Que faire après une licence de droit ?

PAMPLEMOUSSE N°5 > ORIENTATION > ARTICLE 11


Vous venez de terminer votre licence de droit et vous vous demandez : Que faire après une licence de droit ? Master, réorientation, faire un métier du droit, de nombreuses possibilités s'offrent à vous, étudiant en droit.

Pamplemousse Magazine est là pour vous aider à bien faire votre choix et ne pas le regretter. 🤔


Le droit fait partie des domaines les plus sollicités au moment de l'introduction dans le monde estudiantin. Cette appétence pour cette discipline peut se justifier par la volonté d'apporter des solutions concrètes à des problèmes, la vocation dans la défense d'une cause noble ou l'exercice d'un métier qui exige une formation juridique. Ce qu'il faut savoir dès le début des études de droit, c'est que cette formation est assez rigoureuse et nécessite le développement de l'esprit de synthèse, de l'autonomie, un travail régulier et méthodologique. Ces éléments permettront au candidat de réussir son insertion dans ce milieu et pouvoir ainsi se dessiner un avenir professionnel.


Une fois le projet du candidat formalisé, celui-ci peut alors débuter son parcours en s'inscrivant en licence de droit au sein de l'université. Au cours de ces trois années, l'étudiant va découvrir les disciplines juridiques et aura l'occasion de se projeter ou pas dans le domaine du droit.

Généralement, à l'issue de la dernière année de licence de droit, l'étudiant fait le bilan des trois années écoulées afin de déterminer son avenir.

Ainsi, après une licence de droit, plusieurs possibilités s'offrent à l'étudiant : la poursuite en Master de droit, la réorientation vers un autre domaine de formation ou l'insertion dans le monde professionnel.



👨‍🎓Poursuivre vos études en Master de droit


Après une licence de droit, la suite logique est de continuer vos études en intégrant un Master 1.


Au cours de la licence de droit, l'étudiant découvre de nombreuses disciplines tant dans les domaines du droit public, du droit privé que du droit international. Il lui faut donc être attentif aux disciplines qui lui plaisent et tenter, autant que possible, d'affiner son projet professionnel sur cette base.


Par exemple, si un étudiant aime les matières de droit public, il pourra envisager de poursuivre ses études en master de droit public. Étant donné que la sélection en Master tient compte de nos choix de matières durant le cursus licence ainsi que les notes obtenues, celui-ci est invité à donner le meilleur de lui dans ces disciplines.


Pour intégrer un master, vous devez commencer très tôt à constituer votre dossier de candidature pour le Master recherché :

  • durant l'année de licence 3, on vous recommande de regarder sur les sites des universités les maquettes des formations qui correspondent à vos aspirations et de commencer à les sélectionner.

  • Une fois cette étape réalisée, vous pouvez envisager la préparation de votre dossier de sélection. Pour cela, n'hésitez-pas à interroger les anciens étudiants de ces masters (via les groupes de promo sur Facebook par exemple ou sur le discord officiel des étudiants en droit) pour connaître les pièces exigées pour candidater.


Plus tôt vous serez préparé, moins vous serez stressé à l'ouverture de la plateforme e-candidat (la procédure étant essentiellement dématérialisée de nos jours).


Enrichissez votre CV avec des expériences professionnelles dans le domaine juridique mais aussi avec des DU.


C’est un autre élément important pour s'accorder les meilleures chances d'être accepté dans la plupart des masters sollicités.


En effet, lors de la sélection des candidats en master, un CV enrichi d'expériences juridiques ou de formations complémentaires à la formation initiale de l'étudiant constitue une valeur ajoutée non négligeable. C'est donc dès la première année de droit que nous vous invitons à vous engager dans des expériences professionnelles. Cela vous permettra aussi de découvrir concrètement un métier et de savoir si vous êtes fait ou non pour l'exercer. Engagez-vous aussi dans le milieu associatif.


__

Masters de droit : 6 conseils pour bien réussir ses candidatures

"Comment hacker sa L2 droit ?" vous donnera toutes les clés pour réussir votre L2

__



↩️ Vous réorienter après la licence de droit


Vous pouvez vous réorienter dans une autre filière après une licence de droit.


