[Master] Existe-t-il une moyenne idéale pour entrer en master ?

Mis à jour : mai 21

PAMPLEMOUSSE N°7 > ORIENTATION > ARTICLE 6


Vous êtes en licence de droit et vous souhaitez postuler dans un master ? Votre dossier de candidature est prêt, mais vous vous demandez si votre moyenne sera suffisante pour être pris ? C’est LA question que tout le monde se pose pour l’entrée en Master de droit : quelle est la moyenne « idéale » pour s’assurer une place au soleil, sous les tropiques du master ? 🤓

question moyenne ideale entrer master
« Concrètement, c'est quoi un bon dossier ? [...] Est-ce que sans ce fameux 14 de moyenne on ne peut rien tenter ? » Antoine, étudiant en L3 Droit à l’université d’Orléans.

1- La vérité sur la moyenne « idéale » pour entrer en master

😊


La moyenne « idéale » pour postuler en master existe-elle ? S’il s’agit d’une question qui peut sembler présomptueuse, elle n’en reste pas moins primordiale ! Aucun directeur de master ne jugera votre dossier sur le seul critère de vos notes, bien que celles-ci pèseront d’un certain poids.


Votre candidature ne sera pas jugée uniquement sur les moyennes que vous avez eues. Mais cette question perdure, après tout vous n’avez pas travaillé pour rien !


Diverses moyennes face à la réalité du monde professionnel


Vos moyennes ne peuvent pas rivaliser avec le monde professionnel, Il est impossible de juger votre capacité d’adaptation à partir d’un relevé de notes. Ce que vous avez appris en licence n’est qu’une base.


C’est là un point primordial pour comprendre ce qu’attend un directeur de master face à une candidature. C’est aussi la raison pour laquelle votre dossier n’est pas jugé uniquement sur vos moyennes.


Mais en ayant eu de bonnes moyennes, simplement en assistant aux cours assidûment, sans vous ouvrir au monde extérieur vous avez manqué le plus important, et le plus intéressant, le monde réel !


Sachant que la finalité d’un master est d’avoir une insertion professionnelle proche du 100%, le directeur de master doit pouvoir miser sur vous. Il doit comprendre que vous êtes prêt à vous frotter au monde du travail, que vous n’avez pas peur de vous retrousser les manches. Vous accumulerez des connaissances, certes, mais vous ne saurez jamais tout.


Il est important de rappeler que le droit est un domaine connecté au monde, il change tous les jours. Alors en soit, vous ne pourrez jamais avoir connaissance de toutes les informations ! Le droit est d’abord un travail de recherche et de curiosité, c’est un critère que l’on ne retrouvera pas dans vos moyennes.


Dans cette phase d’étude de votre dossier de candidature dans un Master de droit, le directeur comparera tous les profils. Il cherchera avant tout les critères qui sortent du lot.


En comparant par exemple le profil d’un major de promo, qui ne compte pas de nombreuses expériences professionnelles dans son CV (il aura préféré miser tout sur ses notes), à celui d’un étudiant ayant travaillé dur pour avoir la moyenne tout en ayant accumulé un stage en cabinet d’avocat ou en étude de notaire les week-ends et parfois même une activité associative, le directeur de master pourra déterminer quel étudiant répondra au mieux aux attentes de sa formation.



gif


Il n’y a pas que les moyennes qui comptent pour candidater en master


Divers critères sont pris en compte pour l’étude de votre candidature, il n’y a pas que les notes ! Vous avez pu, pendant votre parcours, connaître des difficultés personnelles qui expliquent qu’à un moment donné vous avez fait face à un échec et que vos notes ont dégringolé.


N’hésitez pas à l’expliquer dans votre lettre de motivation. Les notes que vous avez eu sont le reflet, non pas juste de votre travail, mais d’une partie de votre personne.


Si la plupart du temps il ne vous est pas demandé d’étaler votre vie privée, être accepté dans le master de vos rêves peut être une exception à la règle.


Les directeurs de master restent des êtres humains. Et savoir pourquoi vous avez échoué leur permet aussi de vous connaître, de comprendre que vous êtes quelqu’un de motivé, puisque vous n’avez pas laissé tomber.


Vous êtes un étudiant rigoureux qui n’abandonnera pas le master à la première difficulté. Vous faire passer pour un candidat parfait pourra vous porter préjudice, personne n’est parfait.


