top of page

[Droit] 10 habitudes indispensables qui changeront votre vie


Étudiant en droit en quête de réussite, arrêtez-vous : nous avons les 10 habitudes indispensables qui changeront votre vie d’étudiant en droit. Astuces inédites, conseils de professionnels, tips d’anciens étudiants (et major de promo), voici tout ce que vous devez savoir pour réussir vos années de droit 🤗.

 

Sommaire :


 
fiche revision droit flashcards

S’organiser comme un militaire


Dès votre rentrée, vous devez adopter une bonne organisation. Pourquoi ? Car le rythme en faculté de droit est assez intense et nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à gérer traitement de leurs prises de notes, préparation des TD, apprentissage et révisions des partiels.


Résultat : des étudiants sous stress, en retard, et qui vont droit dans le mur.

L’organisation doit donc être votre fil d’Ariane jusqu’à la fin de vos études (et même après !). Votre objectif sera donc de vous créer un quotidien productif et épanouissant.


Même si avoir une bonne organisation est plus difficile pour certaines personnes, c’est une habitude vraiment indispensable : elle sera l’une des clés de votre réussite dans vos études de droit ! Voici quelques conseils afin d’organiser au mieux votre année :


Faire un planning


Toute personne organisée qui se respecte doit avoir un planning. Pourquoi ?

  • Un planning vous permettra de respecter les délais que vous vous êtes fixé : que cela soit dans votre vie personnelle ou professionnelle, vous avez sûrement une multitude de choses à faire. Afin que vos projets soient rendus en temps et en heure, il est important de savoir quand les rendre, combien de temps vous devez y consacrer, quand vous devez les travailler, etc.

Sans date précise et sans objectif(s), vous risquez de vous étaler et de prendre plus de temps que prévu pour la réalisation de votre projet. Se tenir à son planning permet de s’organiser et d’éviter ces écueils.

  • Un planning vous permettra aussi d’éviter les oublis : une dissertation oubliée, une interrogation qui vous était sortie de la tête… Que des catastrophes qui pourraient être évitées si vous prenez le soin de les noter dans votre planning.

Pour ce qui est de la construction de votre planning, libre à vous de choisir. Certains vont préférer les formats papiers tandis que d’autres préféreront un format numérique. À tous ceux qui ont la fibre artistique, vous pouvez même en profiter pour exprimer votre créativité.

Vous organiser grâce à un planning est une habitude à prendre mais celle-ci devient vite essentielle pour y voir plus clair dans votre liste de choses à faire et éviter des retards.


Quoi qu’il en soit, voici ce que nous vous conseillons de mettre dans votre planning :

  • Vos heures de cours et de TD ;

  • Vos horaires de travail si vous avez un job étudiant ;

  • Vos heures consacrées à vos activités extra-scolaires ;

  • Vos heures de travail personnel (bibliothèque) ;

  • Et surtout, accordez-vous des heures de pause ! Il est important de prévoir un ou plusieurs moments pour vous reposer.

Enfin, ne faîtes pas un planning impossible à suivre : si vous êtes à 5 minutes prêt pour chaque activité, ce planning sera sûrement plus une source de stress qu’autre chose.


 

❤️ Le saviez-vous ?

Avec certaines des Flashcards Pamplemousse est offert un semainier à imprimer ! Voilà de quoi vous organiser comme il faut.

 

Prendre de l’avance sur les cours


Si vous êtes organisé, vous pourrez prendre de l’avance sur vos cours, ce qui est un atout non négligeable, surtout dans vos études de droit.


Au cours de la première année, de nombreux étudiants en droit sont dépassés par la quantité de travail et se retrouvent rapidement sous l’eau.


Prenez le réflexe d’être systématiquement à jour dans chaque cours :


  • Allez aux cours magistraux (CM) ou utilisez le manuel du professeur : ainsi, vous ne perdrez pas une semaine ou deux à essayer de récupérer un cours (possiblement incomplet).

Maxime, étudiant en Master 1 Droit public général témoigne : « Je n’assistais quasiment jamais aux CM. Mais pour ne pas prendre de retard, je faisais systématiquement en sorte de travailler pendant les CM que je manquais. Par exemple, si le lundi j’avais 3 heures de droit administratif, alors sur la même plage horaire je révisais 3 heures de cette matière ».


  • Reprenez vos cours rapidement : n’attendez pas le cours d’après ou plusieurs semaines pour mettre à jour votre prise de notes. Prenez quelques minutes après votre cours pour le mettre au propre.


  • Essayez de relire votre cours avant chaque CM : lisez votre cours au moins une fois par semaine, si vous n’avez pas le temps de l’apprendre. Au moment de l’apprentissage, cela sera beaucoup plus simple de retenir une information que vous avez déjà lu de multiples fois.

Aussi, cela vous permet d’arriver en cours en comprenant la suite des propos de votre professeur. De bonnes habitudes qui, à la longue, payent !


 

Témoignage : « Étant de nature assez autonome, j’allais à très peu de cours magistraux en première année de droit. Néanmoins, j’achetais le manuel de mes professeurs, ou je les prenais en BU et je les fichais. Résultat, j’ai fini le programme 1 mois à l’avance et au moment des partiels j’avais déjà fini de réviser certaines matières », Alexandre, L2 Droit.

 

Ne pas prendre de retard sur les TD de droit


Si vous n’arrivez pas à prendre de l’avance sur vos CM, ne prenez pas la mauvaise habitude d’être en retard sur vos TD de droit. Organisez-vous !


Pour de nombreux étudiants, les TD sont un moyen de réussir leur année : souvent, les notes de TD remontent les notes de partiels (lorsque la compensation s’applique).


Pour cela, essayez de les faire le plus tôt possible. Cela vous permettra :

  • D’avoir le temps de faire des recherches, notamment en allant en bibliothèque universitaire ;

  • D’avoir le temps de questionner votre chargé de TD s’il y a un point que vous n’avez pas compris ;

  • D’éviter une nuit blanche la veille de votre TD : à consommer avec modération, cette (mauvaise) habitude est très peu recommandée, même si on sait que vous en ferez tous au moins une… Écoutez nos conseils et dormez la nuit, vous serez beaucoup plus productif en cours.


Relire régulièrement les cours magistraux


On vous l’a déjà dit plus haut, mais on ne répète jamais assez : prenez l’habitude de relire activement et régulièrement vos cours magistraux. Vous n’imaginez même pas le temps que cela vous fera gagner lors de vos révisions.


D’une part, le TD est souvent en adéquation avec le CM : relire activement (et non passivement, c'est-à-dire survoler sans porter attention à ce que vous lisez, et sans comprendre) votre CM avant votre TD peut vous aider à mieux comprendre votre séance.


D’autre part, même si vous n’avez pas l’impression d’apprendre, la relecture active espacée permet à votre cerveau de mieux garder les informations en mémoire que si vous l’appreniez une seule fois sans plus jamais regarder votre cours


 

Témoignage : « Tous les dimanches, avant de commencer ma semaine, je relisais l’ensemble de mes cours en essayant d’apprendre le plan. Au moment des révisions de partiels, je me suis aperçue que je connaissais déjà quasiment tout mon cours. À force de le relire régulièrement, je l’avais bien enregistré », Manon, L3 Droit.

 

Se proposer de prendre la parole à chaque TD



🎤 Dès le début de l’année, vous devez prendre l’habitude de participer en TD. S’il y a bien un conseil que nous pourrions donner aux L1 (pour les autres qui nous suivez, vous devez déjà le savoir), c’est de ne pas négliger la participation orale en TD.


Pourquoi participer en TD ?


Participer en TD présente de nombreux avantages qu’il ne faut pas négliger :

  • Tout d’abord, vous avez passé des heures (normalement) à préparer votre TD, alors autant vous faire entendre ! Cela permettra au chargé de TD de voir que vous avez préparé votre séance mais aussi de rectifier vos réponses si elles sont incorrectes.

Vous avez tout intérêt à ce que votre travail soit écouté par votre chargé de TD : vous êtes là pour apprendre, il est là pour enseigner. Cela serait dommage d’aller aux partiels en commettant des erreurs qui auraient pu être évitées, non ?

  • Ensuite, pour de nombreux chargés de TD, la participation orale est prise en compte dans la notation. Vous l’aurez compris, si vous voulez réussir votre année en gagnant des points facilement, ne gardez pas votre langue dans votre proche !

Certains chargés de TD vont jusqu’à gonfler la moyenne jusqu’à de 2 points si vous participez beaucoup. Ce conseil n’est absolument pas négligeable pour valider votre année et/ou votre licence !

  • Enfin, si vous participez régulièrement, le chargé de TD finira par se souvenir de vous. Sachez qu’il a son mot à dire durant la délibération de vos notes. Vous avez tout intérêt à ce qu’il fasse votre éloge...


 

❤️ Recommandé pour vous :

 

Comment participer en TD ?


On vous a donné de bonnes raisons de participer en TD, mais vous ne savez pas comment le faire ? Aux grands timides, ne paniquez pas, tout est possible. Déjà, rappelez-vous que vous êtes ici pour apprendre, c’est normal de vous tromper.


N’ayez pas peur de dire une bêtise. S’il y en a qui se moquent, c’est qu’ils n’ont pas encore la maturité suffisante pour être en fac de droit et comprendre l’intérêt du TD.


Un exercice que vous pouvez vous imposer est de vous dire : « à chaque TD, je lève la main plusieurs fois, pour être interrogé au moins une fois ». Vous ne serez pas interrogé à chaque fois que vous le souhaitez, mais ne vous inquiétez pas, le chargé de TD vous voit.


Si vous vous sentez plus à l’aise, augmentez ce rythme et dites-vous que vous parlerez au moins 2, 3, 4 voire 10 fois ! Cela doit devenir une habitude.


Toutefois, si votre timidité est maladive et qu’il est vraiment impossible pour vous d’envisager une prise de parole, vous pouvez toujours proposer votre copie au chargé de TD en fin de cours. Il n’est pas sûr qu’il la prenne, mais il verra au moins que vous avez travaillé.


 

👍 Bon à savoir : si vous souhaitez continuer vos études de droit, la prise de parole sera de plus en plus importante, d’autant plus que dans certains masters, les promotions sont très réduites. Saisissez toutes les opportunités possibles afin de vaincre votre timidité.

 


Adopter systématiquement des objectifs S.M.A.R.T


Autre habitude à prendre dès votre rentrée en Licence (ou en Master, il n’est jamais trop tard), et que vous pouvez appliquer même en dehors de vos études : adopter des objectifs S.M.A.R.T.


Pourquoi adopter des objectifs S.M.A.R.T ?


À toutes vos heures de travail non productives, balayez ce que vous avez appris et adoptez des objectifs S.M.A.R.T. Ils vous permettront d’optimiser vos chances de réussite dans votre travail.


Comme le dit Omraam Michaël Aïvanhov : « Le plus important, c’est de savoir à quoi vous consacrez vos forces, dans quelle direction vous travaillez parce que votre avenir en dépend ». Adopter des objectifs S.M.A.R.T vous permettra de :

  • Définir les objectifs les mieux adaptés pour réussir votre travail (comment réussir ma dissertation ?) ;

  • De mesurer les phases et l’évolution de votre travail (où en suis-je dans ma dissertation ?) ;

  • De mesurer la difficulté des objectifs (quelles vont être les étapes les plus difficiles dans la réalisation de ma dissertation ?).


Comment adopter des objectifs S.M.A.R.T ?


Pour savoir comment adopter des objectifs S.M.A.R.T, il faut déjà comprendre ce que signifie cet acronyme.


  • S : se fixer des objectifs spécifiques. Autrement dit, votre objectif doit être clairement défini. S’il est trop large, il sera compliqué d’y parvenir. Par exemple, ne dîtes pas « je veux réviser mon cours de droit administratif » (bien trop large) mais « je veux réviser la partie I de mon cours de droit administratif » ;


  • M : se fixer des objectifs mesurables. Cela signifie que votre objectif peut être quantifié et/ou chiffré. Par exemple, « je veux avoir appris les 3 premières fiches de révisions de Pamplemousse avant 15 h aujourd’hui ». Si tel n’est pas le cas, vous aurez manqué votre objectif ;


  • A : se fixer des objectifs atteignables (ou ambitieux). On dit souvent qu’il faut viser la lune pour tomber dans les étoiles. Et bien nous, nous vous dirons qu’il ne faut pas viser la lune si vous n’avez pas les moyens de vous y rendre.


Choisissez un objectif à votre portée, quoique ambitieux, afin de ne pas vous décourager. Par exemple, si vous n’avez jamais couru de votre vie, ne commencez pas en sortant à fond la caisse et en espérant tenir 1 heure… ;


  • R : se fixer des objectifs réalisables. Ce critère est souvent confondu avec le précédent, mais il s’en différencie quand même. Ici, une notion de pertinence entre en jeu. Vous pouvez courir 1 heure si vous étalez votre course sur toute une matinée, mais est-ce rentable ? Pas vraiment ;


  • T : se fixer des objectifs temporellement définis. Tout simplement, il s’agit de vous donner une deadline : « je prends 3 heures pour faire ma dissertation, ni plus ni moins ».

Une fois que vous avez saisi ce que sont les objectifs S.M.A.R.T, posez-vous toutes les questions qui répondront à chaque caractéristique. Suis-je capable de faire ça dans ce temps-là ? Suis-je assez précis dans ma mission ? Etc.


Quel plaisir d’avoir coché sa case (ou rayer sa tâche) de sa liste et d’avoir fait tout ce qu’on avait prévu de faire ! Libération d’hormones, on est content, ça part en jus de pamplemousse sans alcool (la fête en sera plus folle).


Vous allez voir, ça va changer votre vie.


Mettre de côté l’accessoire, privilégier l’essentiel

🧠


Habitude indispensable d’un étudiant en droit, apprenez à vous concentrer sur l’essentiel. Vous allez recevoir énormément d’informations (surtout à la rentrée), et si vous ne savez pas faire le tri, vous risquez de vous noyer sous la charge de connaissances.


Ne pas se disperser dans ses cours


Pour éviter de vous éparpiller et de vous perdre, commencez par ne pas vous disperser dans vos cours. Sinon, vous risquez de vous emmêler les pinceaux au moment d’apprendre.


Ayez un document unique pour chaque matière et ne mélangez pas CM et TD. En début d’année, c’est toujours difficile de s’y retrouver, d’autant plus quand certaines matières sont complémentaires.


Si vous prenez vos cours sur des feuilles ou si vous les imprimez, prenez l’habitude de les classer immédiatement, cela évitera de vous retrouver avec des feuilles volantes (vous repenserez à ce conseil quand vous vous arracherez les cheveux pour trier vos cours).


Autre astuce (qui sent le vécu…) : quand vous faîtes tomber vos feuilles de cours, si elles ne sont pas numérotées, c’est une catastrophe pour s’y retrouver. Cela prend quelques secondes de mettre un numéro en bas de page (c’est automatique sur ordinateur) et cela peut vous sauver d’heures de tri.


Savoir réviser efficacement ses cours de droit


Savoir se concentrer sur l’essentiel, c’est aussi savoir réviser efficacement ses cours de droit. En effet, au cours de votre année et plus globalement de votre licence, vous avez une quantité énorme d’informations à retenir.


Pour réussir vos études, il est plus qu’indispensable de savoir quoi réviser, quand réviser et comment réviser. Pour cela, soyez stratégique :


  • N’apprenez pas TOUT votre cours, cela ne sert strictement à rien : ne retenez que les notions fondamentales, les dates et arrêts clés, etc. Ce simple conseil peut changer votre vie d’étudiant, souvent sous l’eau ! Toutefois, si vous ne voulez pas faire ce travail de tri, nous l’avons fait à votre place avec des Flashcards Pamplemousse et des Fiches de révisions ;


  • Espacez vos révisions : nous vous l’avons déjà dit mais pour que les informations restent durablement ancrées dans votre cerveau, il faut les revoir régulièrement. Un cours révisé efficacement est un cours révisé à plusieurs reprises dans le temps ;


  • Révisez quand vous êtes productif : nous avons tous un rythme différent et il est important que chacun connaisse le sien. Si vous êtes plutôt du matin, privilégiez vos révisions à ce moment-là.

 
 

Aller à la rencontre d’une nouvelle personne par semaine

🤝


Une bonne habitude à prendre est de faire en sorte de s’ouvrir aux autres, tout au long de l’année. Pourquoi ? Parce que les études de droit peuvent être pour certaines personnes très difficiles, et il vaut mieux s’entourer d’amis plutôt qu’y faire face seul (conseil d’ami… Bon d’accord, le jeu de mots est nul).

Chaque semaine, sortez de votre zone de confort pour aller à la rencontre d’un nouvel étudiant. Faites connaissance, intéressez-vous à lui, créez des liens.


Pour cela, différents moyens sont envisageables :


Travailler en groupe


Pour beaucoup d’étudiants, travailler en groupe est un moyen de se motiver et de faire connaissance (parfois un trop, au détriment de l’aspect sérieux du travail). Effectivement, quand vous commencez votre année ou votre licence, les travaux de groupe sont un bon moyen pour créer des relations.


Ils seront aussi l’occasion :

  • De s’entraider (comme sur le Discord officiel des étudiants en droit) ;

  • De débattre : vous avez tous des idées différentes et c’est ce qui rendra votre travail riche et pertinent ;

  • De réviser (oui oui) : a priori, au-delà de la rencontre amicale, ces travaux de groupe sont aussi censés vous faire réviser.

Aussi, n’hésitez pas à rejoindre les groupes de votre promotion sur les réseaux sociaux. Souvent, toutes les informations importantes y circulent, comme la sortie de nouvelles fiches de révisions optimisées de la part de Pamplemousse Magazine !


Intégrer une association étudiante


Intégrer une association étudiante est également un bon moyen de se faire des amis.


D’une part, cela vous permettra de rencontrer des personnes de tous niveaux (Licence, Master, etc.) ; d’autre part, en fonction de la spécialité choisie, vous pourrez y développer de nouvelles compétences.


Le moral étant très important en études supérieures, pour réussir votre année, il est fondamental que vous soyez bien entouré.


Enfin, il est possible que vous y rencontriez des personnes susceptibles de vous ouvrir des portes dans le monde professionnel, donc ne négligez pas les associations !


Participer aux évènements de la fac


Le meilleur moyen pour se faire des amis à la fac : participer aux évènements qu’elle organise. La plupart des étudiants, surtout en première année, ont tout intérêt à prendre part au WEI (week-end d’intégration), aux afterworks, etc.


C’est à ces moments que vont se nouer des liens et des amitiés. Après ces derniers mois, beaucoup d’étudiants ont besoin de contact social : profitez-en, c’est le moment de vous ouvrir et de découvrir de nouvelles personnes.


Tenez-vous au courant des événements via les réseaux sociaux, suivez les pages des associations, interagissez sur les groupes, inscrivez-vous dès que vous voyez quelque chose qui vous plaît !


Les années étudiantes passent vite, profitez-en. Se faire des amis, s’ouvrir aux autres, se forcer à rompre avec timidité est une habitude à créer et à entretenir. Vous verrez, ça change la vie !

 
 


Noter chaque semaine le vocabulaire juridique dans un petit carnet

🖊


Une des premières habitudes (vous y serez obligé) à prendre en tant qu’étudiant en droit est de s’imprégner du vocabulaire juridique. Pourquoi ? Car le droit ne s’apprend pas sans maîtrise des notions rencontrées.


Si l’on vous écrit 第一个翻译并给我们发送电子邮件的人,在商店中获得 20% 的折扣, qu’allez-vous comprendre ? Probablement rien ! Normal, vous n’avez pas appris ce que veut dire ces lettres et mots chinois.


Si vous ne notez pas les termes et ne faites pas l’effort de mémoriser le vocabulaire vu en cours dès le début de votre licence, vous serez à la ramasse très vite.


Pourquoi est-ce important de maîtriser le vocabulaire juridique ?


La langue du juriste est une langue nouvelle : vous vous devez de maîtriser le vocabulaire juridique. Pourquoi ?


  • Pour éviter d’être perdu en cours : les professeurs ne prendront pas nécessairement le temps d’expliquer chaque mot qu’ils énoncent ;


  • Pour comprendre quand on vous parle : imaginez une conversation dans un TD où vous ne comprendriez rien, cela serait affreusement gênant qu’on vous demande d’y prendre part ;


  • Pour éviter de confondre des mots : certains mots n’ont pas la même signification dans le langage courant et dans le langage juridique, soyez sûr de ne pas faire partie de ceux qui les confondent.

Comment bien maîtriser son vocabulaire juridique ?


Pour maîtriser votre vocabulaire juridique, il n’y a pas de secret :

  • Vous devez impérativement vous procurer un dictionnaire juridique ! S’il y a bien un achat à faire, un livre dans lequel vous devez investir dès la rentrée, c’est celui-là (On aime Cornu).


Il vous servira tout au long de vos études (Licence, Master, etc.) et même après. Que cela soit pour les dissertations, les commentaires, ou tout simplement pour chercher un mot que vous ne connaissez pas.


  • Prenez un petit carnet dans lequel vous écrivez tous les termes que vous rencontrez. L’objectif : maîtriser tout ce que vous notez en les revoyant régulièrement. Deal ?!

 

Témoignage : « Le premier livre que j’ai acheté en L1 était un dictionnaire juridique. Il m’a servi toutes mes études, surtout pour mes dissertations (qui était mon exercice fétiche). Aujourd’hui, je suis chargée de TD et je m’en sert encore », Mamed, Enseignant en droit des contrats.

 

Néanmoins, si vous n'êtes pas très fan des gros dictionnaires, nous vous proposons aussi des définitions juridiques en annexe de certaines matières de nos Flashcards Pamplemousse.


D’ailleurs, certaines d’entre elles contiennent même des définitions (c’est plus sympa d’apprendre avec des petites cartes que l’on peut emmener partout).


Prévoir au moins deux sorties par semaine

🚶‍♀️


Une habitude que certains étudiants n’arrivent (bizarrement) pas à avoir est de garder une « vie » en dehors du droit. Réussir ses études de droit, ce n’est pas simplement avoir de bonnes notes : c’est aussi être un étudiant épanoui.


Pour cela, prévoyez, si vous le pouvez (on sait qu’on a pas mal d’étudiants ayant des jobs alimentaires ou des stages, et quelques valeureuses mamans) au moins deux sorties par semaine lors desquelles vous coupez totalement du droit.


Avoir des activités en dehors de la faculté


Garder des activités en dehors de la faculté est une nécessité pour réussir son année de droit et plus largement, sa licence.


Être étudiant en droit ne consiste pas simplement à vous rendre en cours. Votre réussite dépend aussi de votre moral. C’est pourquoi il est important que vous preniez l’habitude de garder du temps pour exercer des activités extra-scolaires.


Vous pouvez :

  • Pratiquer une activité sportive : pour vous dépenser ou vous relaxer, l’essentiel étant que vous coupiez avec vos cours ;

  • Pratiquer une activité artistique : théâtre, chant, danse, dessins, tous les moyens sont bons pour se changer les idées !

Entretenir une vie sociale en dehors de la faculté


Avoir une vie en dehors du droit, c’est aussi entretenir une vie sociale en dehors de la faculté. Celle-ci vous permettra également de garder le moral et surtout, de faire une pause dans vos études. Pour cela :

  • Essayez d’avoir des contacts réguliers avec vos proches : il est important de savoir se couper de la fac pour retrouver sa famille et ses amis ;

  • Faîtes des sorties avec vos amis de la fac (autre que la BU !) : souvent, les associations étudiantes organisent des évènements avec des prix préférentiels. N’hésitez pas à en profiter.

Sinon, vous n’êtes pas obligé d’attendre : prenez le lead et organisez votre propre soirée ! Et créez vos petites traditions entre amis.


Distribuer constamment des bonnes ondes

👍


Distribuer autour de vous des good vibes est une habitude qui, non seulement changera votre vie d’étudiant en droit, mais aussi votre vie !


Dans un monde où personne ne sera derrière vous pour vous encourager (à part votre grand-mère), il est fondamental que vous soyez tant que possible positif et que vous voyez le verre à moitié plein. Pour votre réussite, et pour votre moral !


Croire en soi pour atteindre plus rapidement ses objectifs


Premièrement, croire en soi est très positif dans son objectif de réussir ses études. En effet, plus vous vous sentirez capable et motivé, plus vous mettrez en œuvre des moyens pour parvenir à vos objectifs.


L’idée n’est pas d’abandonner toute modestie pour se sentir pousser des ailes : il s’agit de se croire capable d’avancer pour arriver au bout d’un projet.


Afin de ne pas tomber en chemin et vous décourager, découpez vos objectifs en plusieurs étapes : Pamplemousse Magazine ne s’est pas construit en un jour ! Chaque petit objectif est plus simple à réaliser que l’objectif final : cocher des cases régulièrement vous permettra de voir que vous avancez et de rester motivé.


Aussi, sachez apprécier chaque petite victoire : plutôt que de vous jeter sur la prochaine étape de votre projet, prenez le temps d’apprécier le travail que vous avez accompli. « Ah je suis trop fier(e) de moi, allons manger un petit carré de chocolat pour la peine ».


Vous féliciter va entretenir la confiance que vous avez en vous.

 

❤️ Le saviez-vous ?

À Chicago, dans les années 2000, des professeurs d’une école de quartier défavorisé ont modifié une mention pour ajouter « pas encore » lorsque les élèves échouaient à leurs évaluations. Les études qui ont suivi ont montré une légère augmentation des notes des étudiants.


Ils ont même gagné le concours de l’État en mathématiques.

 

Témoignage : « À chaque fois qu’on me demande si je suis déjà allée quelque part, si je maîtrise telle compétence, ou si je sais parler telle langue, et que ma réponse sera négative, je réponds systématiquement « Pas encore ». J’aime voir la petite réaction surprise et positive que cela génère chez mes interlocuteurs et me placer personnellement dans un mouvement où je continue à faire et apprendre » dixit Poney du Droit.

 

Croire en soi pour éviter un stress négatif


Deuxièmement, croire en soi permet d’éviter un stress qui peut s’avérer négatif. À tous les étudiants qui se sont retrouvés face à leur feuille d’examen, le cerveau vide de connaissances, dites merci au stress.


Peur d’échouer, stress de tomber sur un sujet que vous ne maîtrisez pas bien, crainte de ne pas réussir votre partiel… Tant d’inquiétudes qui peuvent être évitées si vous travaillez votre confiance en vous.

  • Assurez-vous de suffisamment maîtriser votre cours : par expérience de certains membres de la Team Pamplemousse, nous pouvons vous assurer qu’arriver à un partiel en connaissant ses méthodologies et ses cours enlève une grosse dose de stress ;

  • Faîtes des exercices relaxants : avoir confiance en soi passe aussi par être bien avec soi-même. Il sera bien plus évident d’apprendre à être confiant si votre corps n’est pas dans un état de stress ou d’angoisse permanent ;

  • Ne vous focalisez pas sur le négatif : vous êtes là pour apprendre. Si vous échouez, vous ferez mieux la prochaine fois.

 
 

Utiliser la technique des affirmations positives


Troisièmement (et dernièrement), pour croire en vous, rien de mieux que d’utiliser la technique des affirmations positives. Celle-ci permet de visualiser votre réussite afin qu’elle ait plus de chances de se produire dans la réalité.


Simple comme bonjour, elle consiste simplement à affirmer des phrases positives :

  • « Je vais réussir mon année » ;

  • « Je vais avoir la moyenne à mon galop d’essai » ;

  • « Je vais valider mon semestre ».

Nous avions déjà tenté cette expérience avec @poney_du_droit et cela avait super bien fonctionné ! Poney avait demandé à ses abonnés de mettre en fond d’écran de téléphone une phrase de motivation. Rien de mieux pour se réveiller et de se donner l’envie d’avoir envie (vous avez la réf’ ?).


Demandez-vous pourquoi vous faites des études de droit

🤷‍♀️


Une des principales difficultés des études de droit et de ne rien lâcher jusqu’à la fin de l’année ; mais comment faire quand on ne sait pas pourquoi on fait des études de droit ?


Un conseil spécial Pamplemousse : prenez l’habitude de vous questionner sur le pourquoi ? Même si tout le monde n’a pas de projet professionnel précis, de rêve ou d’objectif spécifique, ne soyez pas spectateur de votre vie, soyez-en acteur.


Avoir l’envie d’apprendre


Avoir l’envie d’apprendre, à défaut de savoir pourquoi vous faites des études de droit, peut être une source de motivation pour tenir tout au long de l’année.


Vos années de droit ne seront jamais perdues : le droit est une matière riche, évolutive et surtout, présente dans chaque domaine de la société.


D’une part, le droit vous apportera une culture sur le fonctionnement de la justice au sein de la société (connaissances des institutions, du fonctionnement du système judiciaire, des grands textes fondateurs et protecteurs de nos droits).


D’autre part, le droit vous apportera une rigueur et des méthodes de travail qui vous seront utiles, peu importe le domaine dans lequel vous serez amené à travailler.


Savoir être sa source d’inspiration


Si toutes ces raisons ne vous permettent pas de savoir pourquoi vous faites des études de droit, alors devenez votre propre source d’inspiration. Regarder chez les autres n’a jamais aidé à savoir que l’on veut pour soi-même.


Posez-vous les bonnes questions :

  • Quels domaines d’études vous intéressent ?

  • Quels métiers vous inspirent ?

  • Quelles matières avez-vous envie d’apprendre ?

  • Quels sont vos objectifs de vie ? De carrière ?

  • Qu’est-ce qui vous rend heureux ? Et plus tard ?

Faites-vous un tableau de visualisation avec tous vos objectifs (personnels et professionnels) : cela vous aidera à savoir pourquoi vous vous levez chaque matin.


Photos, citations, to-do list, mettez-y ce que vous voulez tant que vous êtes votre propre source d’inspiration.


Connaître ses limites

🧐


Dernière habitude indispensable à prendre qui changera la vie de certains étudiants besogneux, connaître ses limites et les respecter. Les profs vous expliquent ce qu’il faut travailler, mais moins comment vous reposer. Or le repos est fondamental si vous voulez mener à bien votre vie d’étudiant en droit.


Planifier des pauses pendant ses sessions de travail


En droit, vous pauses sont toutes aussi importantes que vos périodes de travail. Si elles ne sont pas efficaces, votre travail ne le sera probablement pas non plus.


Et nous le savons bien, le problème majeur des étudiants en droit est de savoir prendre une pause sans CULPABILISER. Oui, il reste toujours un cours à réviser, un TD à préparer, un CM à corriger ; mais NON, vous ne devez pas tout faire d’un coup.


Votre cerveau a besoin de se reposer pour pouvoir fonctionner efficacement, alors prévoyez des plages horaires ou vous déconnectez réellement de votre travail (perdre 30 minutes sur Instagram ne compte pas… Sauf si c’est pour regarder nos vidéos !). Dès que vous sentez que vous déconnectez, lâchez prise ! (sauf si ça fait 10 minutes ; là, il s’agit plus de persévérer pour se mettre en rythme). La technique Pomodoro pour profiter des temps de pause et bosser efficacement est parfaite pour cela.

 
Comment Hacker L1 Droit


❤️ Recommandé pour vous :


 

Savoir organiser son temps de travail


Connaître ses limites, c’est savoir organiser son temps de travail. Pour travailler efficacement, nous vous déconseillons de rester 10 heures sur un TD ou de faire une nuit blanche sur une dissertation.


Il a été prouvé, par différentes méthodes évoquées dans nos Guides mentionnés ci-dessus, qu’il faut espacer son travail dans le temps, en plusieurs plages horaires, pour que celui-ci soit productif.


Il vaut mieux travailler peu mais bien, que beaucoup et mal. Prenez l’habitude d’écouter votre corps.

  • Apprenez à vous connaître : à quelle période de la journée êtes-vous le plus productif ? Le matin ? Le soir ? ;

  • Découpez votre temps : réviser un cours pendant 2 heures (n’oubliez pas vos pauses) puis attelez-vous à la préparation de votre TD de droit administratif ;

  • Ne négligez pas vos autres activités : lorsque vous organisez votre temps de travail, n’oubliez pas d’y inclure vos activités extra-scolaires. Nous vous l’avons déjà dit, mais elles concourent également à la réussite de votre année de droit.


 

Amélie Comte et Cassandre Thevin

 
Guides fiches revisions flashcards livres reussite

🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOÎTE À OUTILS.(Flashcards Pamplemousse, Fiches de révisions, Livres de réussite).

💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant la NEWSLETTER DU BONHEUR.

 

Comments


bottom of page