top of page

10 conseils pour réussir le CRFPA


Quels sont les 10 conseils les plus importants pour réussir le CRFPA ? Car cet examen est un sacré marathon que tentent de réussir chaque année des milliers de candidats. Et qui dit épreuve de long terme, dit gestion... du corps comme de l’esprit. On est allés voir la Prépa Dalloz qui nous a donné 10 conseils et astuces efficaces pour vaincre l’examen du barreau ! ⚖️

 

Sommaire :


 
guides reussite fiches revisions flashcards droit

Conseil 1. Choisir la bonne prépa


🏫 Le choix de la bonne prépa est important, car elle sera votre cadre durant toute la préparation, il faut donc bien se renseigner et faire le bon choix.


Pour se présenter à l’examen du CRFPA, vous devez obligatoirement être inscrit au sein d’un institut d’études judiciaires (IEJ). Celui-ci dispense des cours permettant de préparer l’examen.


Toutefois, vous pouvez, en complément, vous inscrire à une prépa privée qui, elle, dispense une préparation plus intensive. C’est un choix important qui nécessite de vous poser les bonnes questions. Voici une liste non exhaustive de questions dont les réponses pourront vous aider à faire le bon choix :

  • Ai-je besoin d’un cadre ou est-ce que je sens que suis suffisamment autonome ?

  • Ai-je besoin de beaucoup d’entrainements ?

  • Les ressources fournies par mon IEJ sont-elles suffisantes ?

Vous l’avez compris, le but est de savoir quels sont vos besoins pour être capable de faire le bon choix de prépa  ! Par exemple, si vous aimez avoir un cadre défini et des retours réguliers pour rester motivé dans ce marathon qu’est le CRFPA, peut-être vaut-il mieux mettre toutes les chances de votre côté en choisissant une prépa privée.


D’ailleurs, d’après notre grande enquête sur le CRFPA, parmi les étudiants ayant déjà échoué à l’examen, 95 % recommandent finalement de faire une prépa privée.

 

💡Bon à savoir : Le conseil national des barreaux a mis en place une aide destinée aux élèves-avocats afin de financer leur formation en école d’avocat. Il s’agit d’une bourse financière attribuée sur critères sociaux, sous condition de ressources et de revenus.

 

Si à l’inverse, vous avez l’habitude et la capacité de travailler en autonomie, vous pourriez éventuellement vous contenter de l’IEJ. Mais attention, il s’agit cette fois du CRFPA et non d’un partiel classique. La préparation est intense (beaucoup la font sur juillet et août). Aussi, les outils fournis par l’IEJ sont de moins bonne qualité que ceux des prépas qui n’ont qu’un objectif, vous faire réussir pour la survie de leurs services (aka bouche-à-oreille).


Les prépas vous donnent en effet accès à des fascicules pour vous préparer au mieux, un service de messagerie, etc. Surtout, elles organisent des entrainements réguliers et vous font des retours sur votre travail. La prépa peut donc vous permettre d’être mieux préparé aux exercices, comme celui de la fameuse épreuve de droit des obligations !


Conseil 2. Choisir les bonnes matières


📚 Afin de passer l’examen du CRFPA, vous devrez choisir une matière de spécialité qui déterminera votre matière de procédure. C’est un choix important qui peut avoir une réelle influence sur votre réussite à l’examen. Vous pouvez opter pour les matières avec lesquelles vous êtes à l’aise ou celles que vous appréciez particulièrement.


En effet, la note de synthèse et l’épreuve de droit des obligations sont communes à tous les candidats, mais vous choisissez votre épreuve de spécialité, alors autant faire le bon choix !


Voici les 7 matières de spécialité et les matières de procédure correspondantes du CRFPA :

​Matière de spécialité

Matière de procédure

Droit civil

Procédure civile

Droit des affaires

Procédure civile

Droit social

Procédure civile

Droit pénal

Procédure pénale

Droit administratif

Procédure administrative

Droit international et européen

Procédure civile ou administrative

Droit fiscal

Procédure civile ou administrative

D’après la grande enquête sur le CRFPA réalisée par Pamplemousse Magazine, voici les trois spécialités les plus choisies :

  • Le droit pénal pour 25,2 % des étudiants ;

  • Le droit des affaires pour 22,3 % des étudiants ;

  • Le droit civil pour 19,7 % des étudiants.

Évidemment, il est vivement déconseillé de choisir une matière que vous ne connaissez pas, simplement parce qu’elle serait réputée plus facile. C’est un risque qui peut vous faire échouer ; il faut vous sentir à l’aise avec la matière que vous allez travailler et donc choisir en priorité les matières que vous avez étudiées pendant votre cursus de droit.

Pour rappel, cet examen national va vous prendre une réelle énergie et vous traverserez parfois des périodes de doute et de fatigue. Alors autant vous motiver avec des matières que vous appréciez. Ne dit-on pas, chez Pamplemousse, qu’il faut apprendre avec le sourire ? 🙂


Vous passez le CRFPA pour la 2nde ou 3e fois et vous vous demandez s’il ne faudrait pas changer de spécialité ? Eh bien, selon la même enquête sur l’examen du barreau, 5 % des étudiants ayant échoué au barreau, ont prévu de changer de matière de spécialité pour leur prochaine tentative.


Conseil 3. Trouver VOTRE méthode d’apprentissage


🙎‍♂️ Trouver la bonne méthode d’apprentissage, celle qui vous correspond au mieux, est synonyme d’efficacité.


Faire des fiches de révisions


Des fiches, pourquoi pas, mais celles-ci doivent vous permettre de vous auto-interroger afin de vérifier vos connaissances. L’auto-questionnement permet la consolidation des connaissances grâce à un apprentissage actif. Vous pouvez faire vos fiches vous-même, à condition de le faire suffisamment à l’avance, ou investir dans des fiches de révisions préparées pour vous, selon vos matières !


Des séances à plusieurs


Vous pouvez également faire des séances à deux ou plus pour réactiver différentes notions, sans que cela devienne un tea time. Travailler à plusieurs peut s'avérer efficace pour s’entraider, s’échanger nos doutes et se remotiver ensemble ! C’est également idéal pour faire des petits exos en groupe ; se poser des questions mutuellement, se faire des tests, se questionner sur les différentes notions etc…


Quoi qu’il en soit, pour être suffisamment efficace, que ce soit seul ou à plusieurs, on se met dans une bulle de révision et on met de côté toutes les distractions type téléphone ou télévision !

 

🎤 Témoignage : « Pour ma première tentative, j'ai fait le pari de tout miser sur l'IEJ. Je m'étais donné 6 mois pour préparer le CRFPA. Mais en réalité, j'ai perdu en motivation pendant l'été en voyant mes potes partir et moi rester dans mon studio. C'est pour cela que j'ai pris une prépa pour ma seconde tentative, qui a été payante » nous explique Élodie, qui a décroché le CRFPA en 2021.

 

Conseil 4. Faire un planning


Faire un planning de révision s’avère indispensable si vous voulez rester organisé, et vu la densité du programme, il vaut mieux l’être ! Vous devez établir vos objectifs journaliers et les atteindre grâce à l’élaboration d’un planning.


Si vous en êtes là aujourd’hui, à passer le concours national du CRFPA, c’est que vous avez su faire preuve d’un minimum d’organisation toutes ces années. Alors, hors de question de se laisser aller maintenant ! L’organisation est LA clé pour des révisions efficaces et optimales.


Entre votre vie personnelle, vos obligations professionnelles et les révisions, votre quotidien est bien rempli et il est trop facile de s’y perdre. C’est pourquoi vous devez prévoir chaque semaine, tout le long de la période de révision ; des plages horaires destinées à l’apprentissage du cours et également aux entrainements.


S’organiser pendant les révisions permet entre autres :

  • D’éviter la procrastination : avoir des objectifs journaliers vous évitera de réviser au dernier moment ;

  • La réduction du stress : travailler efficacement vous donnera confiance en vous le jour J ;

  • L’identification des faiblesses : identifier les matières dans lesquels vous avez des lacunes, pour s’améliorer ;

  • Une meilleure performance : une préparation efficace améliorera votre performance à l’examen

Globalement, vous aurez des sessions de révisions efficaces, qui vous feront gagner du temps ! Cela vous permettra en plus de ne pas perdre le fil et de voir de manière concrète vos avancées et ce qu’il vous reste à faire.


Ne vous éparpillez pas entre les révisions des écrits et celles du grand Oral ! Il s’agit d’épreuves différentes, et vous aurez le temps de réviser pour chacune. En priorité, focus sur les écrits ! Ensuite, vous pourrez vous consacrer au grand Oral.

 

❤️ Recommandé pour vous : Lire le témoignage de Léa, qui a eu 18/20 au Grand'O

 

D’ailleurs, 61,8 % des interrogés, durant notre enquête sur le CRFPA, conseillent de le réviser une fois admissible aux oraux.


Conseil 5. Maîtriser le Code (civil, de procédure, etc. )


📕 Pour réussir le CRFPA, prenez le temps d’apprivoiser et de maîtriser les Codes ; ils vous seront fort utiles pour la suite de votre aventure !


Le Code (civil, de procédure, etc.) doit vous accompagner sur votre apprentissage et sur vos entraînements. Ce fameux livre rouge est une mine d’or d’informations, et vous savez pourquoi ? Quasiment tout est dedans !


C’est bien simple, au-delà des textes de loi dont vous aurez besoin pour vos exercices, le Code contient les raisonnements juridiques de la cour de Cassation (aka la jurisprudence) et les différentes tables (aka les pages roses) dans lesquelles se trouvent généralement les plans du cours.


Post-itez en utilisant un code couleurs (attention à ne pas trop en mettre), pensez à utiliser les trois tranches du Code : cela doit devenir votre nouveau skill. Il faut donc apprendre à le manier et à vous servir des différentes tables qui s’y trouvent  ; cela vous permettra d’être rapide et efficace lors de l’examen.


Petit tips : lors de vos entraînements, vous pouvez chronométrer votre recherche d’article ! Cela vous permettra de savoir si vous connaissez bien le Code ou non ; si vous retrouvez facilement l’article dont vous avez besoin, champagne ! Toutefois, si vous ne le trouvez pas du tout, ou que votre recherche s’éternise, ce n’est pas bon signe. Cela veut dire que vous n’utilisez pas efficacement votre Code et cela peut vous porter préjudice à l’examen.


N’hésitez pas à réitérer cette expérience autant de fois que possible, jusqu’à arriver à trouver les articles rapidement. Être parfaitement à l’aise avec le Code vous sera fortement utile le jour J. C’est primordial.

 

❤️ Recommandé pour vous :

 

Conseil 6. S'entraîner en multipliant les exercices


🏋️‍♀️ Le seul secret pour réussir le CRFPA, c’est l’entraînement en conditions d’examen. Faites-en le plus possible. Cela vous permet d’intégrer la méthodologie, la gestion du temps et l’utilisation systématique des codes.


D’ailleurs, suite à notre enquête sur le CRFPA, parmi les étudiants ayant réussi l’examen, la grande majorité conseille de multiplier les entraînements et de bien s’organiser !


En effet, 52,5 % des étudiants conseillent de se concentrer sur les entraînements.


La régularité des entraînements est LA clé qui vous permettra de maîtriser parfaitement le “MSC”. Si vous ne connaissez pas cet acronyme, prenez des notes :

  • Méthodologie ;

  • Stress ;

  • Codes.

Vous avez déjà vu un coureur professionnel arriver en compétition sans s’être entraîné des dizaines de fois, sans avoir appris à maîtriser sa respiration et à gérer son temps et ses efforts ?


Non, alors ne faites pas la même erreur : le CRFPA n’est pas un sprint, mais un (long) marathon. Et il vous faudra une bonne gestion de plusieurs paramètres pour arriver prêt le jour des épreuves (à commencer par la note de synthèse).


Que ce soit simplement pour vous familiariser avec les exercices de l'examen du CRFPA ou comprendre davantage ce qui est attendu de vous, les annales représentent une mine d’or en termes de ressources.


Vous devez impérativement les utiliser et vous entraîner dans les conditions réelles d’examen.

 
 

En vous entraînant constamment, vous allez intégrer progressivement la méthodologie de chaque exercice (note de synthèse en premier lieu, qui est un nouvel exercice pour vous, mais aussi pour les épreuves de procédure, et de droit des obligations !). Cela signifie que vous allez développer des automatismes, reconnaître vos erreurs et ne plus les reproduire, renforcer vos connaissances, etc.


Aussi, grâce à l’entraînement régulier, vous aurez les bons réflexes le jour J ; épreuve de droit des obligations, épreuve de procédure ou encore note de synthèse n’auront plus aucun secret pour vous !


Lorsqu’on a demandé aux anciens étudiants quels avaient été leurs supports de révisions, voici ce qu’ils nous ont répondu :

  • Pour 17,9 % de l’échantillon, le duo fascicules + corrections de la prépa

  • Pour 14,7 % des répondants, les fascicules de prépa + les Codes

Vous l’aurez compris, tout support est bon à prendre pour réviser.


Attention à bien rédiger à la main : le jour J, il n’y aura pas de correcteur automatique et une crampe à la main, ça fait mal !

 

Conseil 7. Se souvenir qu’on ne peut pas tout connaître


❤️ Le programme du CRFPA est très vaste et les attentes sont fortes, mais on n’attend pas de vous que vous connaissiez le programme par cœur. L’idée est de savoir appliquer les notions et la bonne méthodologie juridique, et de savoir utiliser les codes.


Un bon avocat n’est pas celui qui connaît toutes les lois par cœur, mais celui qui sait comment les mettre en pratique ! Et c’est ça que vous allez devoir démontrer lors de l’examen. Rappelez-vous que vous ne pourrez de toute façon pas connaître l’ensemble du programme du CRFPA par cœur.


Fixez-vous des objectifs ambitieux, mais atteignables !

 
 

Conseil 8. Bien nourrir son cerveau pour rester productif


👩‍🍳 Pour être efficace lors de votre préparation à l’examen, il est important de bien nourrir son cerveau afin de rester productif.


Recette Prépa Dalloz : une dose de glucides, lipides et protéines à chaque repas, saupoudrée d’oméga 3, de magnésium et de vitamines dans le but d'améliorer votre mémoire.


Tous les micronutriments vous permettront également de garder un bon équilibre dans votre sphère relationnelle et émotionnelle.


Pour ce faire, on fait du sport (on se défoule un max), on dort bien (aux oubliettes les nuits blanches ou les nuits de deux heures), on mange bien ; kebab autorisé, mais on privilégie quand même des repas sains et variés. N’oubliez pas de vous faire plaisir de temps en temps quand même, c’est bon pour le moral !


Conseil 9. Garder la tête froide


🤯 La préparation du CRFPA est stressante et les épreuves le sont tout autant, d’où l’importance de garder la tête froide.


La semaine des épreuves, partez vite après l’examen, n’écoutez pas les commentaires des autres. Gardez la tête froide et focalisez-vous sur la suite (ce n’est pas le moment de se laisser démoraliser par des intox).

 

🎤 Témoignage : « J’ai tenté le concours une première fois il y a deux ans. En rentrant dans le vif des révisions, le stress a pris le dessus et, j’ai mal géré la situation. J'étais trop focalisée sur la peur de rater l’examen, notamment à cause des échos négatifs de mes copines. À tel point que la veille de ma première épreuve, je n’avais dormi que deux heures (grossière erreur évidemment). Résultat : j’ai raté l’examen. Alors, j'ai retenté l'expérience l'année dernière et cette fois-ci, ce fut la bonne ! Tout ça pour dire que le stress peut nous jouer de sacrés mauvais tours, même quand on s’y croit préparé. C'est pourquoi il faut vraiment relativiser et surtout prendre du temps pour soi. Pour ma part, je me suis octroyée des sorties et des vraies pauses lors de ma deuxième tentative, et c’est là que j’ai réussi. » explique Elisa, admise à la session 2021 du CRFPA.

 

Aussi, on coupe les révisions avec une activité sympa, on fait de la musique, de la peinture ou de la danse, mais on fait quelque chose d’autre ! Ciné, petit drink (sans alcool), famille, sport, aérez-vous l’esprit, c’est un ordre.


Notamment le dernier jour avant la semaine fatidique : on sait que ça n’est pas facile. Mais il faut se forcer, vraiment, sinon vous allez paniquer parce que vous aurez l’impression d’avoir tout oublié, ce qui ne sera évidemment pas le cas !


Conseil 10. Garder confiance en soi


💪 La confiance en soi n’est pas l’idée reçue selon laquelle nous sommes capables de réaliser l’impossible. Au contraire, il s’agit de reconnaître ses forces, mais aussi ses faiblesses.


À l’approche d’un examen national tel que celui du CRFPA, il faut croire en ses capacités afin de mieux gérer ses émotions et atteindre au mieux ses objectifs. Et ce n'est pas nous qui l’inventons ! Pour les scientifiques du comportement, « la confiance en soi, c'est la conviction que l’on est capable de répondre avec succès aux exigences d’une tâche ».


Et pour ce faire, il y a des phrases qui sont interdites ;


❌ « Je n’y arriverai pas » ;

❌ « C’est trop dur ! » ;

❌ « Je suis nul (le) » ;

❌ « C’est impossible »…


On pourrait vous faire une liste aussi longue que vos cours, mais ce n’est pas le but et vous avez saisi l’idée ; on évite les négations rabaissantes et on reste positifs ! Se fixer des objectifs atteignables, se rappeler nos succès et identifier nos points forts sont les premières clés de la confiance en soi.


Prendre du recul


Il faut également prendre du recul ; c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais c’est tout de même important et on vous dit pourquoi !


D’après plusieurs psychologues, prendre du recul à un réel effet et c’est même nécessaire. En fait, il est dit que le recul consiste à « s’écarter d’une situation afin, paradoxalement, de mieux la voir ». Autrement dit, il faut reculer pour mieux avancer ! C’est un peu comme lorsqu’on prend de l’élan avant un saut, finalement, on recule pour mieux sauter !


Prendre du recul reste un exercice majoritairement mental, il faut se parler à soi-même et arriver à mettre de l’eau dans son vin (jus* pour bien préparer le concours 🧃).


Mais concrètement, cela passe par plusieurs actions  ; apprendre à gérer sa respiration, se poser dans une pièce calme loin de qui vous stresse, se déconnecter des réseaux ou encore sortir prendre l’air lorsque les révisions deviennent trop intenses.


Vous avez compris ? Hors de question d’être défaitiste ! Ayez confiance en vous et augmentez vos chances de succès au CRFPA.


conseils preparation crfpa dalloz

Merci à la prépa Dalloz pour ces conseils.


La Prépa Dalloz est la seule préparation à allier les ressources du 1er éditeur juridique universitaire français, une équipe d’enseignants experts et des méthodes pédagogiques fondées sur l’entraînement. Vous ferez la différence le jour des épreuves, à travers une maîtrise solide des connaissances dans chaque matière et grâce à une capacité à raisonner et à tirer parti de l’actualité.


Marie Kalita

 
guides reussite fiches revisons flashcards droit

🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOITE À OUTILS.

💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant

 

bottom of page