Masters de droit : 6 conseils pour bien réussir ses candidatures

PAMPLEMOUSSE N°6 > ORIENTATION > ARTICLE 12


Face à la forte sélection en master de droit, il est essentiel de bien réussir ses candidatures. Entre les doutes et le stress, la recherche de master peut être une véritable épreuve pour les étudiants en droit. C’est pourquoi il est important de savoir comment vous y préparer : voici 6 conseils pour réussir votre dossier de candidature. 💪

Conseil 1 : Se renseigner en amont avant de candidater à un master juridique


Iriez-vous courir un marathon sans connaître le terrain ou sans avoir fait un minimum de préparation ? A priori non (sauf si vous en assumez les risques). Pour candidater à un master de droit, c’est la même chose : préparer un dossier de candidature demande du temps, du travail et de l’organisation 📝.


C’est pourquoi vous risquez d’être dépassé si vous vous y prenez au dernier moment. Vous êtes étudiant en droit et pendant votre recherche, vous aurez sûrement d’autres impératifs (études, examens, job(s)…). Dès lors, comment ne pas perdre les pédales pendant cette période stressante ?


On entend souvent des discours tels que celui-ci :


« - Je veux faire le master de droit du travail de Paris XI !

Ah oui ? Pourquoi?

Parce que c’est là que j’ai fait ma licence ».


Rester dans la même université à ce côté rassurant : on sait qu’avec M. Gétorix, les sujets en histoire ne changent pas d’une année sur l’autre, que Mme Pénicaud en droit du travail est sympa même si l’on se perd un peu dans ce qu’elle dit (elle aussi d’ailleurs) ou encore qu’on peut négocier avec M. Kenobi pour rendre un devoir supplémentaire si l’on s’est ramassé au partiel blanc.


Cet argument, tout comme celui de la renommée du master visé, n’est pas forcément un bon argument. On ne choisit pas un master parce qu’un professeur est sympa ou parce que le diplôme semble être connu. Tout comme on ne choisit pas un livre à sa couverture (quoique, parfois !), on ne choisit pas un master juste à son nom. Quelles matières sont enseignées ? Quels débouchés après ce diplôme ? 🤔


Beaucoup de questions qu’il vaut mieux se poser avant de commencer à candidater. C’est pour cela qu’il faut viser les masters qui vous permettront :


  • De vous épanouir : deux ans, c’est long ! Si la mentalité du master, la proximité ou l’absence de proximité avec les professeurs, le rythme ou encore le cadre de vie ne vous conviennent pas, il y a de fortes chances que cela impacte votre réussite.


  • Par exemple, certains étudiants souhaiteront intégrer la vie active au plus vite. Les cours c’est bien, mais écouter quelqu’un déballer son cours pendant 3h sans interaction ni réelle réflexion, ce n’est pas forcément pour vous. Dans ce cas là, privilégiez les masters en alternance, qui allient la théorie des cours de droit à la pratique en cabinet d’avocat, en entreprise, ou au sein de l’administration ! Mais pour cela, encore faut-il que vous vous soyez renseigné sur les masters professionnels (oui oui, tous les masters ne sont pas uniquement théoriques) 🧐.


  • De pouvoir atteindre vos objectifs professionnels par la suite : le master n’est qu’une étape vers la vie professionnelle. Avoir un master c’est bien, avoir un master qui vous permettra d’exercer le métier de vos rêves ou de vous préparer aux concours que vous souhaitez passer par la suite, c’est mieux !


  • D’ailleurs, vous aurez sûrement plus de chances d’avoir un master si celui-ci suit une certaine logique professionnelle. Pour montrer que vous êtes un étudiant réfléchi qui a fait des recherches, démontrez en quoi ce master est fait pour vous 😎.


Ainsi, pour maximiser les chances de trouver le master idéal, il est nécessaire de se renseigner sur l’offre existante, et pas uniquement sur celle de son université. Pour cela, il existe plusieurs possibilités :


  • 💻 La plateforme trouvermonmaster.gouv.fr répertorie l’ensemble des masters des universités françaises. Elle vous renverra vers les sites des universités, sur la page du master que vous avez sélectionné.


  • 👨‍💻 Les journées portes ouvertes ou les salons (en visio cette année). Ils vous permettent de découvrir des formations, de vous renseigner sur leurs contenus mais aussi de rencontrer des étudiants et/ou professeurs. Les conférences de présentation des masters offrent également un bon aperçu de l’offre disponible.


  • 👩‍🎓 Les anciens étudiants : n’hésitez pas à les solliciter pour avoir leur avis (privilégiez ceux ayant fait le master que vous avez dans le viseur - si possible l’année précédente ou il y a deux ans, histoire que l’avis soit pertinent et toujours d’actualité). De même, vous pouvez également regarder sur les groupes Facebook : il existe souvent un groupe par promotion/master, vous pourrez dès lors vous adresser à des étudiants actuellement dans le master que vous désirez (découvrez le groupe Bordel de Droit dédié aux masters).

Consultez aussi : Comment ne pas regretter son choix de master juridique ?


Conseil 2 : Viser large sur son choix de master


Maintenant que vous avez une idée de l’offre existante et que vous vous êtes rendu compte qu’il existe plusieurs masters pouvant vous convenir, vous avez forcément eu un coup de cœur pour certains d’entre eux 💗.


Surtout, ne limitez pas vos candidatures à vos seuls masters favoris ! Vous n’êtes pas sûr d’être pris. En ayant candidaté à plusieurs endroits, vous multipliez vos chances d’avoir un master, même si celui-ci vous plait un peu moins.


Multiplier les chances = être plus serein lors des entretiens parce que vous avez un filet de sécurité = plus d’assurance = une meilleure réussite générale.


Chaque candidature vous permet de peaufiner votre dossier (l’expérience est toujours un atout) et donc d’avoir un dossier béton pour vos masters favoris. Rappelez-vous que vous n’êtes pas le seul étudiant à candidater.


En revanche, l’idée n’est pas de faire un marathon, vous y perdrez plus votre temps qu’autre chose. En résumé : ne vous limitez pas à des candidatures dans deux/trois masters, mais n’essayez pas non plus d’être accepté dans toutes les universités françaises 🤦.


“Quand le directeur du master m’a demandé si j’avais postulé dans d’autres masters, je lui ai répondu sans sourciller “Écoutez, pour telle, telle, et telle raison, votre master correspond exactement à celui qu’il me faut pour passer à l’étape suivante de mon projet professionnel. C'est donc mon choix n°1, je vous le garantis. Mais pour répondre exactement à votre question, je ne vais pas vous mentir, oui j’ai postulé à d’autres masters. Toute personne raisonnée doit avoir un plan B. Mieux vaut se retrouver avec trop de choix que pas assez” - Augustin, Paris


Le saviez-vous ?

  • 20 700 masters et 800 doctorats sont délivrés chaque année en droit (INSEE). Avec autant de masters, vous comprenez bien qu’il est impossible de postuler partout...


Et puis entre nous, c’est quand même vachement plus valorisant et confortable d’avoir le choix à la fin parce qu’on est admis dans plusieurs masters plutôt que d’être frustré parce qu’on est pris nulle part, par faute d’avoir candidaté par défaut partout et/ou à défaut d’avoir fait des dossiers de qualité ?


Consultez aussi : Les 10 masters juridiques les plus réputés


Conseil 3 : S’organiser pour ne pas rater une candidature en master


Bien candidater, c’est s’organiser. Si vous suivez nos conseils, vous aurez plusieurs candidatures à faire, dans plusieurs universités.


Chaque université n’ouvre pas les candidatures à la même date, pour la même période, selon les mêmes modalités (dossier papier, électronique, les deux ? Sur quelle plateforme ?). Il est facile de se perdre et de louper une deadline quand on doit en plus réviser ses partiels du dernier semestre de licence non ? Et oui, la vie d’étudiant est mouvementée…


Voilà la solution que nous vous proposons : un tableau 📊. Excel, word, papier, peu importe ! L’important est d’y retrouver l’ensemble des informations de vos candidatures.


Voici un petit exemple :



Vous pouvez aussi rajouter une colonne avec les “pour” et les “contre” de chaque master, une colonne « alternance/formation initiale », ou encore une colonne « choix n°… ».

Autre organisation à avoir : un dossier papier et/ou sur votre ordinateur par candidature. Comme ça, au moment où le dossier est à envoyer, on ne passe pas deux heures à chercher les pièces en paniquant !


“Chaque semaine, je reçois des centaines de messages d’étudiants en stress total causé par la peur de ne pas être pris dans un master. Et ils ont bien raison d’être en alerte : chaque année, des milliers d’étudiants se retrouvent sur le carreau à devoir trouver un plan B qui n’était pas celui prévu à l’origine. Pour se donner toutes les chances d’être pris dans un master, il faut mettre le paquet sur son dossier de candidature !” - Poney du Droit


Conseil 4 : Personnaliser vos lettres de motivation


Ça y est, l’heure de la constitution du dossier de master est arrivée. Vous en avez 3, 4, 10, 12, 25 à faire (personnellement, j’en ai fait 27 lors de mes candidatures en master 2, parce que oui, je suis vieux et que de mon temps, les étudiants étaient sélectionnés en master 2), et donc potentiellement 25 lettres de motivation à faire ! ✉


Recommandation essentielle : chaque lettre de motivation doit être unique. Pourquoi ? Chaque master est unique, et chaque directeur de master l’est aussi. Et rien n’est plus insupportable pour un directeur de master (ou un DRH ou futur employeur d’ailleurs), que de recevoir une lettre générique envoyée à d’autres.


Alors comment procéder pour personnaliser votre lettre de motivation ?


  • 🖋 1ère étape : ne pas se tromper dans l’intitulé du master et le nom du directeur ou de la directrice de celui-ci. C’est une erreur commune qui peut arriver quand on fait 25 dossiers à la chaîne, donc surtout RELISEZ VOUS.


  • 📚 2ème étape : montrez que vous vous êtes intéressé au contenu de la formation qui vous est offerte ! Ce qui vous plaît dans ce master, c’est par exemple l’ouverture vers le droit international, la possibilité d’un stage à l’étranger, l’alternance (d’ailleurs, vous êtes déjà en contact avec plusieurs entreprises de la région dans l’optique d’avoir un contrat dès que vous serez accepté dans le master), ou encore les débouchés professionnels (master tourné vers la préparation du métier d’avocat, de juriste d’entreprise, du concours de l’ENM, des concours de police ou de la fonction publique, etc.) ! Bref, démontrez avec de solides arguments que ce master est LE master qu’il vous faut.


  • 📄 3ème étape : on soigne l’orthographe et les formules de politesse. Certains directeurs vous demanderont une lettre de motivation manuscrite, d’autres non. Pensez donc bien à LIRE ATTENTIVEMENT LES CONSIGNES (se relire, lire les consignes…en fait, un dossier de master, c’est presque un partiel non ?).


“ Avant toute chose, et comme avant la réalisation d’un cas pratique, d’une dissertation ou d’un commentaire d’arrêt, demandez-vous quelles sont les attentes du directeur du master. Mettez-vous donc à sa place : que cherche-t-il ? Que veut-il pour son master ?


Je vais vous le dire : le master, c’est un peu le bébé du directeur. Il en est fou amoureux et en prend grand soin. Il passe des dizaines d’heures par an à le développer, et il veut le meilleur pour lui. Son master le représente dans la société et notamment sur le marché du travail. Si une entreprise dans laquelle bosse l’un de ses anciens étudiants n’est pas contente de ce dernier, il ne reprendra pas d’autres étudiants du master, l'employabilité de ses étudiants baisse, la renommée du master baisse, son égo en prend un coup, il est dégoûté. Au contraire, si on lui dit “Leyla, diplômée du M1 Droit des affaires et actuellement en stage chez nous, est une star ; ce Master est donc excellent”, son ego prend 10 points (oui c’est aussi une question d’ego).

En d’autres termes, sachez que le directeur veut les meilleurs éléments. Sachez montrer que vous êtes une star, pas un étudiant sans relief, sans saveur, qui n’apportera rien au master (dans sa renommée par exemple) et qui, demain, ne sera pas un élément clé de l’entreprise qu’il intégrera. Connaître les attentes du directeur vous permettra de parler le même langage que lui, si vous avez la chance d’être interviewé pour son master…” - Augustin, co-auteur du livre “Comment hacker sa L2 droit ?

Conseil 5 : Assumer ses échecs en licence pour rebondir en master


« J’ai redoublé et je n’ai pas de mention, c’est mort j’aurai jamais ce master » 😭.


Si certains directeurs de master sont extrêmement exigeants et rigides sur leurs critères de sélection, la plupart ont aussi un cœur (dingue, non ?) et cherche avant tout des profils.


Pour paraphraser l’un de mes anciens professeurs qui fût directeur de master : « Les juristes avec une tête en forme de code du travail ça n’intéresse personne ».

Oui, on ne va pas vous mentir, les notes sont un critère de sélection, un critère important et parfois déterminant. Mais avoir redoublé, être passé avec 10,01 de moyenne générale, s’être gamélé sur une ou deux matières mais avoir brillamment réussi dans d’autres, ce n’est pas rédhibitoire 🥵.


D’abord, les échecs ça s’explique, ça se justifie ; mais surtout, c’est une forme d’expérience.


L’important est de démontrer que l’on a su tirer quelque chose de positif de cette expérience.

On vous donne 2 exemples différents :


  • « J’ai eu 8 en économie en L2 parce que j’avais pas révisé, mais bon, j’ai tellement bien réussi les autres matières que c’est pas important étant donné que je suis passé du premier coup en L3 ».


  • « J’ai pris économie au 1er semestre de L2 parce que je n’en avais jamais fait et que j’étais curieux de savoir ce que cela recouvrait. Il s’avère que ce n’était pas du tout ma tasse de thé et je suis donc retourné à mes premiers amours, notamment l’histoire, lors de mon redoublement. Je l’ai d’ailleurs réussi avec succès parce que je suis passionné d’histoire et je me suis beaucoup investi dans cette matière. »


Franchement, entre les 2, qui prenez-vous ? Et surtout, avec qui avez-vous envie de discuter en entretien derrière ?


Pour mieux assumer ses échecs, il est donc préférable de les assumer en les mettant en avant : oui vous avez échoué, mais vous savez pourquoi et vous avez su en tirer une leçon. Affirmez-vous, soyez à l’aise et montrez que vous n’avez pas honte de cet échec : vous avez évolué grâce à celui-ci.

Conseil 6 : Mettre en avant ses réussites pour appuyer sa candidature


On a tous des atouts à mettre en valeur. Qu’ils soient académiques, qu’ils relèvent de la vie associative, qu’il s’agisse d’un projet professionnel atypique que vous construisez à travers des expériences, que vous ayez un sens du travail et des réalités accru parce que vous travaillez depuis vos 16 ans, que vous fassiez preuve d’une volonté de fer parce que vous vous êtes accroché et vous avez tiré les leçons de vos erreurs… L’idée, c’est de savoir comment se mettre en avant pour renforcer sa candidature en master.


Encore une fois, les notes c’est bien, mais la volonté de réussir, la force de caractère et la personnalité qui transparaissent dans vos actions, c’est mieux ! Votre directeur de master ne cherche pas un robot qui récite ses cours, mais un étudiant qui réfléchit et sait se servir intelligemment de ses connaissances.


Le problème, c’est que faire transparaître tout cela à l’écrit avant l’entretien peut être compliqué. D’où l’extrême importance du vocabulaire employé et de la tournure de vos phrases 💬.


Exemples :


  • « En dehors du droit, mon activité principale est tournée vers les jeux vidéos ».


  • «En dehors du droit, mon activité principale est tournée vers les jeux vidéos communautaires. Ils m’ont permis de développer mon esprit d’équipe, de stratégie, et ma volonté de progresser conjointement avec mes camarades par le biais de compétition hebdomadaires ; le tout en pratiquant une langue étrangère (l’anglais) et en découvrant d’autres cultures via les échanges que j’ai pu avoir avec d’autres joueurs ».


Vous avez plus envie de rencontrer le second, n’est-ce pas ?

Petit conseil : attention à ne pas créer l’effet inverse. Les tournures pompeuses sont aussi mal vues par le jury.


“ Je recommande aux étudiants que je coache de faire transparaître l'humain qui se trouve derrière la plume. Pour moi, la clé est de rester naturel, le lecteur doit voir que derrière ces écrits, il y a un humain extraordinaire qu’il veut vouloir rencontrer.

Montrez vos émotions, que vous avez un projet ambitieux, une volonté féroce d’apprendre, une connaissance parfaite du master et du secteur. Pensez à celui qui lira votre lettre, faites le voyager, faites le vibrer. Différenciez-vous des autres, c’est ce qui doit guider chaque candidature”.


Le développement de l’argumentation, le vocabulaire employé, les secteurs évoqués : tous ces points permettent de vous démarquer. Sachez trouver des points positifs dans chacune de vos activités. A titre d’exemples :


  • 👯‍♂️ Vous faites un sport de groupe : mettez en avant votre capacité d’intégration dans une équipe, votre esprit solidaire ou encore votre profil de leader hors-pair. Et si vous avez gagné des trophées, mettez-les en avant.


  • ✈ Vous voyagez beaucoup : appuyez votre profil d'aventurier, le fait que vous aimez découvrir de nouveaux domaines, mais aussi votre caractère déterminé dans vos objectifs. Avoir voyagé solo démontre par exemple une curiosité sans faille.


Attention néanmoins, rappelons que TOUT LE MONDE place “sports” et “voyages” dans son CV. Ces éléments ne sont donc plus des éléments différenciants. Nous vous conseillons de mettre en avant d’autres activités : Rédacteur Pamplemousse Magazine, Collectionneur de timbres, Lanceur du mouvement #MeToo dans l’Oise...


Voici un exemple de master et des conseils adaptés : 5 conseils pour postuler au Mastère Spécialisé® Droit & Management International (ESCP BS)



Conclusion :


2021 est une année particulière et ne permettra sans doute pas aux directeurs de master de rencontrer personnellement et en présentiel les étudiants candidats en master. L’importance de votre dossier n’en sera qu’exacerbée. Prenez donc soin de faire les choses dans l’ordre, de vous organiser tant dans vos recherches en amont que dans vos candidatures, et surtout, assumez votre parcours à fond (réussites comme échecs). C’est l’ensemble de celui-ci qui a fait de vous ce que vous êtes et, comme dirait les coaches de The Voice, JE VOUS VEUX DANS MON MASTER 🎤.



Geoffrey Olivier


🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOÎTE À OUTILS.


️💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant la NEWSLETTER DU BONHEUR.


5 conseils pour réussir le concours de l'ENM



Pourquoi faire une école de commerce après du droit ?




Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube