CRFPA : les 5 erreurs d’organisation qui vous mèneront forcément à l’échec

Mis à jour : mai 12

PAMPLEMOUSSE N°2 > CONSEILS > ARTICLE 5

Certaines erreurs dans l’organisation et dans la préparation du CRFPA ne pardonnent pas. 1anpourlecrfpa en a listé 5 qui mèneront forcément les candidats à l’échec et briseront leur rêve un jour de porter la robe. Comprenez ces erreurs, notez les. Et ne les faites surtout pas ! Juré ? ✋

Erreur 1 – Ne pas s’approprier la méthodologie de la note de synthèse


La note de synthèse est l’exercice phare du CRFPA « nouvelle formule » (réforme 2017). C’est une épreuve longue (5 heures) avec un coefficient élevé (coef 3). On ne saura vous conseiller de vous entraîner mais de manière intelligente : rien ne sert de réaliser 3 notes de synthèses par semaine si vous n’avez pas acquis totalement la méthodologie. Rappelez-vous également que la méthodologie de la note de synthèse est personnelle. A vous de vous l’approprier. Lors de vos premiers entraînements, que ce soit à l’IEJ ou à la prépa, ayez avec vous votre fiche de méthodologie et faites un check-up des différentes étapes à respecter.


Erreur 2 – Ne pas s’entourer d’une équipe de choc


Le CRFPA se prépa a-minima en groupe. Impossible de durer sur la longueur si vous n’êtes pas un minimum entouré. A vous d’identifier plusieurs groupes (le groupe familial étant le plus important, il peut vous aider dans vos tâches quotidiennes (ménage, courses…)).


De même, travailler seul en prépa est une très mauvaise idée. Déjà, parce que vous pouvez très bien être absent à une correction ou à un cours et qu’avoir un compagnon d’infortune qui puisse récupérer votre copie ou votre fascicule de correction vous évitera de perdre un temps précieux dans la tentative de récupération de votre copie.


Bien évidemment, il convient que chaque membre du groupe participe à l’effort commun. Entourez-vous de personnes qui croient en vous et vous apportent un vrai soutien et surtout des personnes qui comprennent les moments difficiles et les différentes phases par lesquelles passent inévitablement tous les candidats au CRFPA.


Erreur 3 – Ne pas anticiper son programme de révision du CRFPA.


Les programmes sont disponibles sur Légifrance via l’arrêté du 17 octobre 2016. Il ne s’agirait pas de faire une telle impasse. Apprenez le programme détaillé pour chaque épreuve.


Concernant le planning de révision du CRFPA en lui-même, ne restez pas enfermé dans un programme infernal et surtout intenable. Soyez souple et flexible et accordez-vous des pauses et une journée off par semaine durant l’été 2020.



Si vous devez préparer un programme de révision, faites-le uniquement pour cet été. Privilégiez un planning de révision à la semaine pour le mois de Juillet et un planning à la journée pour les 15 derniers jours.


Anticipez votre organisation pour le CRFPA : Repérez et organisez-vous un endroit de travail pour l’été. Informez-vous sur les bibliothèques ouvertes cet été ou les espaces de co-working, réunissez autour de vous les manuels d’exercices (les éditions 2020 devraient sortir courant avril/mai) et préparez vos codes (sans trop les tartiner de post-it et de fluo..).


Ayez un lieu de travail dédié et digne de ce nom. Exit le bureau temporaire, il vous faut un vrai bureau, un endroit à vous où vous pourrez vous étaler à votre convenance et vous retrouver au calme.

Retrouvez aussi des conseils pour dévorer le CRFPA, sans s'auto-dévorer.


Erreur 4 – Penser que la prépa CRFPA va combler toutes vos lacunes


La prépa semestrielle (qui débute généralement en Février) peut être un bon moyen de se remettre tout doucement en selle. Il est souvent proposé des séances de cours en vidéo et de nombreux fascicules de cours vous seront distribués tout au long de la prépa. Je vous conseille de sélectionner les points de cours que vous souhaitez reprendre.


Si vous êtes inscrit ou si vous comptez vous inscrire à une prépa estivale, ne pensez pas que vous aurez le temps de revoir tranquillement vos cours. Vous devez vous attendre à un rythme infernal et vous devez arriver en prépa estivale avec un cours déjà partiellement maîtrisé. C’est le seul moyen pour suivre le rythme et pouvoir réaliser les entraînements en temps et en heure, chaque semaine. D’ailleurs, ne prenez pas trop de retard dans le rendu de vos compositions sinon c’est la sortie de route assurée !

__

Voir l'"Annuaire des prépa privées au CRFPA"

__


Erreur 5 – Ficher ses cours et mettre de côté les entraînements


C’est l’erreur du débutant. Le CRFPA n’est pas une épreuve où le fichage des cours de droit a son importance. Le plus important, c’est de cumuler les entraînements. Privilégiez les tableaux de synthèses ou les graphiques sur une notion juridique en particulier.


Ne négligez pas les entraînements et la maîtrise de chaque méthodologie (note de synthèse, consultation..) quitte à les réaliser avec votre cours près de vous. Le principal, c’est de voir une progression dans la résolution des exercices. Inutile de vous faire du mal dès le début. Enfin, sachez une chose : les entraînements de prépa sont quasiment interminables ! Pour vous rendre vraiment compte de la durée d’une épreuve, rien ne vaut les annales de votre IEJ que vous aurez préalablement récupérées !


Maintenant que vous êtes prêt à vous préparer pour ce maudit examen, analysez ces conseils venant d'un prof de droit concernant la note de synthèse.


Par 1 an pour le CRFPA



POLÉMIQUE POLANSKI : 114 AVOCATES RAPPELLENT LA PRÉSOMPTION D'INNOCENCE


CRFPA : LES CONSEILS D'UN PROF DE DROIT POUR RÉUSSIR LA NOTE DE SYNTHÈSE





Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube