top of page

[GUIDE] Comment réussir sa licence de droit à distance ?


La licence de droit à distance (ou la voie « EAD », enseignement à distance) attire de plus en plus. Ce diplôme d’État, réalisé en trois années, est accessible dans de nombreuses universités. Comment y entrer ? En quoi consiste-t-il ? Comment le réussir ? Voici tous nos conseils pour réussir avec brio votre licence à distance ! 💻

 

Sommaire :


 
guides fiche revisions flashcards droit

Les études de droit ont la réputation d’être prestigieuses. Raison pour laquelle elles attirent de nombreux étudiants. Or, ils n’ont pas tous la possibilité de réaliser leur cursus en présentiel.


C’est pourquoi les offres de formation à distance se multiplient : Paris, Lille, Marseille, Grenoble ou encore Lyon 3 proposent des diplômes « EAD » en droit.


Avec les bons conseils, vous saurez non seulement choisir la licence à distance qu’il vous faut, mais surtout la réussir. Suivre les cours depuis chez vous va devenir un vrai jeu d’enfant !


Quelles sont les licences de droit à distance ?


🏠 La liste des licences de droit à distance s’allonge. Eh oui, les formations de cours en ligne sont de plus en plus nombreuses ! Mais alors, comment choisir parmi la variété de tous ces parcours ?


Deux points seront déterminants dans votre choix de formule : votre profil et votre projet (un peu de patience, on en dit davantage dans quelques lignes).


La liste des licences de droit à distance


Depuis quelques années, les universités proposent de plus en plus de licences de droit à distance. Le cursus peut être réalisé dès la première année de droit et certaines vont jusqu’aux masters.


Parmi les facs qui disposent d’une offre EAD se trouvent :


  • 🎓 La Sorbonne à Paris I avec l’IED-EDS (anciennement CAVEJ) ;

  • 🎓 Assas à Paris II  ;

  • 🎓 L’Université Paris Saclay ;

  • 🎓 L’Université de Paris 8 ;

  • 🎓 L’Université de Nantes ;

  • 🎓 L’Université d’Aix-Marseille ;

  • 🎓 L’Université de Toulouse Capitole ;

  • 🎓 L’Université de Limoges ;

  • 🎓 L’Université de Dijon ;

  • 🎓 L’Université de Grenoble ;

  • 🎓 L’Université de Lille ;

  • 🎓 L’Université de Strasbourg ;

  • 🎓 L’Université de Rouen ;

  • 🎓 L’Université de Lyon 3 ;

  • 🎓 Ou encore le CNA Aquitaine.

 

💡 Le saviez-vous ? Il est possible de suivre un « diplôme universitaire » à distance. Il s’agit d’une formation sanctionnée par un diplôme délivré par l’université dans laquelle il est suivi. Ces « DU » apportent un complément aux connaissances juridiques de bases, en traitant de sujets divers et variés comme le droit du sport, le droit comparé, le droit de la mode, ou encore le droit de la santé.

 

La meilleure licence de droit à distance


La meilleure licence de droit à distance est celle qui répond le mieux à vos besoins. Vous devez donc vous poser les bonnes questions :

  • Avez-vous absolument besoin d'interactions régulières et rapides avec les enseignants ? Si oui, il vous faut une licence avec une messagerie instantanée vers l'équipe pédagogique ;

  • Avez-vous besoin de supports papiers ? Dans ce cas, évitez les licences qui ne proposent que des cours en vidéos ;

  • Etc.

Le meilleur moyen pour avoir des informations sur la qualité des licences est d'avoir directement des retours d'étudiants. Regardez les commentaires qu'ils laissent sur le site des licences, ou essayez de les contacter via les groupes de promotions.

 

🎤 Témoignage : « Bonjour Pamplemousse, je tenais à vous envoyer ce témoignage, car au début de ma licence de droit à distance, j’étais très anxieuse. J’avais peur de ne pas y arriver, et surtout, peur de me retrouver seule, sans pouvoir me faire d’amis. Heureusement, cela n’est pas arrivé. J’ai fait ma licence à la Sorbonne avec l’IED-EDS, et j’ai eu des enseignants en or. Chaque semaine, ils nous recevaient dans des permanences en présentiel, ce qui m’a permis de rencontrer des étudiants dans ma situation. Il y avait également une ligne téléphonique pour les étudiants qui ne pouvaient pas se déplacer. Tout ceci pour vous dire de ne pas trop vous inquiéter, je suis sûre que ça se passera bien », Marina, L2 Droit.

 

Pourquoi faire une licence de droit à distance ?


🤔 Les raisons de faire une licence de droit à distance sont nombreuses. Mais quelle que soit la raison qui vous motive à choisir ce format, vous devez réaliser un audit pour évaluer la pertinence de votre choix de suivre une formation depuis chez vous.


Les raisons d’étudier le droit à distance


Les raisons pour faire le choix d’une licence en droit à distance sont diverses :

  • ✅ Reprendre des études ;

  • ✅ Cumuler un travail à temps plein ou partiel ;

  • ✅ Gérer sa vie de famille ;

  • ✅ Faire un double cursus (par exemple, des études en présentiel et une formation en droit à distance) ;

  • ✅ Être étudiant étranger ;

  • ✅ Cumuler une pratique sportive ou artistique intensive ;

  • ✅ Vouloir la flexibilité pour organiser son emploi du temps ;

  • ✅ Choix d’être à l’étranger pour renforcer sa pratique linguistique (ou autre) ;

  • ✅ Besoin de quitter le cursus universitaire classique (après un redoublement par exemple) ;

  • ✅ Incapacité (maladie quelconque qui impose d’être à distance).

 

💡 Le saviez-vous ? Il est tout à fait possible de rejoindre un cursus en présentiel avec des études à distance (en cours de licence ou en master). Il faudra simplement passer les rouages de la sélection et présenter un bon dossier !

 

Les débouchés de la licence de droit à distance


Les débouchés de la licence de droit à distance sont similaires à ceux d’une licence de droit en présentiel (puisque le diplôme à la même valeur). Vous pouvez :

  • 👩‍🎓 Intégrer un master en droit en présentiel ou à distance, en affrontant l’épreuve de la sélection ;

  • 👨‍🏫 Passer des concours de la fonction publique ;

  • ☎️ Trouver un emploi en tant qu’assistant juridique ;

  • 📓 Se réorienter dans un Master d’une discipline différente.

À distance ou en présentiel, le droit ouvre beaucoup de portes !


Comment choisir une licence de droit à distance ?


🔀 Tout d’abord, pour faire le bon choix et choisir la meilleure licence de droit pour vous (vos besoins et vos attentes), n’hésitez pas à vous rendre aux portes ouvertes des établissements, à consulter les groupes LinkedIn ou Facebook des anciennes promotions, à contacter les étudiants qui en font partie ou à vous renseigner sur des forums. Tous les avis sont bons à prendre.


Ensuite, interrogez-vous sur les aspects qui suivent :


  • 🤑 Vos moyens financiers par rapport au tarif de la formation en droit à distance ;

  • ⏱️ Votre temps pour concilier activité/travail et études de droit à distance ;

  • 📜 La réputation du diplôme (et oui, c’est malheureux, mais l’image joue encore un rôle central dans notre société).C’est la même chose que pour une licence de droit classique. Renseignez-vous sur les forums et auprès d’anciens étudiants au préalable pour en savoir plus sur la réputation du diplôme et son taux de réussite ;

  • 🏫 Les modalités de la formation. Il est indispensable d’évaluer la manière dont sont assurés les enseignements, et on ne parle pas des cours en ligne, mais de tout le reste !

  • 🧠 Examens en présentiel ? ;

  • 🧑‍🤝‍🧑 Fréquence des regroupements en présentiel ? ;

  • 🗣️ Possibilité d'interagir facilement/souvent avec les intervenants ? ;

  • ✏️ Sessions de rattrapages ? ;

  • 👨‍💼 Sessions de consultation de copies/échanges avec les enseignants ? ;

  • 📝 Travaux dirigés obligatoires ?

 

🎤 Témoignage : « Si vous avez un job étudiant ou des enfants, je vous conseille fortement de vous orienter vers une faculté qui fournit les cours écrits/sur des supports papiers. Regarder les vidéos pour prendre des notes est long et fastidieux (bonjour la charge mentale 👋). Pendant ma première année, je passais mes soirées et mes nuits à retranscrire les cours, ce qui ne me laissait pas suffisamment de temps pour réviser convenablement. À la fin, avec d’autres camarades, nous avions mis en place un groupe sur Discord pour alterner les retranscriptions et se les partager, mais j’ai tout de même opté pour une autre faculté l’année suivante ». Nissrine, L3 Droit.

 

Il faut que vous choisissiez celle qui répondra le plus à vos attentes. Si vous préférez travailler en autonomie sans qu’on vous impose de rendre un TD ou de suivre des visios à des moments spécifiques, il est évident qu’une formule plus flexible sera préférable.


Qui peut faire une licence de droit à distance ?


👨‍🎓 Tous les étudiants qui répondent aux prérequis de chaque formation peuvent réaliser une licence de droit à distance, y compris les étudiants étrangers.


Ces derniers doivent cependant fournir des documents supplémentaires, ce qu’il convient de vérifier auprès des universités qui proposent des cursus en droit à distance.


Au-delà du tarif et donc des moyens financiers, ces prérequis imposent d’avoir le diplôme de l’année qui précède celle envisagée (une L1 pour intégrer une L2 droit à distance ou encore la L2 pour rejoindre la L3, par exemple). Donc :

  • ✅  Étudiant-salarié ;

  • ✅  Demandeur d’emploi ;

  • ✅  Candidat à mobilité réduite ;

  • ✅  Candidat vivant à l’étranger ou loin de l’université en question, etc.

Et tout étudiant qui répond aux prérequis exigés par les formations peuvent intégrer une licence à distance. Venez comme vous êtes les pépins !


Quel est le programme d’une licence de droit à distance ?


📋 En principe (mais, vous le savez peut-être, en droit, il y a toujours des exceptions, c’est la même chose ici), le programme des formations à distance est le même que celui des licences de droit en présentiel.


Il s’agit donc des mêmes matières et des mêmes modalités (CM/TD/examens) ! Quant au rythme des cours en ligne, il peut être légèrement différent.


Les matières étudiées en licence de droit à distance


Le droit regorge de nombreuses dimensions, c’est pourquoi les matières étudiées en licence de droit à distance (et en présentiel) sont relativement diverses :

Première année de licence droit à distance Première année de licence droit à distance

Deuxième année de licence droit à distance

Troisième année de licence droit à distance




​⚠️ Attention les pépins, gardez à l’esprit que la présentation des matières juridiques enseignées à la fac varie d’un établissement à l’autre. Pendant les études à distance (et pas que !), il se peut donc qu’elles ne soient pas forcément étudiées en L1, L2 ou L3 comme indiqué dans le tableau ci-après.


L’organisation de la formation à distance


L’organisation des formations en droit à distance varie selon les universités, mais il faut savoir que la formule peut se décomposer ainsi :

  • Pour ce qui est des « cours magistraux » → vidéos, cours en visio, audios ou encore supports écrits ;

  • Pour ce qui est des « travaux dirigés » → il n’y en a pas forcément. Parfois, des travaux facultatifs ou obligatoires sont à rendre, et des corrections sont mises à disposition.

📚 Si les TDs sont facultatifs, nous vous recommandons de les réaliser. L’entraînement est la clé de la réussite. Il vous permet de progresser, de comprendre la méthodologie juridique, de savoir l’appliquer et d’apprendre à gérer correctement votre temps pour réussir avec succès vos examens !

  • Pour ce qui est des examens (partiels, contrôles continus) → là encore, la formule dépend de la faculté concernée, mais il y a forcément au moins des examens finaux qui permettent d’évaluer le niveau de l’étudiant.

Selon les universités, ils se passent en présentiel (c’est le cas de l’IED-EDS, ex-CAVEJ à Paris), ou encore à distance, comme le propose l’offre de formation à distance de Assas.


Les examens peuvent être écrits, oraux ou les deux !


💡 Dans les cursus à distance, il n’y a pas forcément de rattrapages. Là encore, les modalités dépendent des universités.


Le rythme d’une licence de droit à distance


Le rythme des cours dépend de la licence intégrée. Certaines suivent le calendrier universitaire classique, d’autres débutent plus tard et se terminent plus tard. Il faut consulter les modalités de formation sur le site internet des établissements.


Les rattrapages se déroulent généralement au début de l’été ou en septembre dans le cadre de ces formations.


Comment faire une licence de droit à distance ?


🔀 Pour faire une licence à distance, il faudra évidemment procéder à une inscription qui fait suite au dépôt d’une candidature. Il vous faut penser au financement de cette formation, plus coûteuse qu’une licence classique à la fac de droit.


Le dossier de candidature


Qu’il s’agisse d’une reprise d’études ou de leur commencement, il va falloir établir un dossier de candidature pour intégrer une offre de formation à distance. Eh oui, même à distance vous n’échapperez pas à la paperasse administrative…


Les modalités varient selon l’année que vous souhaitez intégrer, mais les documents et justificatifs à transmettre pour vous inscrire sont généralement toujours les mêmes.


Les modalités de candidature


Les modalités de candidature varient selon l’année d’étude à distance envisagée. Les plateformes pour déposer sa candidature ne sont pas les mêmes en L1, L2/L3 voire en Master. De plus, les universités peuvent avoir des conditions de candidature spécifiques. Pensez à vous renseigner auprès d’elles !

  • ✅ Pour une L1 droit à distance, il faudra en principe passer par ParcourSup (mais encore une fois, il faut consulter les sites internet des facultés qui proposent des offres EAD pour vérifier qu’elles n’imposent pas un autre mode) ;

  • ✅ Pour une L2 ou encore une L3 à distance, le site par lequel passer sera eCandidat ;

  • ✅ Enfin, les masters imposent de passer par la plateforme MonMaster.

 

💡 Le saviez-vous ? Il est possible d’envisager une capacité en droit. Il s’agit d’un cursus qui n’impose pas d’avoir le baccalauréat et est accessible dès 17 ans. À l’issue des deux années de capacité, l’étudiant peut rejoindre un cursus classique à l’université (en L1, voire L2 s’il a un très bon dossier). La capacité en droit peut se faire à distance, il faut se renseigner auprès des universités. Par exemple, l’IED-EDS (ex-CAVEJ) de la Sorbonne à Paris propose une capacité en droit en distanciel.


Vous pouvez également passer par le CNED pour une capacité en droit à distance. Les modalités d’inscription sont à consulter directement sur le site de l’organisme.

 

Les documents à préparer


Comme pour tous types de candidatures, il y a des documents classiques à préparer (un CV ou encore une lettre de motivation), puis d’autres, un peu plus spécifiques (relevés de notes ou encore recommandations).


  • ✅ Le CV doit être classique, mettant en avant vos expériences (savoir-faire /savoir-être), vos qualités (savoir-être), vos centres d’intérêt (savoir-faire/savoir-être voire savoirs) et vos diplômes obtenus (savoirs).

Voici quelques conseils vitaminés pour valoriser le contenu de votre curriculum vitae :

  • 🍊 Prenez garde aux fautes d’orthographe ;

  • 🍊 Pensez à classer vos diplômes et/ou expériences par ordre antéchronologique ;

  • 🍊 Si vous insérez une photo, soyez devant un fond neutre ;

  • 🍊 Évitez le CV multicolore, il vaut mieux rester dans la sobriété ;

  • 🍊 Mettez en évidence vos centres d’intérêt (sans « s » à intérêt s’il vous plaît). Les recruteurs sont humains, un point commun avec vos passions peut vous permettre de décrocher votre place ;

  • 🍊 L’énumération de qualités telles que « rigueur » ou « ponctualité » n’est pas vraiment équivoque.

Il faudra penser à les étayer dans votre lettre (et puis, qu’on se le dise, la ponctualité n’est pas une qualité, c’est juste la base…).


Quant aux langues et aux logiciels de bureautique, pensez à indiquer le référentiel sur lequel vous fondez votre niveau, car « A2 » ne veut pas dire grand-chose.


En revanche, « A2 selon le CECRL » ou encore « B1 TOEIC 900 2 janvier 2023 » sont plus parlants pour un recruteur.


⚠️ Les jauges remplies à 70 % ou encore les étoiles ne permettent pas d’évaluer un niveau de langue ou la maîtrise d’un logiciel. Pensez-y. Soyez précis, vous souhaitez faire des études de droit, la rigueur commence dans votre dossier de candidature pour des études à distance !

 
 
  • ✅ La lettre de motivation doit être personnalisée.

La lettre de motivation est destinée à mettre en évidence votre intérêt pour la formation en droit à distance.


Il ne s’agit pas d’un récapitulatif écrit de votre CV, mais d’un moyen de faire comprendre aux recruteurs l’attrait que vous avez pour leur formation (« VOUS »), les qualités et le projet que vous avez (« JE »), et ce que vous allez mutuellement vous apporter (« NOUS »).


L’idéal est de la structurer dans l’ordre indiqué : « VOUS » (parlez de la formation à distance, ses avantages, ses matières, etc.) ; « JE » (ici, vous mettez en évidence votre projet professionnel et les qualités acquises durant vos expériences, quelles qu’elles soient) ; « NOUS » (la cohérence entre la formation et votre projet, l’étudiant brillant que vous allez être et l’intérêt de suivre ces études de droit à distance dans cette université précise).


  •  ✅ Les relevés de notes pour appuyer la demande.


Il faudra envoyer tous ceux qui précèdent l’année envisagée. Par exemple, pour une L1 droit à distance, seul le relevé de notes du baccalauréat sera requis.


Si le relevé de notes n’est pas exceptionnel, cela ne signifie pas que vous n’avez pas vos chances. Il faut justifier, dans la lettre de motivation, vos atouts pour contrebalancer les notes (des expériences professionnelles, du bénévolat, des voyages linguistiques, des concours d’éloquence : mettez en vos atouts, il faut savoir charmer les recruteurs).


  • ✅ Les recommandations pour valoriser le dossier.


Les lettres de recommandation ne sont pas nécessairement exigées, mais celles-ci peuvent apporter une véritable plus-value aux dossiers. Si vous postulez pour une L2 ou L3 droit à distance, demandez-les plutôt aux maîtres de conférences ou aux professeurs. Ils ont un poids plus important que les chargés de TD doctorants. Vous pouvez également faire appel aux professionnels que vous avez rencontrés (lors de vos expériences pros ou dans le cadre des TD, les chargés de TD sont parfois avocats, notaires, magistrats, etc.).


  • ✅ Justificatifs d’identité.


⚠️ Il se peut évidemment que selon les offres EAD, d’autres documents soient requis selon l’université en cause. Nous avons relaté les documents classiques exigés.


L’inscription en licence de droit à distance


Est-ce qu’on doit vous redire que l’inscription administrative (on n’est plus sur le dossier de candidature) pour les études à distance dépend de l’université ?


Il faut néanmoins relever que majoritairement les dossiers se font de manière dématérialisée (au travers des plateformes) et que l’inscription définitive suit généralement la même voie. Cependant, il est possible que certaines facultés préfèrent un dépôt de dossier papier (par voie postale par exemple).

 

🎤 Témoignage : « Petit conseil d’un étudiant négligent : n’attendez SURTOUT pas pour vous faire votre paperasse. Constituez votre dossier dès le premier jour, et ne retardez surtout pas votre inscription pédagogique ! Je déteste m’occuper de ces tâches, et l’an dernier, je me suis retrouvé à 3 semaines de mes premiers partiels, sans avoir fait mon inscription pédagogique. L’administration de la fac n’étant pas connue pour sa rapidité, je vous laisse imaginer ce que cela peut donner si vous ne faites pas vos démarches en temps et en heure… », Aurélien, L2 Droit.

 

Les coûts en licence de droit à distance


Le coût des études de droit à distance varie selon… roulement de tambours… les universités !


Néanmoins, il faut avoir en tête que les prix sont bien plus élevés que pour des études de droit en présentiel. Pensez à aller consulter les avis disponibles pour avoir une idée de l’organisation de la formation à distance. Un tel investissement mérite de véritables investigations pour voir s’il est adapté à ce que vous recherchez.


Globalement, les informations tarifaires sont accessibles depuis les sites internet des universités ou du CNED.


Par exemple, pour une licence de droit à distance à la Sorbonne, le tarif à l’année est 400 euros (le coût des études en présentiel s’élève à 170 euros par an). À Toulouse, la licence de droit en SED coûte aux alentours de 2000 euros

 

💡 Bon à savoir : certaines universités, comme Toulouse, Grenoble, ou encore le CNED proposent des formations à distance qui sont prises en charge par le compte CPF.

 

Plus généralement, les modes de financement dépendent de vous : pôle emploi, finances personnelles ou encore compte CPF, tout peut y passer. Renseignez-vous auprès de ces organismes pour voir s’ils peuvent vous prendre en charge dans le cadre d’une reprise d’études par exemple.


Avantages et inconvénients de la licence de droit à distance


⚖️ Pour réussir sa licence de droit à distance, il faut avoir à l’esprit les avantages et les inconvénients d’un tel cursus.


Les avantages des études à distance


Les études de droit à distance comportent plusieurs avantages sur les études en présentiel.


Avantage n°1 : La flexibilité


✅ Si vous avez une activité professionnelle en parallèle ou encore un train de vie particulier (sportif de haut niveau, artiste, etc.), les études de droit à distance ont l’avantage de la flexibilité ! Vous disposez de plus de temps pour vous organiser comme vous le désirez.


Avantage n°2 : L’autonomie


✅ Si vous êtes du genre à vous organiser à votre guise sans qu’on vous impose un emploi du temps, les formations EAD vous laissent cette marge d’autonomie (ce qui peut aussi être un inconvénient pour un étudiant qui a du mal à se prendre en charge).


Avantage n°3 : Un apprentissage plus efficace ?


✅ Étant livrés à eux-mêmes, les étudiants à distance doivent redoubler d’efforts pour intégrer les cours. Ils vont alors pousser les recherches, travailler avec implication, lire des arrêts, de la doctrine ou encore les plaquettes de TD facultatifs.


S’ils réalisent toutes ces démarches, ils ont l’avantage de réaliser un apprentissage efficace. Ils retiendront mieux sur le long terme et sauront mieux appliquer la méthodologie juridique.


Il est important de relever que les études à distance sont diplômantes comme le sont celles à l’université en présentiel, lorsqu’elles sont suivies dans des facultés qui les proposent.


Les inconvénients des études à distance


Les études de droit à distance peuvent comporter plusieurs inconvénients, dépendant du profil de l’étudiant.


Inconvénient n°1 : Un prix plus élevé


 Un des inconvénients dans les études en distanciel se retrouve dans le prix, relativement plus élevé que pour les études en présentiel.


Souvent, les étudiants à distance recourent à des cours particuliers, car ils ne sont pas autant accompagnés que les étudiants en présentiel (qui ont la chance, l’honneur, le privilège d’avoir des chargés de TD plein d’amour 🫶) ; ce qui génère un coût supplémentaire.


L’autonomie requise peut vite devenir un inconvénient pour un jeune étudiant qui a du mal à s’organiser et à se discipliner. La charge de travail peut s’accumuler et à l’arrivée des partiels, le jeune Pamplemousse se retrouve dépassé…


Inconvénient n°2 : La solitude


 La solitude est l’un des inconvénients les plus marquants : les étudiants en droit à distance n’ont pas de camarades qu’ils voient tous les jours en amphi.


Cela peut créer un sentiment de solitude et d’isolement, ce qui peut affecter le moral, et à long terme, la réussite de vos études.


Inconvénient n°3 : La charge de travail


 La charge de travail est plus intense, car l’étudiant à distance n’a pas l’aubaine d’assister aux cours magistraux et ainsi, de favoriser sa mémorisation en intégrant des souvenirs de la position de l’enseignant, son ton de voix ou encore des exemples qu’il aurait donnés sur le tas.


De plus, il est important d’approfondir pour bien comprendre le cours qui n’a pas été dispensé de vive voix. De ce fait, il peut se retrouver avec une charge de travail plus conséquente couplée à un rythme effréné s’il a un emploi en parallèle. La fatigue peut donc être plus marquée.

 

⚠️ Attention : cet inconvénient est à relativiser, car tout dépend de votre type de mémoire. Certains étudiants, comme Diane, pensent qu’il n’est « nécessaire d’assister aux cours magistraux [...]. Acheter le manuel et faire des fiches est bien plus rapide, nous n’avons pas besoin qu’on nous fasse une dictée pendant 3 heures ».

 


Comment réussir sa licence de droit à distance ?


❓ Pour réussir sa licence de droit à distance, 7 qualités sont absolument indispensables. Ajoutez à cela un bon matériel, et vous avez la recette vers la réussite !


Les qualités requises pour réussir sa licence à distance


Les qualités nécessaires pour réussir sa licence de droit en distanciel vont de pair avec les avantages et inconvénients.


Qualité n°1 : Se discipliner


Lorsque vous faites des études de droit à distance, la discipline est la première des qualités que vous devez impérativement acquérir. Pourquoi ? Tout simplement parce que parfois, vous n’aurez pas envie de vous mettre au travail.


Eh oui, vous n’êtes pas seuls ! Nous aussi, on a déjà eu envie de rester devant Netflix toute une journée, loin des TD… Mais en présentiel, il est moins facile de succomber à vos pulsions, car a priori, les absences en TD sont comptées.


À distance, si vous cédez, vous allez mettre de côté le travail et la charge de révisions va s’accumuler, grandir, grandir, jusqu’à vous ensevelir.


Il est donc indispensable d’être discipliné, afin de vous imposer des temps de travail réguliers. Qu’il pleuve, qu’il vente, ou que votre personnage de série préférée soit mort, vous devez travailler sur les plages horaires que vous aurez sélectionnées, sans y déroger.


Bon, OK, si vous êtes malade ou n’avez pas le moral, il faut savoir couper. Mais, ne laissez jamais la flemme prendre le dessus !


Qualité n°2 : Être régulier


La régularité est la clé de la réussite. Il vaut mieux travailler avec assiduité pour éviter de laisser le travail s’entasser et devoir tout intégrer en fin de semestre.


Et c’est scientifiquement prouvé ! Une information apprise une fois rapidement est moins bien retenue qu’une information qui est revue plusieurs fois dans le temps. Ce principe repose sur la courbe de l’oubli d’Hermann Ebbinghaus, qui explique que :

  • À l’issue de 20 minutes de cours = oubli d’environ 42 % des informations ;

  • 24h plus tard = oubli d’environ 66 % des informations ;

  • Au bout d’une semaine = oubli d’environ 75 % des informations.

courbe oubli revision

Vous l’aurez compris, l’apprentissage massif n’est pas aussi efficace que l’apprentissage répétitif. Or, si vous n’êtes pas régulier, c’est ce que vous devrez faire la veille des partiels !


Travaillez donc régulièrement en revoyant vos cours chaque semaine. Même si vous êtes chez vous, vous devez prévoir un temps pour :

  • ✅ Suivre vos cours ;

  • ✅ Réviser vos cours ;

  • ✅ Préparer vos TD (si vous en avez).


Qualité n°3 : Être organisé


Pour arriver à être régulier, une autre qualité est indispensable : l’organisation. Grâce à elle, vous pourrez atteindre vos objectifs et respecter vos timings. C’est important, car lorsque vous étudiez chez vous, vos temps de travail ne doivent pas empiéter sur le temps dédié à d’autres activités.


L’organisation doit vous permettre de conserver un semblant de vie sociale ou de famille. Les études ne doivent pas vous priver du plus important !


Ayez une organisation militaire, découpez votre emploi du temps entre vie personnelle (il faut en garder !), vie professionnelle (pour ceux qui en ont) et vie scolaire.


Chaque temps doit être scrupuleusement respecté. Pour ce qui est de la vie universitaire, fixez-vous des objectifs de travail ou d’apprentissage à court (jour), moyen (semaine) et long (mois) termes.


Petit conseil by Pamplemousse : pensez à la méthode SMART pour des objectifs atteignables ! Elle est très efficace.


Qualité n°4 : Être autonome


Si déjà à l’université l’autonomie s’impose, à distance vous devrez l’être deux fois plus.


Personne ne va vous demander de réaliser des exercices juridiques (sauf s’ils sont obligatoires) ou de réviser vos cours. Pour réussir votre année à distance, vous devez être suffisamment autonome et vous imposer les choses. Vous devez vous prendre par la main vous-même pour vous guider sur le chemin de la réussite !


Cela signifie qu’au-delà des cours qui vous seront dispensés, vous devrez réaliser des entraînements régulièrement pour acquérir les bases de la méthodologie juridique. Eh oui, la méthodo, c’est un peu comme le sport : c’est en s’entrainant que l’on devient meilleur !

 

💡 Le saviez-vous ? il est communément admis que l’année la plus dure est la L2 droit, car il s’agit de celle où l’on apprend à raisonner juridiquement. Alors, si vous la faites à distance, vous devez impérativement vous entrainer et réviser, car personne ne vous encadrera pour le faire.

 

Qualité n°5 : Être rigoureux


La rigueur, c’est l’art d’être cohérent, précis et structuré (dans sa pensée ou dans son organisation !).


Et en droit, que vous soyez en présentiel ou à distance, vous ne pourrez pas réussir votre année si vous ne faites pas preuve de rigueur dans votre travail mais aussi dans votre langage. Curieux que vous êtes, vous vous demandez certainement comment cela se traduit en droit…


Eh bien, la rigueur implique :

  • ✅ De savoir employer les bons termes au bon endroit. Chaque terme juridique à un sens, et souvent, un régime en découle. Employer le mauvais terme peut conduire à appliquer le mauvais droit ;

  • ✅ De justifier son raisonnement. Pour des exercices juridiques réussis, vous devez impérativement argumenter, donner des exemples, et surtout, citer les sources de vos propos ;

  • ✅ De respecter scrupuleusement les délais pour rendre les devoirs (le cas échéant).


Qualité n°6 : Être curieux


La curiosité, c’est ce qui peut faire la différence entre un étudiant lambda et un étudiant excellent. Quand vous êtes curieux, vous allez plus loin que le cours : vous vous documentez, vous croisez vos sources, et cela vous permet de découvrir des points de vue différents.


De cette façon, vous comprendrez mieux certains principes, certaines thèses, etc., ce qui est important pour bien appliquer la méthodologie juridique.


Allez chercher des informations au sein de la doctrine juridique, interrogez vos enseignants s’il y a des forums ou échangez vos plus profondes réflexions avec vos camarades à distance.


Qualité n°7 : Avoir le mental


Les études à distance ne sont pas adaptées à tous les profils d’étudiants, il faut avoir un mental solide (ou être très solitaire par nature). En effet, pour faire face à la solitude, la fatigue, le rythme ou encore la charge de travail, il faut avoir les reins solides.


Mais, le mental, c’est comme tout, ça se travaille. Préparez-vous psychologiquement, faites face aux épreuves, au stress, voyez le verre à moitié plein, devenez meilleur chaque jour au travers des expériences (bonnes ou moins bonnes).


Lisez des livres relatifs au développement personnel, à l’organisation, à la motivation, au télétravail (oui oui, ça existe). Apprenez à travailler chez vous, dans un environnement sain, en étant bien dans votre tête. Tout s’apprend ! Avec une bonne préparation, nous croyons en vous et en votre capacité à réussir.


Attention les pépins ! il faut aussi savoir vous ménager, prendre des temps de pause et de repos pour maintenir les performances et entretenir votre bien-être mental !


Le matériel pour réussir des études à distance


Comme elles sont à distance, ces études requiert plus de matériel que d’autres :

  • 💻 Un ordinateur performant ;

  • 📶 Une connexion internet rapide (on veut éviter les images qui figent en visio, souvent dans des positions peu flatteuses…) ;

  • 🎧 Si cours en visio il y a, munissez-vous d’un casque et d’un micro, il vaut mieux isoler le son pour mieux suivre ;

  • 📒 Des cahiers/feuilles pour schématiser ou prendre des notes OU des logiciels bureautiques si vous préférez les prendre à l’ordinateur ;

  • 🖨️ Une imprimante pour sortir vos notes de cours dactylographiées, vos supports EAD fournis par les enseignants, ou encore vos fiches de travaux dirigés ;

  • 🖊️ Des stylos en tous genres, faites-vous plaisir (avec des petits animaux, c’est très mignon) ;

  • ✍️ Des surligneurs : les fameux, on ne les présente plus ! ;

  • 📆 Un agenda pour bien organiser vos semaines, car le rythme est différent et assez intense.

3 conseils pour garder une vie sociale malgré la distance


Pour réussir vos études à distance, le travail n’est pas suffisant : il est impératif que vous gardiez une vie sociale ! On vous le répète encore, mais le mental est très important, et ce, d’autant plus lorsque vous étudiez chez vous.


En effet, il peut arriver que des études EAD coupent l’étudiant de toute vie sociale. Au travail la journée, en cours le soir, vous vous retrouvez très vite seul (et triste, oui, l’interaction humaine est importante, quoiqu'on en dise)


Pour garder une vie sociale malgré la distance, Pamplemousse vous donne 3 conseils (à appliquer, sans modération !).

Conseil n° 1 : Voir vos amis ou vos proches de manière régulière


Ces retrouvailles avec vos amis et vos proches doivent être intégrées dans votre agenda, tout comme vos cours ! Quand vous écrivez une information, inconsciemment, vous la concrétisez et ferez en sorte qu’elle se réalise.

Sortir entre amis, aller boire un verre de thé, aller au cinéma, faire un goûter, aller prendre l’air avec vos enfants, préparer un grand repas sont des événements qui vous aideront à réussir vos études à distance.

Ils seront vos moments privilégiés, vos récompenses après avoir travaillé assidûment. Alors, ne les mettez jamais de côté, intégrez-les à votre emploi du temps.


Réussir, c’est aussi s’épanouir.

Conseil n° 2 : Échanger avec les étudiants de votre promotion


Ne vous contentez pas d’échanger en ligne par messages avec les étudiants de votre pormotion. A minimai, des visios pourront être faites mais au mieux, retrouvez-vous et interagissez ensemble.

Ces dialogues vous permettront de mieux vivre vos études à distance, de visualiser autrement vos cours et de conserver un semblant de vie sociale.

Conseil n° 3 : Ne pas refuser toutes les sorties qu’on vous propose


Quand vous commencez à étudier le droit, vous avez tendance à refuser les sorties, car vous culpabiliser.

 

💡 Le saviez-vous ? D’après un sondage réalisé sur @pamplemousse_magazaine, 81 % des étudiants en droit déclarent culpabiliser lorsqu’ils ne travaillent pas, font des sorties ou prennent des pauses.

 

Certes, il va falloir être sélectif, c’est évident. Vous ne pourrez pas aller faire la fête tous les soirs. Pour autant, décompresser une fois de temps en temps (en plus de celui que vous intégrez dans votre agenda !) ne fait pas de mal, au contraire.


Alors, ne négligez pas vos relations et dites « oui », lorsque le besoin s’en fait sentir.


3 erreurs que Léa a faites


Léa, étudiante EAD à l’IED-EDS (ex. CAVEJ) à La Sorbonne se confie sur 3 erreurs qui lui ont coûté sa santé mentale et son année.

Erreur 1 : Ne voir personne


« Je ne voyais plus personne, j’étais coupée du monde, seule, isolée, avec mon bureau, mes cours et ma chaise ».

Grand sentiment de solitude et début de déprime, nous confie-t-elle.

Erreur 2 : Ne pas s’organiser correctement


« J’ai laissé le temps prendre le dessus. J’ai remis au lendemain, encore et encore, jusqu’à ce que les examens arrivent, et là, c’était la panique ! ».


Elle en a eu des crises d’angoisses, des insomnies, des nuits blanches. Se mettant sur ses cours pour se rassurer, sans pour autant en retirer quoi que ce soit, la fatigue altérant nécessairement ses capacités.

Erreur 3 : Ne pas (suffisamment) s’entraîner


« Je ne me suis pas entraînée. À l’arrivée des examens, je ne savais pas réaliser une dissertation juridique. Je pensais que ma méthodologie de dissertation du bac était suffisante ».

L’entraînement est la clé de la réussite, qu’il s’agisse des cours en présentiel ou en EAD. Il faut réaliser des exercices régulièrement pour progresser.

La seule manière d’y arriver n’est pas d’acheter des béquilles à tout va, mais de marcher, d’y aller, d’avancer.



Bonus : 3 conseils vitaminés pour bien gérer ses études à distance

😀

Conseil n° 1 : Créez-vous une routine le matin avant le début des visio


Quand vous étudiez à distance, la mise en place d’une routine est essentielle. Elle vous permet de garder une bonne hygiène de vie et de vous mettre dans le rythme dès le début de la journée.


Eh oui, on le sait, c'est tentant de repousser le réveil pour rester couché (ou même de travailler dans votre lit). Le problème, c'est que vous allez vite avoir l'impression de tourner en rond et vous allez assimiler votre chambre au travail... À partir de là, où sera donc votre safeplace ?


Ne plus prendre les transports en commun le matin ne signifie pas que vous devez arrêter de vous préparer.


Levez-vous, prenez un petit-déjeuner (avec un jus très vitaminé !), préparez-vous, et en fonction de votre logement, travaillez le plus loin possible de votre lit ! Gardez un esapce pour la détente.


 Voici un exemple de routine basée sur la mise en place d'habitudes positives :


Chaque matin, réveillez-vous aux mêmes horaires (au moins 30 minutes avant le début du cours en visio). D’une manière générale, visio ou non, levez-vous chaque matin tôt (8 h par exemple) :

  • 🛏️ Faites votre lit : ainsi, vous voir réussir dans cette action et voir votre lit bien fait vous mettra de bonne humeur et dans le rythme de bien faire les choses (et surtout, cela limitera la tentation de s'y recoucher !) ;

  • 🚿 Prenez votre douche et apprêtez-vous (adieu le pyjama de nuit) ;

  • 🥐 Préparez-vous un bon petit déjeuner équilibré plein de vitamines pour garder la forme et rester concentré toute la journée. Céréales, lait, tartines, jus d’orange, café, prenez ce que vous voulez tant que cela vous permet de tenir pour les 8 prochaines heures de cours (ou plus) et de travail personnel ;

  • 🗞️ Profitez du petit-déjeuner pour faire votre petite revue de presse juridique afin de vous tenir au courant de l’actualité. Un étudiant en droit doit s’informer !

Conseil n°2 : Créez-vous un espace de travail optimal


Pour ne se pas se laisser distraire ou être dans l'inconfort pendant vos cours, vous devez vous créer un espace de travail optimal. Encore une fois, le lit ne compte pas ! Il doit rester un endroit de détente et de relaxation.

 
 

Cet espace est donc essentiel pour maximiser la productivité, la concentration et le bien-être (plutôt intéressant comme combo, non ?). Voici quelques étapes pour vous aider à aménager un espace de travail efficace :

1️⃣ Le bon emplacement vous choisirez : l'idéal serait évidemment d'avoir une pièce différente de votre chambre. Mais quoi qu'il en soit, il faut privilégier un endroit calme, éloigné des distractions (pas de télé, d'animaux de compagnie trop mignons, etc.) et bien éclairé naturellement (eh oui, pensez à vos yeux et à la fatigue occulaire !).

2️⃣ Dans le bon mobilier vous investirez : évidemment, tout dépend de votre budget. Mais vous serez amené à passer une majeure partie de votre temps chez vous. Un bureau confortable et une chaise ergonomique sont donc essentiels pour éviter les maux de dos et favoriser la concentration ! Assurez-vous aussi d'avoir assez d'espace pour dispoer toutes vos affaires... Vos codes et vos surligneurs prendront plus de place que ce que vous pensez !


3️⃣ Votre espace vous organiserez : perdre 30 minutes à chercher votre surligneur préféré ? Le mauve, celui qui est incroyable ! Non, vous n'avez pas ce temps. Alors organisez votre espace : étagères, tiroirs, boîtes. Tant que c'est rangé, libre à vous de choisir mobilier. Pensez également à ranger vos câbles. :un chargeur d'ordinateur pris dans les pieds d'une chaise est vite arrivé...


Conseil n°3 : Maintenez une activité physique


En faisant des études à distance, il est primordial de maintenir une activité physique, car vous allez passer beaucoup d'heures assis devant votre écran.


Eh oui, que ce soit pour vos os, vos muscles, ou même votre moral, il n'est pas bon de ne pas bouger... Attendez, on vous fait un exposé rapide ! Prêt à être convaincu ?


1/ ✅ Maintenir une activité physique est nécessaire à votre santé physique, et ce, pour 2 raisons :


  1. 🏃‍♀️ Pour maintenir votre forme : lorsque vous travaillez à distance, vous êtes souvent assis pendant de longues périodes, ce qui peut entraîner une perte de tonus musculaire et une prise de poids. Une activité physique régulière vous permet de rester en forme et de maintenir un poids corporel sain ! ;

  2. 🏃‍♀️ Pour améliorer votre la santé cardiovasculaire : l'exercice aide à renforcer le cœur (on sait qu'il est soumis à rude épreuve avec le stress des partiels...), à réduire le risque de maladies cardiovasculaires et à maintenir une pression artérielle saine.


2/ ✅ Maintenir une activité physique est nécessaire à votre santé mentale, et ce, pour 2 raisons :


  1. 🧘‍♂️ Pour réduire le stress et l'anxiété : l'exercice déclenche la libération d'endorphines, des hormones du bien-être, ce qui peut aider à réduire le stress et l'anxiété, qui peuvent être exacerbés par le travail à distance. Boxe, yoga, course... À vous de trouver votre activité ! ;

  2. 🧘‍♂️ Pour maintenir un équilibre travail-vie personnelle : prendre le temps de faire de l'exercice peut vous aider à établir une frontière claire entre vos cours et votre vie personnelle, en évitant que les deux ne se chevauchent de manière excessive.

Vous l'aurez compris les pépins,


ne négligez pas les bienfaits d'un footing, ou d'une petite séance de musculation au poids du corps !
 
 

En résumé, comment réussir ses études de droit à distance ?


📝  Pour nos pépins les plus flemmards (ou pour ceux qui sont pressés), voici un résumé de tout ce que nous venons d'expliquer.

La licence de droit à distance est un diplôme d'État réalisé en trois années, accessible dans de nombreuses universités. Le programme, les débouchés et le diplôme sont équivalents à ceux de la licence en présentiel.

Pour choisir votre licence de droit à distance, 5 critères sont à prendre en compte :

  1. 💰 Le coût de la formation ;

  2. 📚 Les supports proposés (écrits ou en ligne) ;

  3. 🗒️ Les modalités de la formation (organisation des travaux dirigés, des examens, des rattrapages, etc.). Vous devez enquêter pour choisir la licence à distance la plus adaptée à vos besoins ;

  4. 🗣️ L'encadrement : pouvez-vous échanger simplement et rapidement avec les enseignants ? Y a-t-il un service de messagerie direct ;

  5. 👪 Les rassemblements en présentiel : sont-ils nombreux ?

Pour réussir votre licence de droit à distance, retenez 5 conseils :

  1. ✅ Préparez un dossier d’inscription rigoureux et intéressant pour avoir des chances de rejoindre la licence ;

  2. ✅ Faites preuve d’autonomie, de rigueur, de discipline, de curiosité, d’assiduité, de force mentale et surtout d’organisation ;

  3. ✅ Ayez à l’esprit les inconvénients d’un cursus en distanciel ;

  4. ✅ Demandez de l’aide aux camarades ou enseignants pour bien comprendre les cours et les attentes méthodologiques ;

  5. ✅ Conserver un semblant de vie sociale pour éviter l’isolement.


Article rédigé par une attachée temporaire d'enseignement

et de recherche en Introduction générale au droit



 
guides fiches revisions flashcards droit

🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOITE À OUTILS (Flashcards Pamplemousse, Fiches de révisions, Livres de réussite).

💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant la NEWSLETTER DU BONHEUR.