, avoir du recul sur la situation permet de mieux appréhender le travail déjà fait, tout en sachant où l’on va. On n’hésite pas à renforcer sa confiance en soi !


Cette prise de recul optimise également l’adaptation et l’ajustement de votre programme de révision, puisque vous pourrez vous permettre d’être souple.

Les flashcards du Droit des Libertés Fondamentales

2. Quand faire un planning de révisions pour le CRFPA ?

🤷‍♀️

Plus rapidement vous imaginerez votre planning de révisions, plus rapidement vous pourrez débuter celles-ci.


Attention, il ne s’agit pas de commencer sur les chapeaux de roues, vous risqueriez de rapidement ne plus pouvoir suivre le rythme intense que vous vous êtes imposé.


Le CRFPA ne s’assimile pas à une course de vitesse, mais à un marathon demandant intelligence, endurance et connaissance de soi-même (donc on fait plutôt la tortue que le lièvre, surtout si l’on s’y prend très en avance !).


Nous vous conseillons de faire deux plannings distincts. Le premier sera relatif aux épreuves écrites du CRFPA tandis que le second sera pour les épreuves orales d’admission (Grand Oral et anglais).


Le planning avant les épreuves écrites du CRFPA


Ce premier planning recoupera les différentes matières des épreuves d’admissibilité. Celui-ci variera en fonction de votre situation. Il se peut que vous soyez encore en Master I, Master II, en stage ou bien engagé dans le monde professionnel.


À vous d’être malin afin de concilier intelligemment vos obligations ou de commencer votre planning lorsque vous serez pleinement concentrés sur vos révisions.


Le commencement des révisions et de la préparation du CRFPA peut se faire :

  • Dès septembre de l’année précédant celle des épreuves ;

  • Lors de la rentrée en prépa ou encore au mois de janvier de l’année des épreuves.

N’hésitez pas à faire un planning spécifique pour les deux mois d’été, en fonction du changement de votre emploi du temps ou de celui de votre entourage (congés professionnels, jours de vacances, etc.).


Votre planning s’achèvera avec la semaine des épreuves écrites courant septembre.


Faut-il prendre des vacances ou faire un break entre les épreuves écrites et orales du CRFPA ?


Une fois les écrits passés et avant de débuter votre second planning de révisions, laissez-vous le temps de souffler ! Vous venez de sortir d’une intense semaine d’examens (et peut-être d’une soirée plus ou moins festive…), rude et chargée en émotions : votre cerveau aura besoin de repos. Comme le disait l'écrivain Tristan BERNARD, « Trop de repos n'a jamais fait mourir personne ».


Ce petit break peut varier entre un week-end ou une semaine, tout dépend de vos besoins. Vous pourrez toutefois élaborer votre second planning pendant cette période de repos.

Vous pouvez également partir en vacances ou week-end lors de vos révisions. Cependant, il faut que ceux-ci soient efficaces : ne pensez pas aux examens et à vos révisions lorsque vous êtes en journée off. L'intérêt de ces temps est avant tout de vous reposer et de relâcher la pression. Trop nombreux sont les étudiants qui explosent en plein vol ou craquent le jour J du fait d'un manque de repos.


Le planning avant les épreuves orales du CRFPA


Le second planning, celui des épreuves orales, sera différent du fait que le Grand’O et l’épreuve d’anglais se révisent différemment. Vous pouvez par exemple débuter celui-ci en faisant une liste des thèmes et notions à connaître pour ensuite les répartir dans votre planning.


Cette fois-ci, votre planning s’achèvera avec la dernière de vos épreuves orales. Soyez vigilant, les dates de convocation varient selon les IEJ.

CRFPA : Comment Léa a cartonné au grand oral ?

3. Quel type de planning faire pour réviser le CRFPA ?

📆


Le rétroplanning


Le rétroplanning est top pour avoir une vue d’ensemble jusqu’à la date de l’examen et calibrer la quantité de révisions. L’idée est de partir de la date des examens pour ensuite se fixer des objectifs « de masse » pour arriver jusqu’au point de départ de votre programme de révisions.


Par exemple, se dire qu’à la fin du mois de juillet, la moitié du programme de droit des obligations est assimilé.


Les avantages du rétroplanning :

  • Permet d’organiser vos révisions de A à Z ;

  • Permet d’identifier vos besoins et moyens pour réviser le CRFPA ;

  • Permet de ne rien oublier ;

  • Aide à rester serein car tout est parfaitement planifié et maîtrisé.

Les inconvénients du rétroplanning :

  • Il est dur de s’organiser sur plusieurs mois ;

  • Il est compliqué de savoir combien de temps prendra chaque révision ;

  • Le risque est de ne pas du tout respecter son rétroplanning, ce qui pourrait occasionner du stress supplémentaire. Prévoyez également du temps pour les imprévus.


💡Notre conseil : malgré votre planning, demeurez flexible si nécessaire ! Les objectifs sont là pour vous orienter et vous permettre de mieux gérer votre temps sans faire d’impasses. Mais si vous devez ajuster vos deadlines et vos objectifs, faites-le intelligemment. L’objectif est de ne pas prendre du retard et d’arriver prêt pour passer l’examen.


Le planning hebdomadaire


Une fois votre rétroplanning général effectué, vous pouvez centrer votre attention sur une échelle hebdomadaire. Ce type de planning est idéal pour une organisation à moyen, voire court terme. Les semaines peuvent être découpées sur des périodes différentes allant d’une semaine à un mois.


Vous pouvez donc voir où vous en êtes et adapter le planning pour la semaine d’après.


Les avantages du planning hebdomadaire :

  • Ce type de planning est très modulable ;

  • Permet de planifier des révisions sur le moyen terme en tenant compte des priorités personnelles.


Les inconvénients du planning hebdomadaire :

  • Demande chaque semaine un temps qui peut s’avérer précieux ;

  • Ne permet pas d’avoir une vision sur le long terme, sauf si plusieurs semaines sont organisées à l’avance.


💡Notre conseil : pensez aux temps de pause, importants pour vous ressourcer et tenir sur le long-terme. Dépendant de vos besoins, gardez une ou plusieurs soirées de libre, et une journée OFF par semaine. Seul vous pouvez savoir.

gif

Le planning quotidien


Le planning quotidien sera le plus condensé et vous permettra une meilleure visibilité au jour le jour.


Cette « Task/To Do List » sera certainement la plus modulable selon vos priorités et imprévus (une visite urgente chez le vétérinaire la veille qui vous a fait rater 2 heures précieuses par exemple).


Les avantages de la To Do list :

  • Aide à passer à l’action ;

  • Libère l’esprit ;

  • Donne un effet de satisfaction si on a réalisé toutes les tâches à la fin de la journée ;

  • Permet de réaliser des objectifs plus facilement ;

  • Facilite la gestion des priorités.


Les inconvénients de la To Do list :

  • Ne permet pas d’avoir une vision sur le long terme (mais compensé par le planning hebdomadaire et mensuel);

  • On peut avoir tendance à surcharger sa To Do ;

  • On peut également avoir tendance à procrastiner et à rapporter certaines tâches au lendemain.


Dans la mise en place de votre planning de préparation du CRFPA, le plus important est encore une fois de laisser une place à l’imprévu. Ne vous inquiétez pas si vous ne faites pas tout ce qui était prévu sur votre To Do. Le plus important est de savoir pourquoi vous n’avez pas pu tout faire aujourd’hui. On surcharge souvent trop sa To Do list.


Il est possible que vous ayez prévu de faire du droit des obligations le matin mais qu’une fois votre petit-déjeuner (repas le plus important de la journée !) englouti, vous n’ayez PAS DU TOUT envie de parler chaînes de contrats ou régime général des obligations.


Dans ce cas, prévoyez autre quelque chose qui vous motive davantage pour la matinée et laissez donc ces chaînes de contrats et régime général des obligations pour l’après-midi après une bonne sieste !

CRFPA : Faut-il faire une préparation privée pour réussir ?

4. Que mettre dans son planning de révisions du CRFPA et sous quel format ?

🖊