Top 13 des clichés sur les étudiants en droit

Mis à jour : il y a 3 jours

PAMPLEMOUSSE N°5 > LIFESTYLE > ARTICLE 16


Moult rumeurs, clichés, ou raccourcis circulent sur les études juridiques. Pamplemousse Magazine a dressé la liste des clichés les plus entendus à propos des étudiants en droit. Soyez rassurés, la majorité d’entre eux sont faux ou bien très exagérés. 📸





🥑 Cliché 1 : Tous les étudiants en droit veulent devenir avocat ou juge


Nombreux sont les étudiants qui désirent porter la robe et plaider ou siéger au tribunal ainsi qu’aux hautes juridictions afin de rendre la justice.


Cependant il existe une multitude de professions juridiques : huissier, greffier, notaire, juriste, maître de conférences, administrateur judiciaire, surveillant pénitentiaire, commissaire de police, agent de constatation des douanes, etc.


Le droit et ses différentes branches offrent de nombreuses opportunités professionnelles, lesquelles permettent à chacun de trouver sa voie. Ne soyez donc pas stressés si, lors de votre entrée à l’université, vous ne savez pas encore quelle profession vous souhaitez exercer.


__ Découvrez les professions du droit dans la rubrique “Dans le Turfu”

__



👔 Cliché 2 : En L1 le dress code, c’est costume cravate


On connait tous ce nouvel étudiant, fraîchement sorti du lycée, qui veut marquer le coup en mettant le costume-cravate acheté pour le mariage de sa cousine.


S’il existe quelques Harvey Specter, la majorité des étudiants s’habilleront dans un style casual et classique.


Pour les plus fashionista d’entre vous, sachez qu’en ce moment, la mode c’est : pyjama, jogging, sweat-shirt et grosses chaussettes pour les visioconférences.


📕 Cliché 3 : Il faut apprendre par cœur son code civil


Si vous trouvez un étudiant en études de droit qui connaît sur le bout des doigts ses codes, vous nous appelez. Certains ont déjà du mal à retenir la liste des courses alors imaginez avec des livres

de 3000 pages.


Rares seront les cas où vous serez amené à apprendre des informations par cœur.


Il faut retenir l’essentiel (plan, notions clés, etc.), ainsi que les grands principes. Afin de faciliter votre apprentissage, utilisez les outils qui sont mis à votre disposition (aide-mémoire, index des codes, technique de mémorisation (spacing effect), le FIGADA pour les arrêts de droit administratif).


__

Découvrez comment bien utiliser son Code civil ? __


👨‍🎓 Cliché 4 : L’étudiant en droit est prétentieux


C’est totalement faux. D’où provient donc cette idée ?


Les étudiants en droit sont certes intelligents, beaux, studieux, organisés, délicats, humains, organisés, éloquents, justes, vifs, concentrés, charmants, éblouissants, prodigieux, séduisants, impressionnants, talentueux mais pas prétentieux.




👎 Cliché 5 : En études de droit, on sait parler latin


Dura lex, sed lex, Intuitu personae, Lex specialis derogat legi generali,Wingardium leviosa, Neme auditur propriam turpitudinem allegans, Pacta sunt servanda, Bis de eadem re ne sit action…

Soyez rassurés, les étudiants ne connaissent pas toutes les citations juridiques latines. Ils les notent en introduction pour se donner un genre mais rien de plus.


Petite info pour votre culture personnelle : un juge ad hoc ne statue pas sur le sort des bachibouzouks et les zouaves.

🌈 Cliché 6 : Le Stabilo est son arme de prédilection


En L1, on tente de nous faire comprendre qu’il ne faut surligner que « l’essentiel ». L’essentiel étant la majorité de son cours, l’étudiant en droit est le premier actionnaire chez Stabilo, écoulant plus de 50 litres de fluo par an.


Toutes les couleurs y passent : jaune, vert, rose, orange, bleu sans oublier les déclinaisons de couleurs pastelles.

Conséquences : nos fiches deviennent aussi colorées et lumineuses que le défilé du carnaval de Rio ou qu’un sapin de Noël. En parlant de Noël, pensez à ajouter la nouvelle collection Stabilo au Père Noël. Mais le surligneur n’est pas sa seule arme : Code civil, post-its, fiches bristol, petite sacoche ou tote-bag font aussi partie de sa boîte à outils.


_________

Pour réussir votre L2 haut la main, optez pour "Comment hacker sa L2 Droit ?" _________



🧐 Cliché 7 : Il déteste qu’on lui dise que « la loi stipule »


Bien, avant de nous énerver en lisant « Comme le stipule l’article 1240 du Code civil », il est nécessaire d’effectuer un rappel étymologique.


Stipuler provient du latin stipulo qui signifie « promettre ». Cette promesse se retrouve notamment lorsqu’un contrat ou accord est signé entre deux personnes.

Disposer signifie édicter, établir. La loi n’est pas un contrat ou un accord mais une création unilatérale du législateur. Ainsi, la loi ne peut pas stipuler.

Non, nous ne sommes pas susceptibles mais simplement à cheval sur les termes employés.


PS : il y a bagarre concernant les traités qui peuvent être vus comme des contrats. Il se pourrait qu’ils disposent… euh ! qu’ils stipulent.


🥳 Cliché 8 : L’étudiant en droit n’a pas de vie sociale


L’étudiant en droit est souvent considéré comme associable ou un être collé à la chaise de son bureau qui vit cloîtré sous sa montagne de codes.

Si vous êtes de cet avis, vous vous trompez lourdement.


Bien que les profanes du droit nous effrayent par moment, nous pouvons sortir de notre grotte afin de découvrir le monde extérieur tout en nous rappelant notre amour pour le droit. Nous savons également faire la fête, parfois même trop (ce qui explique notamment nos absences aux TD du vendredi matin).

_______ Pour voir plus de memes sur le droit : suivez-nous sur instagram _______



😄 Cliché 9 : Le juriste n’a pas d’humour


Ce n’est pas parce que nous sommes tatillons sur certains points que nous n’avons pas d’humour.

Pour rappel, Bordel de droit, Poney du Droit et Pamplemousse Magazine regroupent à eux seuls plus de 100 000 followers, rien que sur Instagram.


D’ailleurs, il suffit de voir les chargés de TD et leurs incroyables jeux de mots dans l’énoncé de vos cas pratiques (“M. Jean NEIGE qui ne savait rien, Mme Sarah CROCHE professeur de musique etc.”).


N’oublions pas nos blagues très particulières telles que « Je n’ai jamais mangé avec une personne morale mais c’est toujours elle qui paye l’addition » ou encore « Tu es comme ma force majeure : imprévisible et irrésistible » sans parler du célèbre salon de coiffure « Judici’hair ».




👌 Cliché 10 : L’étudiant en droit ne sait pas parler anglais


« Hello, my name is Bryan and I am in the Kitchen », « Oh, it's raining today - Where is my umbrella ? » Voilà à quoi est censé ressembler le niveau d’anglais à la fac de droit.


Heureusement, grâce à la quantité de séries juridiques telles que Suits, Murder ou encore Better Call Saul, notre niveau d’anglais s’améliore. Encore faut-il ne pas lire les sous-titres…


Plus sérieusement, il existe des formations spécialisées en droit franco-anglais. Les étudiants ont également la possibilité de partir à l’étranger pour améliorer leur niveau de langue. Avouez que nous faisons des efforts !

Et puis, pour travailler dans certaines entreprises ou cabinets, vous devez parler couramment la langue de Shakespeare. What else ?


🏆 Cliché 11 : Il existe une véritable compétition entre les étudiants


Même si nous avons notre petit caractère et que nous pouvons « paraître » prétentieux (cf. cliché 4), il existe le plus souvent une véritable solidarité entre étudiants en droit.


Pamplemousse Magazine en est la preuve vivante en fournissant, conseils, astuces et motivation quotidienne.

« C’est dans la difficulté que l’on reconnait ses amis ». Lorsqu’ils ne comprennent pas une notion, lorsqu’ils s’arrachent devant un commentaire d’arrêt ou un cas pratique, les étudiants s’entraident.


N’oubliez pas « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».



📢 Cliché 12 : Etudiant en droit et déjà conseiller juridique de ses proches


« Ah mais oui mon fils/ma fille fait des études de droit ! Il va sans doute pouvoir répondre à tes questions ».


Vos parents vous vendent comme LE nouvel avocat de la famille ou La future magistrate de la famille alors que vous n’êtes qu’en L2 ? Expliquez que vous pourrez répondre à leurs multiples interrogations d’ici 2-3 ans. Nous n’avons pas la science infuse, du moins pas tout de suite. Laissez-nous le temps d’apprendre tous les arrêts du FIGADA puis revenez vers nous.


💸 Cliché 13 : Il a claqué son PEL pour acheter tous ses livres


Il est possible que nous soyons associés à de véritables rats de bibliothèque. En effet, l’étudiant en droit trône au sommet de son château de livres. C’est un roi mais un roi malheureux qui a dépensé une fortune dans ses ouvrages plutôt que dans des pintes (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération).


Toutefois, si vous ne voulez pas casser votre cochon tirelire, vous pouvez emprunter de nombreux écrits dans les bibliothèques universitaires. Pour les plus high-tech d’entre vous, les éditeurs juridiques mettent à disposition leurs ouvrages en version numérisée.




Antoine Karr

🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOITE À OUTILS.


️💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant

la NEWSLETTER DU BONHEUR.


Les 11 phrases à connaitre pour briller

à un diner de famille


Top 10 des discours d'avocat à regarder



Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube