[Interview] “Le présentiel s’impose pour les examens”, Fabrice Gartner


PAMPLEMOUSSE N°6 > ACTUALITÉS > ARTICLE 3


Au soutien des étudiants en droit, Fabrice Gartner - Doyen de la faculté de Nancy - a répondu à nos questions. Examens en présentiel, gestion de la crise par le gouvernement, mesures universitaires face à la situation sanitaire… Voici son témoignage. 🎙



Le rôle d’un doyen au sein d’une faculté en temps de crise sanitaire


Nous avons découvert votre e-mail envoyé aux étudiants de la faculté de Nancy dans lequel vous les haranguez à ne pas baisser les bras. Est-ce le rôle d’un doyen de délivrer ce type de message à ses étudiants ? 👨‍🎓

J'ignore si c'est mon rôle et je n'y ai pas réfléchi. Mais j'ai été étudiant et je me suis demandé comment j'aurais ressenti une situation aussi frustrante que celle que nous vivons. Cela m'a conduit, moi qui ai fait de bonnes études et connu un parcours professionnel plutôt épanouissant, à dire aux étudiants que, derrière cette période, il y a un avenir professionnel et qu'il faut garder cela à l'esprit.


On voit passer beaucoup de critiques à destination du gouvernement de la part d’étudiants pour sa gestion de la crise. Que pensez-vous de cette gestion ? 🤔

Il ne faut, à ma place, juger le gouvernement que dans les carences qui ont été les siennes pour l'enseignement supérieur.


Il a mal géré les étudiants, parce qu'il les connaît mal.

Quand on voit ce qu'on a permis aux lycéens, et quand on sait qu'un première année est un lycéen qui a quatre ou cinq mois de plus, on peut se douter qu'il ne peut y avoir une telle rupture d'égalité : les uns appelés à venir, les autres forcés de rester chez eux.


Partagez-vous les inquiétudes des étudiants quant à la valeur de leur diplôme ? 😥

Pas en ce qui concerne les étudiants de la Faculté.


Consultez aussi : Cours de droit à distance : comment ne pas se faire distancer ?


Qu’avez-vous mis en place à Nancy pour vous rassurer sur ce point ? 🧐

Nous avons mis l'accent sur deux choses :


  1. Premièrement, aucune concession ne sera faite sur le niveau exigé. On ne peut pas brader les années et les diplômes, au risque de perdre la confiance de nos partenaires, qui sont les futurs employeurs, ou d'envoyer les étudiants à des concours où ils seraient balayés.

  2. Deuxièmement, pas d'examens à distance : dès lors que quelques-uns parmi les plus chanceux peuvent s'offrir les services d'autres personnes, moyennant paiement le cas échéant, pour passer les examens à leur place, il est choquant de permettre que les malhonnêtes puissent passer, au moment des sélections, avant les étudiants honnêtes.


Le rôle de l’Université auprès des étudiants en droit



L’enquête de Pamplemousse Magazine et de Bordel de Droit a montré des chiffres alarmants quant à la santé mentale actuelle des étudiants en droit. Les récentes tentatives de suicide en ont été une preuve. Est-ce le rôle de l’Université que d’apporter des solutions de soutien psychologique ? 🤗


L'Université le fait au sens large :

  • Il y a les psychologues, certes,

  • mais il y aussi les échanges de courriels individuels entre enseignants et étudiants,

  • les alertes qui nous sont adressées par les associations sur la situation de tel ou tel,

  • et les petits messages du Doyen comme vous le dites,

  • et la promesse que tout débouchera sur un diplôme indemne de tout soupçon.


Il y a également les familles, pour ceux qui en ont une, les amis, qui complètent l'aide que nous pouvons accorder. Mais il fallait que l'État dise aux étudiants : on se souvient de vous et on vous laisse revenir. Il y a mis le temps, il l'a fait avec des pincettes, mais il a commencé.


Consultez aussi : [ENQUÊTE] 70% des étudiants déclarent avoir perdu l'envie d'étudier


Dans votre gestion de la crise, à quel point êtes-vous dépendant des autorités ? 🤨

Le gouvernement définit ce qu'on peut faire juridiquement. On interprète au mieux et on prend tout ce qu'il y a à prendre, en étant prudents. Et l'Université nous soutient largement, ce dont je lui suis reconnaissant.


Si vous aviez une baguette magique, comment serait votre faculté aujourd’hui face au Covid ?

Tout le monde serait vacciné !


Vous sentez-vous soutenu par les pouvoirs publics et notamment le ministère de l’enseignement supérieur ? Comment avez-vous fait le choix entre examens en distanciel et en présentiel ? 🧑‍💻

Le ministère de l’Enseignement supérieur manque de poids politique. Lorsqu'une ministre, restée silencieuse pendant des mois, se fend d'une vidéo où elle déclare qu'elle connaît les sacrifices et les difficultés, on s'interroge : le saviez vous depuis le début auquel cas vous étiez bien informée et l'avez ignoré, et c'est une faute, ou bien l'avez vous appris sur le tard et alors vous n'avez rien su et c'est de l'incompétence. Comme disait Baudelaire :


On n'est jamais excusable d'être méchant et il y a quelque mérite à reconnaître qu'on l'est. Mais le plus irréparable des vices est de faire le mal par bêtise.

J'avoue hésiter.


Quant au présentiel, il s'impose pour les examens, je j'ai déjà dit et je ne pardonne pas aux autorités d'interdire le distanciel quand le sanitaire ne l'empêche pas (sauf un oral en visio).


Le rôle des enseignants et leurs messages face aux étudiants en droit


On n’en parle pas (trop peu !), mais comment les enseignants vivent-ils la situation ? 👩‍🏫

Mal, évidemment. Pas au sens où ils seraient incapables de s'adapter, mais parce que l'enseignement à distance a été une source d'épuisement. Et c'est presque pire depuis qu'on est rentrés le 8 février : l'hybride, à savoir le cours en amphi et à distance, est encore plus difficile.


Mais au moins on revoit nos étudiants, auquel on tient, je l'ai déjà écrit, et qui nous manquent toujours parce qu'ils ne sont pas tous là.


Certaines facultés ne font pas les repas à 1€ annoncés par le Président, pourquoi ? 🍔

C'est une question à poser au CROUS... Cela se pratique ici, même si un sandwich, un yaourt et une pomme ne constituent pas, selon moi, un "repas". Mais c'est déjà mieux que rien.


Avez-vous un message à passer au gouvernement ? 📨

Laissez donc aux Universités faire selon les moyens qu'elles peuvent mettre en œuvre. et faites ce que vous avez à faire : garantir les diplômes que nous délivrons pour vous en interdisant le bricolage des épreuves à distance.

Avez-vous un message à passer aux étudiants ? (il est temps d'insuffler un peu d'amour !) 💗

Oui, vous nous épatez... Les premières colles du deuxième semestre sont étonnantes... Autant le premier semestre s'est fini dans les larmes, autant le second débute avec des promesses.


Foncez jeunes gens, et vous démontrez aux oiseaux de mauvais augure que quand on vous laisse reprendre contact avec la maison, vous savez vous surpasser. D'accord, ce n'est pas très "glamour" mais j'ai quand même une réputation de terreur à assurer.


Question bonus : Les étudiants d’aujourd’hui sont-ils différents de ceux d’hier ? Comment ? 🧓

Ils sont beaucoup plus résistants que ne l'étaient leurs prédécesseurs car le monde qu'on leur prépare est assez moche. Ils l'ont compris et se préparent, dans un silence et une pudeur qui m'impressionnent.


Ma génération va leur laisser la planète dans un triste état et des finances en berne. Mais la crise m'aura montré qu'ils en ont sous le pied et qu'ils ont une capacité de réaction étonnante.


Quel dommage qu'on ne les arme pas mieux au lycée en termes de culture générale, de maîtrise de la langue, car avec de meilleurs outils de départ ils feraient des étincelles.


Consultez également : Comment enrichir sa culture générale et juridique ?




Questions de la part des étudiants via les réseaux sociaux


C’est vrai que vous aimez conduire des bus ? 🚌

Oui, j'ai le permis D (autocars) et j'ai suivi la formation initiale minimale obligatoire (FIMO - 150 heures). Jusqu'au COVID, j'ai conduit en tourisme et emmené les gens voyager. Depuis, je me change les idées en conduisant des bus urbains sur des lignes régulières à Epinal.


Ces véhicules m'ont toujours fasciné et il y a dans leur conduite quelque chose de très particulier. Mais je m'arrête là sinon je vais y passer des heures.


Doit-on arriver à occuper les facultés pour se faire entendre et revenir en présentiel ? 📣

Non, les étudiants ont démontré, lors des examens de décembre, qu'ils ne sont pas les débiles ramassant "les bonbons qui traînent" pour reprendre la formule de notre ministre. Ils ont démontré leur savoir être en période covid et ils doivent savoir que la démonstration de leur maîtrise a fait plus pour la réouverture qu'une occupation.


C’est une bonne situation ça, doyen ? 👑.

On n'a que des coups à prendre, des récriminations à prendre, des plaintes à recevoir et, surtout, des absurdités administratives à surmonter pour faire avancer les projets.


Certes, je les prends dans un beau bureau, et on m'appelle "Monsieur le Doyen", mais c'est une position absolument infernale. J'avoue cependant que les messages, succincts ou longs, souvent magnifiques, que j'ai reçus de certains, dans toutes les années, me font tenir le coup.


Il y a une semaine, un étudiant m'a dit, en me croisant, "merci pour les distributeurs de café", qu'on a réussi à faire rouvrir. Encore un petit témoignage qui vous fait penser que vous n'avez pas été inutile.


Pourquoi les profs ne nous envoient-ils pas les cours en PDF ? 📖

Parce qu'un pdf c'est un livre, pas un cours.



Pour un support différent et dynamique, voici nos flashcards :

Les flashcards imagées du droit constitutionnel

Les flashcards imagées du droit administratif

Les flashcards imagées du droit de la responsabilité civile

Les flashcards du droit pénal général



Y a-t-il une réforme à faire dans les études de droit ? Si oui, laquelle ? 📈

Des amphis de 150 et des TD à 10...


Pourquoi ne pas se réunir avec toutes les facs pour se faire entendre auprès du gouvernement ? 🔊

La conférence des doyens a tenu ce rôle.


Merci Monsieur le Doyen, je crois qu’on vous aime.

Merci Pamplemousse Magazine



🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOÎTE À OUTILS.


️💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant la NEWSLETTER DU BONHEUR.


Dalloz s’engage pour la réussite des étudiants en droit.

[Interview] d’une prof à distance : “j’ai l’impression d’être Évelyne Dhéliat”


Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube