La méthode des flash-cards pour apprendre efficacement

Mis à jour : il y a 5 jours


Pour mémoriser les cours de droit, la technique des flash cards peut être très efficace quand il s'agit de vouloir retenir des dates, des définitions, des notions. Grâce à des bouts de papier ou une application mobile, vous pourrez faire appel à votre cerveau de façon régulière pour apprendre tout ce que vous voulez ! Suivez le mode d'emploi pour créer vos flash cards

Qu’est-ce qui est petit, pratique, en forme de rectangle et qui va sauver vos révisions ?

Un téléphone ? Non. Une barre chocolatée ? Non plus.

C’est parti pour un nouveau voyage dans le monde de la mémoire.


Les flash cards, kesako ?


Une carte en papier et un stylo : c’est tout ce dont vous avez besoin pour créer des flash cards.

« Génial mais on ne sait toujours pas ce que c’est »

Une flash card, il s’agit d’une carte sur laquelle vous allez noter une information d’un côté, (recto) et une autre partie de l’information de l’autre (verso).


Un petit exemple sera plus parlant : vous souhaitez mémoriser l’arrêt Blanco rendu le 8 février 1873.

Pour mémoriser cette information, vous allez simplement écrire "Blanco" sur un côté de la carte. Et de l’autre côté, vous allez écrire la date. Et voilà, le tour est joué, vous avez votre première flash card.

Il vous suffira alors, à la vue du recto, de tenter de vous souvenir du verso. Ou inversement !


« C’est tout ! C’est comme une fiche de révision en fait ? »

En quelque sorte, sauf que là vous les utilisez pour optimiser votre mémorisation.

___

Lire notre article sur l'utilisation de la table de rappel en droit

___


Les flash cards, est-ce vraiment efficace ?


Une étude faite en 2016 par l’université du Quebec à Montréal a démontré que l’utilisation des flash cards permettait de consolider le contenu appris en classe et favorisait l’apprentissage à long terme pour l’acquisition de vocabulaire.

Étude qui s’est elle-même basée sur d’autres travaux qui avaient pour objectif de démontrer l’efficacité des flash cards dans l’enseignement. (Altiner 2011, Lin-fang 2013, etc).


En ne voyant qu’une partie de l’information, votre cerveau va la transformer en ce qu’on appelle un indice de récupération.


Si on vous dit qui était le premier roi de France : vous allez peut-être avoir un trou de mémoire. Mais si on vous dit que son prénom commence par Clo alors la majorité d’entre vous va répondre Clo-vis. Clo agit comme un indice de récupération qui va faciliter le travail de recherche dans votre mémoire.


Les flash cards fonctionnent sur le même principe, en regardant un coté de la carte, vous allez obtenir un indice de récupération mais pas la réponse. Pour avoir l’information au complet vous allez devoir effectuer un rappel et une recherche d’information. Cette combinaison va cristalliser l’information qui entrera plus facilement dans votre mémoire à long terme.


Au lieu d’un apprentissage passif où vous vous contentez de lire. Vous allez faire un apprentissage actif grâce auquel vous vous forcez à vous souvenir de l’information.


« D’accord ! Donc en résumé on écrit nos cours sur des bouts de papier et on joue à qui veut gagner des millions avec ? »

C’est en réalité un peu plus complexe que cela.


Comment bien utiliser des flash cards ?


Apprendre des flash cards, ça ne se fait pas n’importe comment, c’est un art millénaire qui demande de la discipline et une grande abnégation ! Pour qu’une flash card soit efficace dans un processus de révision, il faut essayer de la voir la moins possible. Si vous revoyez vos flash cards tous les jours vous commettez une erreur : vous perdez du temps ! Pour réviser de façon optimale vous devez suivre un planning d’apprentissage. On combine souvent les flash cards avec une technique d’apprentissage qui s’appelle la courbe de l’oubli. Lorsque vous mémorisez une information, l’information va demeurer « active » dans votre mémoire pendant une certaine période et plus vous allez la réviser, plus celle-ci va être active longtemps dans votre mémoire.



« Ok, mais c’est quoi le rapport avec les flash cards ? »

L’intérêt n’est pas de réviser tous les jours mais de réviser quand l’information commence à disparaître de votre mémoire. En faisant cela, vous réactivez l’information et vous permettre à celle-ci de « vivre » plus longtemps. Cela vous permet de faire passer les informations de votre mémoire à court terme à votre mémoire à long terme !

« Ok mais on ne va pas créer une alerte pour chaque carte quand même ? »

Pas besoin d’aller jusque là.


Si vous êtes un adepte des cartes en papier alors il vous suffira juste de prendre une boite avec des compartiments (7 serait l’idéal). Si vous n’avez pas de boite à compartiments, n’hésitez pas à aller sur Youtube, il existe plein de vidéos sur ce sujet. Cela ne coûte rien et c’est rapide (que demande le peuple).

« Pourquoi 6 compartiments ? »

Parce que ces compartiments représentent votre rythme de révision.


Processus de révision

  • Vous commencez par créer votre flash card, révisez-la (une fois face recto et une fois face verso). Ensuite rangez là dans le 1er compartiment.

  • Le lendemain, prenez les cartes du 1er compartiment et révisez-les (recto et verso). Si vous avez trouvé les réponses (sans tricher bien sûr), rangez les cartes dans le 2ème compartiment. Sinon laissez-les dans le 1er compartiment jusqu’à ce que vous ayez juste.

  • 3 jours après : Vous allez réviser les cartes du 2ème compartiment et vous répétez le même procédé. Si tout est bon, 3ème compartiment sinon laissez les.

  • Pour le 3ème compartiment : accordez-vous une semaine avant de réviser.

  • Pour le 4ème compartiment : 1 mois

  • Pour le 5ème compartiment : 3 mois

  • Pour le 6ème compartiment : 7 mois


__

Une méthode à appliquer avec le GAJA imagé en droit administratif

__


Avec ce rythme de révision, l’information sera en premier classée dans votre mémoire à long terme. C’est un rythme de révision classique pour des flash cards mais si vous voulez rajouter quelques révisions supplémentaires, vous pouvez. Cependant, n’oubliez pas d’allonger les durées entre chaque révision sinon vous perdrez votre temps.


Un petit conseil pour utiliser les flash cards ?


Soyez SYN-THE-TIQUE ! Une grosse erreur que les étudiants font (pas que les étudiants d’ailleurs), c’est de vouloir tout mémoriser à la phrase près !


« On ne sait jamais, si on oublie un concept important et que l’on nous interroge dessus ! »

Mais est-ce qu’on est obligé de tout apprendre pour autant ? Est-ce que le problème ne viendrait pas plutôt de la compréhension du cours plutôt que de la mémorisation ?


En réalité, dans vos cours, seules quelques idées sont importantes et ces idées peuvent s’exprimer en mots-clés. Ce sont ces mots-clés qui vont forger vos flash cards et qui vont faciliter vos révisions ! Alors ne mettez pas tous vos cours dans des flash cards, sélectionnez uniquement les mots-clés ou les notions difficiles à mémoriser. Vous verrez : travail minimum, résultat maximum.


Pour les mordus du smartphone


Pour ceux qui préfèrent les méthodes du 21ème siècle : sachez qu’il existe des applications dédiées aux flash cards et le meilleur ? Elles ont souvent GRATUITES !

La plus célèbre et la plus prisée des applications c’est Anki. Connue de tout les mnémonistes, Anki vous permettra de confectionner des decks de flash cards en intégrant un système d’alarme pour que vous puissiez réviser vos cartes de façon optimale. Anki propose également des decks préconstruits sur de nombreux sujets : médecine, langue, etc. Cela vous permettra d’apprendre de nouvelles choses sans avoir besoin de créer de nouvelles cartes.


Une autre application avec laquelle j’ai commencé mes premiers decks de flashcards c’est Quizlet. L’avantage de Quizlet c’est que vous pouvez réviser vos cartes de multiples façons : sous forme de QCM, d’un texte à trous à remplir, de réécriture. Cela rend la révision plus amusante et plus intéressante.


Conclusion


Les flashs cards sont d'excellents outils pour faciliter ses révisions : elles ne coûtent rien, prennent peu de temps à créer, accélèrent les apprentissages et permettent de rendre les révisions plus amusantes car rien ne vous empêche de faire des révisions à plusieurs sous la forme d’un Qui veut gagner des millions ?


Il ne vous reste plus qu’à tester et ne vous inquiétez pas, il existe encore tant de techniques de mémorisation que nous pourrions faire une série dessus encore plus longue que la série Doctor Who. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les écrire et une réponse vous parviendra aussi vite que l’éclair. Et si vous voulez explorer davantage le monde de la mémorisation, rendez-vous sur la chaine Memorall.

Vous rentrez prochainement en L1 droit ? Découvrez comment réussir votre rentrée en première année :




Florian Memorall

Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube