[VIDÉO] "Papon était dans mes toilettes" - Entretien avec Guillaume Petit-Jean, champion de mémoire

Mis à jour : juin 26


Droit et mémorisation : 2 termes très liés tant le nombre d'informations à retenir est important dans les études juridiques. Heureusement, le champion de France de mémorisation nous a livrés de grands conseils pour bien apprendre et retenir tout ce que l'on veut. Découvrez dès maintenant ses méthodes de champion de la mémoire ! 🧠


Avec un autre champion Sébastien Martinez et l'Association des Sports de Mémoire, il fait connaître "la méthode Martinez" pour permettre à tous d'apprendre des techniques de mémorisation.

"Je jure que je n’ai jamais fait d’études de droit"

Pamplemousse : Tu es plutôt un génie ou plutôt un escroc ?

Guillaume Petit-Jean : Peut-être plus un escroc parce que à la base j’ai vraiment une mauvaise mémoire et donc on essaie de tricher avec des techniques de mémorisation, justement pour compenser ce manque.


Pamplemousse : Quand est-ce que tu as appris que tu avais une mémoire exceptionnelle ?

Guillaume Petit-Jean : Je n’ai pas une mémoire exceptionnelle. Au contraire moi j’ai toujours cru que j’avais une mémoire assez mauvaise voire médiocre. Je me suis aperçu que n’importe qui pouvait développer une mémoire exceptionnelle. En tout cas c’est vraiment une histoire d’entraînement. Ça peut vraiment changer la vie de plein de personnes. D'ailleurs j’ai un ami qui s'appelle Pierre qui est étudiant en droit et je sais que ça a sauvé sa première voire sa deuxième année de droit où il a résumé et mémorisé tous ses cours de droit uniquement avec des cartes mentales. Il l’a eue avec brio.


Pamplemousse : Tu détiens des records?

Guillaume Petit-Jean : Actuellement j’ai deux record nationaux j’ai le record sur les mots 5 minutes au format national et j’ai le record sur les noms et les visages.


Mythes sur le cerveau et la mémoire

Pamplemousse : Nous utilisons seulement 10% des capacités de notre cerveau?

Guillaume Petit Jean : C’est faux, c’est faux, on utilise tout, on utilise 100% de notre cerveau tout le temps.

Pamplemousse : Le stock de neurones se constitue à la naissance ?

Guillaume Petit-Jean : C’est vrai mais on crée des connexions toute notre vie.


Pamplemousse : Certaines personnes sont très fortes pour accomplir de multiples tâches en même temps ?

Guillaume Petit-Jean : C’est faux. On le sait, la plupart des gens qui font du multitasking échouent lamentablement, ou en tout cas ont une performance bien moindre.


Pamplemousse : Certains ont une bonne mémoire, d’autres non?

Guillaume Petit-Jean : Non ce n’est pas vrai, il y a des gens qui ont une mémoire entraînée et d’autres qui ont une mémoire qui n’est pas entraînée.


Pamplemousse : Le cerveau est un muscle ?

Guillaume Petit-Jean : Comme un muscle on peut l'entraîner et on peut l'optimiser. En tout cas on peut vraiment mieux l’utiliser. C’est comme une Ferrari qui roule à 50 à l’heure. On peut aller beaucoup plus vite.


Pamplemousse : Mémoriser trop peut encombrer votre mémoire?

Guillaume Petit-Jean : Pas du tout, il n’y a pas de limite. Vous avez une capacité de mémorisation qui est extraordinaire et tout le monde l’a, ce n’est pas un problème de capacité.


Le challenge de mémorisation

Pamplemousse : Comment tu as fait pour retenir tous ces arrêts?

Guillaume Petit-Jean : Alors tout pour retenir tout ça, j’ai utilisé deux méthodes : j’ai utilisé la méthode des lieux et l’association. La méthode des lieux est ce qu’on appelle un palais mental on prend un endroit qu’on connaît très bien. Là en l’occurence je l’ai mis dans un appartement et c’est un chemin que je fais. Dans chaque pièce j’ai une petite image avec une petite association. Je mets mes petites images, et puis quand je me promène je vois tout simplement l’arrêt, je vois la date.


__

Le saviez-vous ?


Le GAJA Imagé profite de la technique d'association mentale par l'image pour faciliter la mémorisation des arrêts du droit administratif

__


Pamplemousse : Papon (Conseil d’État, arrêt Papon, 2002) était où?

Guillaume Petit-Jean : Il était dans la baignoire de mes parents.


Pamplemousse : Et LAFAGE (Conseil d’État, arrêt Lafage, 1912)?

Guillaume Petit-Jean : Il était sur la table du salon et il était en train de patiner

Pamplemousse : Et pour finir, Casanova (Conseil d’État, arrêt Casanova, 1901)?

Guillaume Petit-Jean : Il était dans les toilettes.


La deuxième méthode ça va être le système Major pour les dates et pour les chiffres.

On a une table de rappel pour chaque nombre à deux chiffres ou à trois chiffres. Je vais avoir une image qui correspond à ce nombre ou à ce chiffre.


Pamplemousse : Casanova c’était quelle association du coup ?

Guillaume Petit-Jean : C’était la peste. Parce que pour moi dans mon système : 901 c’est la peste et pour Casanova, c’était facile : c’était l’image d’un dragueur.

__

Voir le GAJA imagé pour mémoriser ses grands arrêts de droit administratif

__


On vous conseille d'aller voir ces deux autres entretiens aussi fous que ce dernier !


Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube