top of page

[Interview] Redoublement : comment réussir après un échec en droit ?


Chaque année, beaucoup d’étudiants en droit choisissent ou se voient contraints de redoubler. Poney du Droit a redoublé en L2. Doutes, difficultés, remises en question, erreurs à ne pas reproduire, conseils à suivre, faire face à l’échec, autant de sujets sur lesquels la première influenceuse du droit nous répond 🤗.

 

Sommaire :


Difficultés en fac de droit : erreurs à ne plus commettre

 

Hello @Poney_du_Droit ! Tout le monde te connaît mais si d'aventure il y avait malgré tout un lecteur qui ne te suivait pas sur Instagram, comment te présenterais-tu en 3 points ?

Hello les pépins de Pamplemousse, je suis trop heureuse de répondre à vos questions 😇 ! En 3 points donc…

1/ J’ai lancé un compte Instagram quand j’ai commencé mes études de droit un peu par hasard, sur lequel je poste de nombreux mèmes et stories aidant les étudiants en droit.

2/ Je me suis découvert une passion pour le développement personnel et pour le fait d’aider les autres à se surpasser. J’essaye de partager tout ça sur Instagram.

3/ Et je crois profondément que « la vie c’est avant tout des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seule chez moi…» bref, vous avez compris, je suis fan du film Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre.

Ah, on adore aussi ce film ! Mais quel lien avec les études de droit ?

À votre avis ! J’ai affiché la citation suivante sur mon écran verrouillé de téléphone : « Pas de pierre, pas de construction. Pas de construction, pas de palais. Pas de palais… pas de palais ! ». Pourquoi ? Parce qu’elle vaut aussi à la fac !

« Pas de travail, pas de bonnes notes. Pas de bonnes notes, pas de validation. Pas de validation… pas de validation ! ». C’est quand même clair, non ? 😎

Ah oui, tu es vraiment fan ! Et tu as déjà redoublé ?

Personne n’est parfait ! J’ai redoublé en L2. Je n’étais pas préparée à ce nouveau rythme et n’avais pas compris les attentes de l’Université. J’étais très immature à l’époque, et même si j’étais décidée à réussir, je me suis laissée porter par le courant sans prendre toutes mes responsabilités. Et j’ai pris une tôle aux partiels.

Par exemple, je me souviens d’un galop d’essai en droit des obligations où j’étais sortie avec des copines deux jours avant. Il se trouve que j’ai été très malade et comme je ne prenais jamais d’avance dans mon travail, je n’ai pas pu réviser l’ensemble du programme.

Manque de chance, c’est tombé sur le sujet que je n’avais pas révisé. Avec le recul, ma soirée aurait très bien pu attendre le week-end...


Redoublement en droit : comment réussir après un échec ?


Comment gérer son redoublement en droit ?


Comment rebondir et réussir après un échec en droit ?

🏆 Un redoublement est dur à encaisser. Je suis passée par différentes émotions. J’ai accusé le coup, j’ai été triste. Puis j’étais en colère, contre moi et le monde entier.


Puis je me rappelle avoir tout remis en question : suis-je faite pour le droit ? Ma place est-elle vraiment ici ? Suis-je nulle ? Qu’ai-je fait de mal ? J’avais honte de dire à ma famille et mes amis que j’allais redoubler.

Tu as hésité à arrêter tes études ?


Oui, j’ai accusé le coup me demandant si je devais arrêter et changer de filière. Je pense qu’on est pas mal d’étudiants à se poser cette question quand on se prend un mur. Mais le droit me plaisait et je ne voyais pas trop quoi faire d’autre.

Alors j’ai arrêté de trop réfléchir et je me suis dit que les échecs arrivaient à tout le monde et que pour moi, c’était cette L2. Je me suis rassurée en redécouvrant les statistiques d’échecs en L2.


À l'époque, il n’y avait pas votre livreComment Hacker sa L2 Droit ?” ! Cet été là, je me suis fait la promesse de remettre tout à plat pour savoir ce qui, dans ma vie, perturbait ma réussite. Je voulais alors rebondir.

Et je suis arrivée dans une nouvelle énergie à la rentrée !

 
 

Quels conseils pour comprendre son échec ?


Un échec n’est utile que si l’on s’en sert.


Si tu ne comprends pas les raisons pour lesquelles tu n’as pas réussi, il y a de fortes chances que tu refasses les mêmes erreurs et échoue à nouveau.


Cela tombe sous le sens mais combien d’étudiants en galère j’ai croisé ne faisant pas l’effort de réfléchir sur leurs erreurs. Résultat : impossible pour eux d’avancer avec intelligence.. C’est hyper frustrant de voir ça, car j’ai moi-même fait cette erreur !


C’est pour ça que les sportifs de haut niveau passent des heures à refaire les mêmes gestes. Les basketteurs pro ne font pas des lancers-francs par centaines sans réfléchir. À chaque tentative, ils analysent leur geste, la trajectoire du ballon… et se règlent !


Quand on va aux rattrapages ou qu’on redouble, il faut donc investir du temps pour comprendre son échec :

  • Demandez toutes vos copies : les examens sont en principe le résultat de nos efforts du semestre. Il faut voir où l’on a péché, c’est tout notre rôle en tant qu’étudiant, vouloir progresser ! ;


  • Demandez les copies de TD et de galops d’essai des camarades ayant eu de bonnes notes : analysez-les et gardez-les pour l’année prochaine ;


  • Demandez des rendez-vous avec les enseignants pour voir où vous avez gagné et perdu des points. Surtout, n’oubliez pas de prendre bonne note de leurs commentaires pour ne pas réitérer les mêmes erreurs ! ;


  • Remettez en question votre façon de travailler et vivre vos études : travaillez-vous efficacement ? Vos méthodes de travail étaient-elles productives ? Étiez-vous fatigué en journée ? Vous êtes-vous entouré des bons outils ? Les gens qui vous entourent partagent-ils vos objectifs ? Avez-vous le moral cette année ? Si non, quel était le problème ?


Pour cela, je recommande la petite méthode proposée dans le Guide dont je vous parlais,Comment Hacker sa L2 Droit ?”. Prenez une feuille blanche et faites un tableau en deux colonnes.


Listez dans une colonne ce qui était positif pour vous et dans la poursuite de vos objectifs ; et dans l’autre, ce qui vous en a écarté.


Vous avez alors une prise de hauteur sur votre année redoublée, et plein de nouvelles informations qui vous aideront à vous remettre sur les rails de la réussite.

 
 

Et tu avais quelles lacunes toi ?


Bah justement, j’avais depuis le lycée la mauvaise habitude de mettre tout de suite sous le tapis mes mauvaises notes. En gros, toute ma vie, je me disais « welcome la mauvaise nouvelle, je passe à autre chose, bisou ».


Je ne prenais même pas une minute pour lire les commentaires des profs, pour me relire, pour lire les bonnes copies ou la correction. Ma volonté de résilience faisait que je voulais vite passer à autre chose. Mais comment pouvais-je progresser sans savoir où j’avais foiré ?!


Je bossais aussi sans méthode, j’étudiais parfois tout un week-end sans prendre de pause. Sans me rendre compte que je me fatiguais psychologiquement et que je finissais par être un zombie sur mon bureau, à relire 4 fois les arrêts du Conseil d’État.


Redoublement- rebondir-L2

Tu as réussi à combler tes lacunes pour réussir après ton redoublement en droit ?


Oui, cette phase de rattrapages et de redoublement m’a grandement aidée au final. J’ai revu tout mon fonctionnement, je me suis renseignée autour de moi, j’ai discuté avec pas mal de monde, et j’ai mis en place plein de règles pour organiser mon temps et mieux dépenser mon énergie.

Par exemple, je me suis fait la promesse de couper avec les révisions le soir dès que je commençais à relire 3 fois le même paragraphe, ce qui est un signe de fatigue. Comme je dis souvent, « il faut bosser à fond ou pauser à fond ». Mais il ne faut pas faire les choses à moitié, ce n’est pas bon pour le moral.

Quelles décisions as-tu prises pour réussir ton redoublement ?

Plein ! Je m’étais par exemple fixée comme règles de ne plus aller au lit après minuit, de mieux anticiper et préparer les TD, de systématiquement avoir 3 manuels empruntés à la BU chez moi en cas de besoin, de bosser avec le Code civil pour préparer les partiels, de me renseigner sur les méthodes de travail et de productivité, d’aller parler avec les chargés de TD pour choper des infos...


En vrai, j’ai changé ma façon de vivre et de bosser sur 1001 points !

Mais la meilleure décision que j’ai prise, c’est celle de réagir en prenant mes responsabilités. Désormais, j’allais prendre le taureau par les cornes et faire mon job d’étudiante, c'est-à-dire tout faire pour apprendre, apprendre, apprendre.

Tu as aussi changé tes techniques d’apprentissage ? Ton environnement de travail ? Présence aux cours ?


Oui, j’ai quasiment tout changé ! J’ai eu besoin de prendre du recul mais c’était nécessaire. J’ai fait beaucoup de recherches sur les méthodes d’apprentissage, j’ai essayé de me créer un environnement de travail beaucoup plus sain et surtout j’ai modifié mon attitude en cours.


C’est bien beau de venir, mais si c’est pour regarder Netflix, je pouvais le faire de chez moi, j’aurai eu le confort en plus !


Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas avoir pu disposer de certains de vos outils comme les Flashcards ou les Fiches de révisions en L2 ! Je suis née trop tôt, ça m’aurait sauvé tellement de temps !


Idem, j’aurais aimé qu’on me livre le FIGADA entre les mains pour ce satané droit administratif. Mais lors de mon redoublement, j’ai refait des fiches avec les fiches que j’avais déjà. Je les ai mises au carré et ai bossé avec des manuels pour croiser les regards et lire de la doctrine. Mon but était d’arrêter d’étudier sans réfléchir et comprendre comment jouer avec le droit.

À la maison, j’ai juste décidé de fermer les portes, prévenu mes proches que j’étais indisponible quand je bossais, idem pour mon chat. Et téléphone en mode avion ! Et j’ai profité de mon temps libre pour faire du sport, des stages et des projets perso. D’ailleurs, je me suis découvert une passion pour la course que je n’aurai pas soupçonnée (j’étais plutôt du genre à sécher ces cours au lycée…).


Redoublement en droit : positif et négatif


Pour tous nos lecteurs, peux-tu donner un top 5 des points positifs de ton redoublement ?


Ah j’aime bien cette question, voyons le bon côté des choses ! Mon top 5 du positif à retenir quand j’ai redoublé :


  • 1/ D’un point de vue psychologique, j’ai appris à affronter l’échec. Et qu’il n’y avait pas de mal à échouer, tant que cet échec te sert derrière ;


  • 2/ Dans la mesure où je n’ai pas eu toutes les matières à repasser, j’ai eu du temps à côté de mes études. J’ai pu mettre à profit ce temps libre avec des projets qui me tenaient à cœur. Un étudiant heureux réussit mieux, non ? ;


  • 3/ Je me suis fait de nouveaux amis que j’embrasse si vous le permettez ;


  • 4/ J’ai pu arriver en L3 avec des bases juridiques beaucoup plus solides et il est certain que je n’aurais pas eu ces notes en L3 sans mon redoublement en deuxième année ;


  • 5/ Ma remise en question m’a enseignée plein de techniques de gestion du temps, de travail efficace, de mémorisation, de gestion du corps et de l’esprit… Aujourd'hui encore, je suis meilleure qu’avant !

 
 

Et un top 5 des points négatifs ?


Sincèrement, je ne sais pas s’il y en a. Il faut prendre ce qu’on te donne, positif comme négatif. Et en tirer le meilleur. J’ai passé un peu moins de temps avec des amis de ma promo bien sûr, mais j’en ai trouvé d’autres. C’est peut-être la seule chose.


Études de droit : comment rester motivé après un redoublement ?


Comment garder le moral après un redoublement ?


Pourquoi ne pas avoir arrêté tes études après ton redoublement ? Est-ce si courant que ça de redoubler en droit ?


💪Je vous le disais, je ne savais pas trop quoi faire d’autre. Et le droit m’attirait pas mal, ainsi que les métiers d’avocats, commissaire de police, juge, voire notaire. En gros, je n’étais fermée à aucun métier, je me laissais le temps de les découvrir. J’ai douté, mais j’ai persévéré. Il est tout à fait normal de douter. Quand tu reçois ton bulletin de notes et que tu vois que tu n’iras pas dans l’année supérieure avec tes potes, ça te met un vrai coup au moral.

Mais j’ai une personnalité positive et battante. Rien n’est grave, je pense que tout le monde devrait persévérer en cas de doute.

 

❤️ Recommandé pour vous : Les études de droit sont-elles difficiles ?

 

Est-ce qu’un redoublement en fac de droit est forcément négatif pour la suite de études ? Pour tes demandes en master ?


Redoubler en fac de droit n’est donc pas forcément négatif. Tout dépend de la réaction de l’étudiant face au redoublement !


Par exemple, un étudiant ayant redoublé la L1, et ayant validé ses autres années mention très bien aura plus de chances d'être sélectionné en master qu’un étudiant ayant eu ses tous ses semestres à 11/20 sans redoubler.


Pour ma part, j’avais eu très peur qu’aller aux rattrapages et avoir redoublé soit négatif pour la suite de ma licence de droit. Je me suis dis que c’était grave pour moi. Mais je crois avoir redoré mon dossier avec de bonnes notes derrière et un CV que j’ai fourni constamment. Résultat, j’ai eu un master et n’ai pas été désavantagée tant que ça.

Je conseille à mes étudiants abonnés de multiplier les stages, les associations. Il faut se différencier de ses camarades devant la sélection en master.


Difficultés en fac de droit : erreurs à ne plus commettre


Quelle est l’année la plus difficile en fac de droit ?

 D’un point de vue juridique, l’année de licence la plus difficile techniquement parlant est la deuxième année selon moi. C’est l’année où l'on commence vraiment le droit, où l'on apprend à raisonner juridiquement, c’est à dire à réfléchir comme un juge, en appliquant la méthode du syllogisme.

L’erreur la plus courante des L2 est de ne pas prendre la mesure de l’importance de la méthodologie, ne pas la comprendre, ni de la travailler chez soi pour être capable de l’appliquer ensuite en TD et aux examens.

Post licence, vous avez ensuite des masters et DJCE sacrément relevés.

La méthode du syllogisme, tu peux nous en dire plus ?

Le syllogisme, c’est un raisonnement déductif en 3 temps utilisé par les praticiens du droit ! [Ndlr : voir comment faire un syllogisme]

Voici un exemple :


1/ Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer (art. 1240 du Code civil) ;


2/ Or, en me jetant son Code civil à la figure, Joëlle (que vous devez qualifier juridiquement comme l'auteur du dommage Joëlle doit disparaître !) m’a abîmé un bout de ma crinière. Jeter le Code civil constitue une faute (et on explique pourquoi, c'est avant tout votre raisonnement qui est noté). De plus, avoir abimé un bout de ma crinière constitue un dommage (et même chose, vous devez expliquer en quoi... Car la partie adverse va tout faire pour démontrer qu'il ne s'agit pas d'un dommage au sens juridique du terme, c'est-à-dire un dommage qui répond aux conditions exigées par la loi pour être qualifié de préjudice). C'est la propulsion du Code civil qui a généré ce dommage, il y a un lien de causalité entre la faute (que vous venez de démontrer brillament) et le dommage (même chose).


3/ Donc l'auteur du dommage ( Joëlle) est tenue de réparer le dommage causé et va me payer 3000€ de foin (en réalité, c'est le juge qui décidera du montant de l'indemnisation, mais nous voulions simplement illustrer)."

Trop d’étudiants se contentent d’apprendre le cours au lieu de comprendre la méthodologie juridique à appliquer à un exercice juridique. En L2, ne pas suffisamment travailler la méthodologie est une grave erreur qui mène forcément à l’échec. Car il vous est impossible d’avoir la moyenne à votre examen ou TD sans avoir la bonne démonstration.

 

Définition du syllogisme


Le syllogisme est un mode de raisonnement déductif né il y a 2 400 ans avec Aristote, consistant en 2 propositions permettant de déduire une troisième.

Les deux premières propositions sont les prémisses avec une majeure (la plus générale) et une mineure (la moins générale) ; la troisième proposition s’appelle la conclusion et est déduite des deux autres. Si les deux propositions sont vraies, alors la troisième l’est aussi forcément.

Exemple de syllogisme :

Tous les poneys sont mortels,

Or, tous les rois sont des poneys,

Donc tous les rois sont mortels.

 

La première année de droit est une année compliquée et entraîne beaucoup de rattrapages. Parce qu’elle est synonyme de nouveau monde qu’il faut apprivoiser : la solitude, l’autonomie, la méthodologie…

Tout le monde n'en a pas conscience. Il faut s’y adapter et prendre le rythme. Votre bouquin Comment Hacker sa L1 Droit ?, auquel j’ai participé, est une mine d’or pour ça d’ailleurs. Il permet de gagner vachement de temps et de comprendre 1000 choses très utiles pour comprendre les attentes de la fac.


Peux-tu mieux nous expliquer comment fonctionne le redoublement (compensation des notes, rattrapages, nombre de redoublement autorisé, etc.) ?


Tout d’abord, je tiens à préciser que chaque fac de droit n’a pas le même fonctionnement, donc j’invite fortement tous les étudiants à se renseigner auprès de leur administration.


En ce qui me concerne, la compensation des notes s’effectuait entre les différentes UE (unité d'enseignement), entre les semestres et enfin, entre les années !


En gros, au sein d’une même UE, si j’avais 8 à une matière et 12 à une autre, je validais mon semestre à 10. Ensuite, même chose entre les semestres : si j’avais 9 au S1 et 11 au S2, mon année était validée.


Même fonctionnement pour toutes les années de Licence (les moyennes ne se cumulent pas entre la Licence et le Master car ce n’est pas le même diplôme).


Pour ce qui est du rattrapage, il me semble que cela dépend aussi des facultés : certains sont en juillet, d’autres en septembre.


Pour la notation, cela varie également : certaines facultés gardent la note la plus haute entre les deux (partiel et rattrapage), tandis que d’autres privilégient la note du partiel (autant dire qu’il ne faut pas se louper !).

 
 

Enfin, pour le nombre de redoublement autorisé, il faut faire la différence entre les étudiants boursiers et ceux non-boursiers. Quand vous disposez de la bourse, vous avez un maximum de 7 ans pour réussir la Licence et le Master.


Ainsi, vous ne pouvez pas redoubler plus de deux fois en Licence (au bout de la troisième, vous perdez vos droits).


Pour les étudiants non boursiers, dans ma fac c’était un redoublement autorisé par année, avec dérogation possible. Par exemple, quand j’étais en L1, j’avais une copine qui avait triplé sa première année de droit !


Finalement, tout dépend vraiment de votre fac. Je pense que vérifier le règlement intérieur est le meilleur moyen de savoir.


D’après un sondage réalisé sur notre compte @pamplemousse_magazine, sur 526 répondants, vous étiez 277 à avoir redoublé la L1 et 142 la L2, ce qui constitue une grosse majorité des redoublements.


Quelles erreurs à éviter en droit ?


Quelles ont été les erreurs à l’origine de ton redoublement ?


Les raisons qui m’ont menée aux rattrapages et au redoublement sont :

  • Un manque d’organisation : j’avançais tête baissée en travaillant tant que je le pouvais. J’arrivais toujours en retard dans mon travail parce que rien n’était planifié ;


  • Un manque de stratégie : j’ai compris trop tard que si l’on doit se battre contre le temps et le travail à rendre, tout en faisant en sorte de gagner des points pour valider, il fallait choisir ses combats. Étudier avec des méthodes efficaces, choisir les matières qui rapportent des points sur sa moyenne générale. La loi de Pareto est intéressante sur ce point : miser sur les 20% (des matières, des choses qui font que vous aurez de bonnes notes…) qui rapporteront les 80% des points. Priorisez !


  • Ne pas m’écouter : je finissais mes périodes de révisions et mes semestres comme un zombie. Fatiguée, avec un goût d’inachevé, de travail mal fait, de ne pas avoir pu faire tout ce que je pouvais faire. Résultat, le moral en berne et des cernes de poney sous les yeux.


Maintenant, je dors mieux, je m’alimente bien, j’écoute mon corps quand il faut faire des pauses, j’organise ma semaine avec des choses qui me font du bien.


Si tu devais conseiller des futurs juristes et nos futurs pamplemousses, quels conseils donnerais-tu pour éviter le redoublement ?


Pour éviter le redoublement et valider ses années d’études de droit, fixez-vous des objectifs à long-terme. C’est ce que j’appelle la vision : un métier, une moyenne, une tête pour célébrer votre Master… Et n’hésitez pas à visualiser votre réussite.

Fixez-vous aussi des objectifs à court-termes : qu’allez-vous faire ce matin ? Cette après-midi ? Comment allez-vous organiser votre travail cette semaine ? Listez les choses à faire et priorisez en fonction de l’urgence et de l’importance.


Mieux vaut passer des heures à étudier la méthodologie du commentaire d’arrêt plutôt que s’amuser à créer des flashcards alors qu’il y en a des toutes faites dans la boutique des étudiants en droit.


En cas de baisse de moral, acceptez vos émotions. Ça arrive d’être dans le dur et moi la première. Mais après les nuages, il y a toujours le soleil. Alors continuez vos efforts en voyant les choses du bon côté.


Ouvrez-vous à vos proches, échangez avec les autres. Prenez un jour de week-end off pour aller prendre l’air et sortir un peu.


Même s’il faut faire quelques sacrifices, pour certains, pour réussir ses études, la vie c’est aussi ce qui est à côté de la fac : les rencontres, les activités, développer des passions, découvrir des nouveautés, se surpasser… Enfin, et je vais m’arrêter là car je pourrais en parler des heures, apprenez des échecs. Une mauvaise note se rattrape à condition de savoir où vous n’avez pas gagné de points et où vous en avez perdu.


Voyez le bon côté des choses, un redoublement ne conditionne pas le fait que vous allez être mauvais ou bon praticien du droit. L’histoire regorge de 1000 exemples de grandes personnalités ayant eu une scolarité chaotique mais ayant réussi de grandes choses.


Poney du Droit

 
Nos outils

🧰Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOÎTE À OUTILS (Flashcards Pamplemousse, Fiches de révisions, Livres de réussite).

💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant la NEWSLETTER DU BONHEUR.

 

Comments


bottom of page