Vous pouvez choisir entre être la victime « la vie ne fait pas de cadeau » ou être acteur de votre réussite « la vie ne fait pas de cadeau, mais je ne baisse pas les bras, et j'apprends de nouvelles choses tous les jours ».

Recommandé pour vous : Comment ne pas regretter son choix de master juridique ?

gif


2- Une candidature de master ne s’arrête pas aux notes

😁


Une candidature de master ne s’arrête pas aux notes. Lorsque vous postulerez aux Masters de droit qui vous font rêver, vous verrez rapidement la multitude de documents qui vous seront demandés !


Il ne s’agira pas seulement des notes que vous avez pu avoir : il vous sera sûrement demandé une lettre de motivation, une lettre de recommandation voire un CV.


Une fois que l’information est entendue et digérée, vous pouvez respirer un coup ! Mais alors, sur quels critères se fonde l’étude de votre dossier ?


L’importance de vos expériences professionnelles


Lors de la constitution de votre dossier de candidature, vous fournirez un CV dans lequel vous allez renseigner toutes les différentes expériences professionnelles que vous avez pu avoir.


Peu importe que ces jobs aient un rapport avec le droit ou avec votre projet professionnel. Bien sûr, c’est mieux si c’est le cas, mais un étudiant qui a eu différentes expériences professionnelles dans différents domaines prouve qu’il n’a pas peur de remonter ses manches, que ce soit le soir après les cours, les week-ends ou même durant les vacances d’été.


Vos expériences professionnelles reflètent votre ténacité, votre ambition ainsi que votre capacité d'organisation et votre motivation. Ce sont des critères qui ne sont pas visibles dans vos notes.


Il s’agit, dans votre CV, de montrer au directeur de master que durant votre licence vous n’avez pas été spectateur, vous n’avez pas attendu patiemment d’avoir votre diplôme avec de bonnes moyennes. Vous devez vous montrer acteur de votre avenir et montrer que vous avez toutes ces capacités à mettre en œuvre dans le master dans lequel vous postulez. 😉


Prouvez que « You’re a warrior » !

« Il ne suffit pas d’être passé dans l’année supérieure avec 11 de moyenne ou d’avoir évité de justesse les sessions de rattrapage. Il faut faire en sorte que son dossier ne se trouve pas noyé dans la masse » a dit Patrick Morvan, professeur à l’université Paris II.

L’importance de vos expériences personnelles


Vos expériences personnelles sont aussi à prendre en considération lorsque vous postulerez dans un Master de droit. Vous devez mettre en avant votre personnalité et vos réussites personnelles, quelles qu'elles soient !


Vous avez fait partie d’une association étudiante ? Vous avez été bénévole à la SPA ou participé à la distribution de repas dans une association caritative ? Vous faites partie d’un club de tricot ? Vous êtes rédacteur chez Pamplemousse Magazine ?


Toutes vos activités sont intéressantes, à vous de réussir à trouver ce qu’elles peuvent apporter à la réalisation de votre master ; mais aussi les renseignements qu’elles donnent de vous.


😉 Par exemple :

  • Vous faites partie d’un club de lecture ? Cela montre que vous êtes ouvert d’esprit et sociable, et peut-être maîtrisez-vous mieux la langue de Molière, si importante pour les professions du droit ;

  • Vous faites partie d’une équipe de sport ? Vous êtes un étudiant compétitif et capable de travailler en équipe ; vous êtes peut-être d’ailleurs capitaine de votre équipe et saurez donc mener des projets au sein du master, le directeur appréciera ;

  • Vous avez plusieurs voyages solo à votre actif ? L’aventure et l’inconnu ne vous font pas peur, vous savez vous adapter à de nouveaux environnements et saurez créer du lien dans votre promotion d’étudiants !




gif


Montrez qu’au travers de vos expériences personnelles, vous êtes un étudiant curieux, avide de nouvelles connaissances et de partage !


En conclusion : dans votre dossier de candidature en master, vous devez expliquer au directeur ce qui fait de vous un étudiant indispensable au master. Tout est une question d’équilibre, vos notes sont complétées par vos expériences, il s’agit d’un tout et non pas de critères distincts.


N’hésitez pas à appuyer votre candidature autant sur vos hard skills (vos expériences professionnelles) que sur vos soft skills (vos expériences personnelles).


Et gardez en tête que ce n’est pas parce qu’une activité n’est pas rémunérée ou parce que vous la faite par plaisir qu’elle est inutile. Bien au contraire, montrez que vous êtes une personne passionnée et persévérante, en plus d’être un étudiant motivé.

Recommandé pour vous : Master de droit : 6 conseils pour bien réussir ses candidatures

3- Comprendre ses notes pour appuyer ses candidatures en master

😜


Il est important de comprendre ses notes pour appuyer ses candidatures en Master de droit.


Miser sur ses points forts pour candidater en master


Dès votre entrée en licence de droit, vous avez certainement pu remarquer que vous avez de meilleures notes dans certaines matières. Que ce soit par affinité avec ladite matière, ou simplement par facilité, il est important de l’appuyer dans votre candidature.


Concernant ce point, deux écoles s’affrontent :

  • Ceux qui savaient dès le départ quelle voie ils allaient suivre et qui ont donc tout misé sur les matières fondamentales attachées à ce master.

Si vous vous trouvez dans ce cas, montrez que vous êtes une personne déterminée. Prenez cependant garde à ne pas délaisser des matières mineures sur le fondement qu’elles ne concernent pas votre master.


Souvenez-vous que dans la vie, on ne fait pas uniquement des choses qui nous plaisent, il faut être prêt à s’adapter et à relever les défis !

  • Ceux qui n’avaient pas d'idées précises ni de « matières préférées ». Ni major de promo, ni dernier, vous êtes dans la moyenne dans toutes les matières (ou presque). Comment mettre en avant votre dossier ?

Soulignez le fait que vous êtes une personne qui garde l’esprit ouvert à toute possibilité et qui s’intéresse à tout. Attention tout de même à ne pas passer pour une personne volage. Vous n’êtes pas indécis, vous êtes curieux et polyvalent !


Tout est question de perception, le secret est de réussir à trouver quels adjectifs vous qualifient le mieux : n’hésitez pas à souligner votre polyvalence, votre capacité à vous adapter à diverses situations !


Ne laissez pas le directeur de master se faire seul une idée de qui vous êtes. Remplissez tous les blancs qui pourraient persister dans votre dossier.

Recommandé pour vous : Et si vous avez besoin d’en savoir plus sur les possibilités qu’ouvrent une licence de droit, n’hésitez pas à aller lire cet article : Que faire après une licence de droit ?

« Connaître les attentes du directeur vous permettra de parler le même langage que lui, si vous avez la chance d’être interviewé pour son master…» - Augustin, co-auteur du livre « Comment hacker sa L2 Droit ? »


Justifier ses points faibles lors de sa candidature en master



Personne ne vous demandera d’être le premier partout. Nous avons tous nos faiblesses et nos facilités. D'ailleurs, avoir la meilleure moyenne ne vous garantira pas une place au soleil !


➡ L’important est de comprendre et de pouvoir expliquer pourquoi :

  • Vous avez échoué dans une matière ;

  • Vous avez redoublé votre année ;

  • Est-ce par choix pour améliorer vos notes ? etc.


Vous avez des points faibles, certes, mais vous n’avez pas baissé les bras, vous avez su remonter la pente et apprendre de vos erreurs.


Les études de droit sont des études qui demandent de la rigueur. Il ne suffit pas d’avoir les meilleures notes parce que vous avez appris vos cours et eu des bonnes notes en partiels. Vos notes doivent refléter votre réflexion et votre capacité de raisonner logiquement (#syllogisme).

Recommandé pour vous : Les 10 masters juridiques les plus réputés

💪 Non, vous n’avez pas eu 17 de moyenne depuis la L1, mais vous êtes capable :

  • De réfléchir par vous même ;

  • De proposer des solutions à des problèmes juridiques ;

  • D’avoir une réflexion juridique personnelle.

En conclusion : sachez charmer le directeur de master, montrez-lui que vous voulez être là, et que votre dossier ne se limite pas à des notes. Apprenez à vous montrer sous votre meilleur jour au travers de différents aspects, que ce soit vos notes, mais aussi votre personne.


L’important n’est pas, pour le directeur de Master, d'accueillir un génie. Il n’aura rien à lui apprendre. Dites vous que le directeur de master « mise » sur vous lorsqu’il vous accueille dans sa formation. C’est comme un investissement, vous devez vous aussi avoir quelque chose à apporter.


Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un jugement sec de vos bulletins de notes de la part des directeurs de master. Les critères de sélection varient d