Si la plupart des étudiants poursuivent les études en master de droit, une petite partie de cette population se rend compte que le droit n'est pas fait pour elle. Dans ce cas, l'étudiant doit penser à des formations en dehors du droit.


De nombreuses passerelles en écoles de commerce existent après une licence juridique


Il est tout à fait possible de changer de domaine de formation après les études de droit.


D'abord, vous pouvez intégrer une école de commerce. Cela peut se faire par le biais des admissions parallèles ou par les procédures spéciales prévues par les grandes écoles de commerce. Ces écoles proposent des formations dans des domaines tels que le marketing, le management, la gestion des ressources humaines, la communication ou les finances. Dans certains cas, vous pourrez même bifurquer dès la fin du premier semestre sans perdre pour autant une année. C’est ce qu’on appelle les rentrées décalées (janvier, février).


La rigueur acquise durant votre parcours de licence de droit contribue généralement à la réussite dans ces domaines de formation.


__

Comment se réorienter en cours d'année de droit ?

Pourquoi faire une école de commerce après des études de droit ?

__


Il est possible de changer de filière et de faculté


L'étudiant peut aussi penser à des formations telles que le journalisme, les sciences politiques ou les ressources humaines. Le changement de faculté/filière est possible, à la fin du semestre ou en été, dans votre faculté ou dans une autre. Il vous suffira de constituer un dossier (lettre de motivation, relevé de notes du bac et de faculté…) qu’une commission étudiera. Là aussi, la formation juridique constitue une bonne base pour entamer et réussir votre projet dans ces domaines. En effet, en trois ans de formation, la rigueur qu'exige le droit et que vous aurez acquis vous permettra de réussir dans beaucoup de domaines.


Si ces options ne vous paraissent pas intéressantes ou envisageables, vous pourrez éventuellement aller voir un conseiller d'orientation dans le but d'établir votre projet professionnel et ainsi, choisir une formation adéquate. En effet, il peut vous aider à exprimer vos besoins en termes de formation professionnelle.


C’est la raison pour laquelle nous vous recommandons de réaliser différents stages le plus tôt possible.


NB : renseignez-vous auprès de votre administration, et celle de la faculté visée, et faites attention aux périodes d’inscription



________

Optez pour le FIGADA et ayez de supers notes en droit administratif ________


🚶Vous lancer dans le monde professionnel après une licence de droit


Après une licence juridique, vous pouvez intégrer plusieurs métiers du droit


La dernière option qui s'offre à l'étudiant à la sortie de la licence de droit est son insertion dans le monde professionnel. En effet, le droit peut conduire à l'exercice de certains métiers. Il existe des métiers qui, avec un niveau bac+2 ou bac +3, peuvent s'obtenir.


  • Assistant juridique : ce métier permet à celui qui l'exerce de participer à l'amélioration de l'organisation des conditions de travail de son supérieur.

Comment devenir assistant juridique ? L'accès se fait avec un niveau bac +3.


  • Éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse : c'est un métier qui permet à celui qui l'exerce de devenir un acteur de la justice des mineurs, en conduisant des investigations et des actions d'éducation auprès des jeunes et leur famille.

Comment devenir EPJJ ? L'accès se fait par concours avec un niveau minimum de bac +3, et la formation est assurée à l'école nationale de protection judiciaire de la jeunesse.

  • Greffier des services judiciaires : ce métier permet à celui qui l'exerce de travailler au sein des juridictions de l'ordre judiciaire en assistant les magistrats et en authentifiant les actes juridiques.

Comment devenir Greffier ? L'accès se fait par concours avec un niveau minimum de bac +2, et la formation rémunérée qui dure 18 mois est assurée par l'école nationale des greffes de Dijon.




  • Conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation: ce métier permet à celui qui l'exerce d'aider à la prise de décision judiciaire, de participer à l'individualisation des peines et à leur exécution. Il permet aussi de proposer des mesures d'aménagement de peine au magistrat compétent et de veiller au respect des obligations prononcées par l'autorité judiciaire.

Comment devenir CPIP ? L'accès se fait avec un niveau minimum de bac +3 et la formation rémunérée se fait en 2 ans à l'école nationale de l'administration pénitentiaire à Agen.


Découvrez l'interview d'une CPIP


  • Collaborateur de notaire : l'exercice de ce métier implique une préparation du diplôme des métiers du notariat.

Comment devenir collaborateur de notaire ? L'accès se fait avec un niveau minimum de bac +3 et la formation d'un an se prépare dans un institut des métiers du notariat.


  • Lieutenant de police : ce métier permet à celui qui l'exerce d'être chargé d'informer les services actifs de la police.


Comment devenir lieutenant de police? L'accès se fait avec un niveau bac +3 et la formation qui dure 18 mois s'effectue à l'école nationale supérieure des officiers de la police à Cannes-Écluses.


Découvrez aussi : Les conseils d'une commissaire de police pour réussir le concours de police

  • Commissaire priseur : ce métier permet à celui l'exerce de s'occuper de l'inventaire, de l'expertise et la vente d'œuvres d'art. Il permet aussi de s'occuper des ventes judiciaires et des ventes volontaires.

Comment devenir commissaire de justice ? L'accès se fait avec un niveau minimum de bac +3 et dure 2 ans avec stage obligatoire mais la profession fusionne avec le métier de huissier de justice pour devenir “Commissaire de justice”.


Découvrez aussi : l'interview d'un commissaire de justice


  • Attaché territorial : ce métier permet à celui qui l'exerce de travailler dans la fonction publique territoriale en exerçant des fonctions et des responsabilités de direction dans plusieurs domaines.


Comment devenir attaché territorial ? L'accès se fait sur concours avec un niveau minimum de bac +3 et la formation s'effectue à l'école nationale d'application des cadres territoriaux.


  • Administrateur territorial : ce métier permet à celui qui l'exerce de devenir un cadre supérieur de la fonction publique territoriale et permet d'occuper des fonctions de directeur dans les grandes collectivités territoriales.

Comment devenir administrateur territorial ? L'accès se fait sur concours avec un niveau minimum de bac +3.


  • Contrôleur des finances publiques : ce métier permet à celui qui l'exerce de s'occuper de la gestion des fonds publics de L'Etat et des collectivités territoriales.

Comment devenir contrôleur des finances publiques ? L'accès se fait sur concours avec un niveau bac, et la formation est assurée par l'école nationale des finances publiques.


Contrôleur du travail ou inspecteur du travail : ce métier permet à celui qui l'exerce de veiller à l'application de la législation du travail, de contrôler les entreprises et de conseiller les acteurs du monde du travail.


Comment devenir contrôleur du travail ? L'accès se fait avec un niveau bac +3, et la formation rémunérée de 18 mois se déroule au sein de l'institut national du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle à Marcy-L'etoile.



Quels métiers exercer après des études de droit privé ?


  • Conseiller des affaires étrangères : ce métier permet à celui qui l'exerce d'avoir des responsabilités sur les plans politique, culturel, économique ou diplomatique à l'étranger.

Comment devenir conseiller des affaires étrangères ? L'accès se fait tous les ans par concours avec un niveau minimum bac +3


  • Directeur d'hôpital : ce métier permet à celui qui l'exerce de gérer un hôpital en respectant.

Comment devenir directeur d’hôpital ? L'accès se fait sur concours tous les ans avec un niveau minimum bac +3, et la formation dure 24 mois à l'école des hautes études en santé publique.


Découvrir aussi "L’assistant de justice fait le même job qu’un magistrat, mais payé au SMIC"


Conclusion


L'obtention d'une licence de droit vous offre une pluralité d'options : continuer en master 1, vous réorienter en école ou dans une autre filière d’université, ou bien rentrer directement dans le monde professionnel. Il vous appartient de faire le choix correspondant à vos aspirations profondes et en adéquation avec vos objectifs professionnels. Mais dans tous les cas, multipliez les expériences, les stages, les associations. C’est en forgeant qu’on devient forgeron !


Tracy Robin

🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOITE À OUTILS.


️💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant

la NEWSLETTER DU BONHEUR.


[Interview] d’une avocate en droit pénal: "Le fait de défendre

ne veut pas dire que l’on cautionne"


L1 Droit : Comment se réorienter en cours d'année ?


Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube