Comment réussir sa dissertation juridique en 8 étapes ?

Mis à jour : avr. 7


PAMPLEMOUSSE N°5 > CONSEILS > ARTICLE 4


La dissertation juridique est une épreuve très redoutée par les étudiants de droit. Pour la réussir, il faut en comprendre les attentes et suivre une méthodologie précise.

Il existe plusieurs outils destinés à vous aider dans votre rédaction, que nous vous présenterons ainsi que nos 8 meilleurs conseils pour que vous réussissiez cet exercice. 🖌


Reussir dissertation juridique

La dissertation juridique est un exercice redouté par les étudiants en droit car elle demande de savoir manier des connaissances de façon argumentée à partir d’un sujet technique ou théorique, spécifique ou général. On la retrouve souvent dans des matières comme l’introduction générale au droit, en droit constitutionnel, en philosophie du droit, etc. et lors de différents concours (magistrature, fonction publique…).

La dissertation a pour objectif de vérifier votre capacité à synthétiser vos connaissances de manière logique et ordonnée, voire critique.

Remercions LexisNexis de nous avoir donné quelques précieuses recommandations pour réussir cette épreuve.



🤔 Conseil 1 : Bien comprendre l’exercice de la dissertation et ses attentes


Une bonne connaissance de l’exercice est nécessaire pour le réussir !


Le but de la dissertation juridique est de mener une réflexion argumentée sur un sujet donné. C’est un exercice qui impressionne puisqu’il constitue :

  • un avantage par sa liberté de réflexion ;

  • un inconvénient par son risque de hors-sujet.


Mais si vous êtes étudiant en droit, vous avez déjà décidé de vivre dangereusement alors, si vous avez le choix lors de l’examen, pourquoi ne pas oser et choisir la dissertation pour une fois ? Cela pourrait se révéler être une bonne surprise !


La clé de la réussite pour la dissertation juridique est d’organiser son propos. Dans la mesure où il s’agit d’une réelle démonstration, il faut donc justifier et argumenter de manière rationnelle sans se contenter de réciter purement et simplement son cours. L’adage “se contenter de peu suffit à être heureux”, n’est donc pas valable pour les dissertations et il important de prendre du recul sur le sujet et d’y inclure une pincée de réflexion.


Une dissertation est constituée d’une introduction, et d’un développement en 2 grandes parties (pas plus), sans conclusion. Elle peut paraître compliquée mais une fois la méthodologie bien intégrée, la dissertation juridique devient beaucoup moins effrayante et pourrait même devenir votre exercice préféré.



📖 Conseil 2 : Lire attentivement le sujet


Une lecture complète et profonde du sujet est primordiale.


Cette lecture attentive de chaque terme du sujet va faciliter votre compréhension et contribuera à la réussite de cette épreuve.


Analysez précisément le sujet pour ne pas passer à côté des informations importantes et balayer les informations inutiles.


Pour être sûr et certain de ne pas faire de hors-sujet : lisez le sujet à plusieurs reprises et reformulez-le avec vos propres mots. N’hésitez pas à vous poser des questions sur ce que vous lisez afin de bien délimiter le sujet.


Posez-vous les questions suivantes :


  • Qui ?

  • Quoi?

  • Où ?

  • Quand ?

  • Comment ?

  • Pourquoi ?


Il vous faut ensuite bien définir les termes utilisés, ce qui vous permettra d’identifier les points importants et les limites du sujet (et en prime cela devrait vous éviter de partir sur un hors-sujet).



📝 Conseil 3 : Créer un brouillon


Prenez le temps de faire un brainstorming


Avant de foncer tête baissée et de commencer à rédiger votre dissertation, l’étape du brainstorming s’impose avec votre brouillon.


Écrivez sur une feuille tout ce qui vous passe par la tête (et ayant un rapport avec le sujet bien évidemment), de manière à faire un petit brainstorming. Notez les notions, les dates et grands titres qui vous reviennent, trouvez des exemples étudiés en cours et écrivez grossièrement ce dont vous vous souvenez.


Petit tips : Notez le sujet au milieu de votre feuille et écrivez tout autour les idées qui vous passent par la tête lorsque vous lisez le sujet.

Inscrivez au plus près du sujet, vers l’épicentre de la feuille, les informations ayant le plus d’importance et vers l’extérieur les informations qui vous semblent en avoir moins.


L’objectif est de créer un nuage de connexions, et de pouvoir par la suite relier les informations entre elles pour faciliter la création de votre plan.


Le but de ce brouillon va être de mettre sur papier toutes vos idées, tous vos souvenirs et connaissances de cours que vous jugerez utiles dans votre argumentation.


Soulignez ensuite les mots clés et commencez à visualiser un plan approximatif, histoire de voir dans quelle direction vous allez.


Si votre cours est épars, la documentation LexisNexis pourrait vous sauver. Les supports LexisNexis sont nombreux, et qu’importe la matière étudiée vous devriez trouver votre bonheur, du droit pénal au droit fiscal, tout y est !

Si vous êtes un pro du surlignage, nous vous recommandons les supports papiers tels que les codes annotés, les manuels, les recueils et revues et plus encore !


Le saviez-vous ?

Lexis 360 vous permet d’accéder à 170 fiches pédagogiques (méthodologie et révisions) !

lexis360

_______ Consultez aussi : Cas pratique : comment ne pas énerver son prof en 10 points ? _______



💯 Conseil 4 : Mobiliser ses connaissances et rechercher de la documentation


Afin de ne pas vous limiter à un exercice de simple application du cours, et pour donner de la richesse au corps de votre dissertation, il est nécessaire de vous documenter sur le sujet.


Pour cela, nous vous conseillons d’utiliser Lexis 360, disponible gratuitement via le portail de votre faculté (on ne nous le dit jamais assez !). Cet outil est simple d’utilisation et très complet, ce qui vous permettra d’ajouter certaines références dans votre dissertation, et ainsi de ne pas vous limiter à votre cours. Bref, c’est l'outil pour briller !


De plus, il peut arriver que certaines informations ne soient pas dans votre cours, certaines notions peuvent également vous sembler imprécises, ou peut-être n’avez vous pas eu le temps de tout noter lors du cours magistral ? Les supports de cours sont nombreux, manuels de TD, polycopiés, fiches, si vous êtes perdu, Lexis 360 devrait vous aider à retrouver votre chemin.


Comment ? Accédez-y en passant par le portail de votre université, à retrouver généralement sous l’onglet “documentation” ou “bibliothèque”. Lexis 360 vous permet d’accéder au plus large fonds encyclopédique, à 170 fiches pédagogiques de méthodologie et de révisions, à 35 revues juridiques, à toutes les sources officielles et à l’ensemble des décisions jurisprudentielles. Vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas citer les attendus de notre chère Cour de cassation.


Les différents critères simplifient la recherche : tapez-y les mots clés de votre dissertation pour trouver les notes de doctrine et les arrêts pertinents pour votre dissertation.


Le saviez-vous ?


En 2019, près de 18 000 décisions civiles ont été rendues par la Cour de cassation.


Rejoignez LexisNexis sur Instagram


post instagram


🗺️ Conseil 5 : Etablir le plan détaillé de votre dissertation juridique


Voici venue l’étape fatidique du plan. N’ayez pas peur du II/B., si vous avez respecté les conseils précédents, toutes les parties doivent désormais ressortir naturellement sur votre brouillon.


Le plan doit être binaire, et chacune des parties comprend deux parties voire elle-même divisée à nouveau en deux sous-parties. Une distinction claire des idées permet de mieux suivre votre raisonnement et de ne pas vous y perdre. Le plan repose ainsi sur quatre idées principales.


Quelques exemples de plan de dissertation type :

  • dialectique : thèse, antithèse

  • analytique : cause, conséquence

  • thématique : analyse thème à thème

  • chronologique : suit l’évolution de la notion dans le temps


Prêtez une attention toute particulière à vos titres dans la dissertation, des titres clairs qui reflètent le développement de vos parties. Si le titre est trop long, n’hésitez surtout pas à le reformuler de manière plus concise et pour ne pas froisser votre correcteur, il est important d’utiliser des infinitifs (les verbes conjugués dans les titres, c’est un peu comme de l’ananas sur une pizza pour un chargé de TD, ça n’a pas sa place).


Il faut garder en tête que vos titres doivent permettre de répondre à la problématique énoncée, ils doivent être cohérents, clairs et concis.



_____

Consultez également : Comment devenir major de promo ? _____



🖊️ Conseil 6 : Rédiger son introduction et sa problématique


L’introduction constitue le premier contact entre l’examinateur et votre devoir


Ainsi, l’introduction, qui correspond à un tiers de votre dissertation, ne doit pas être sous-estimée.


Étape 1 pour rédiger votre introduction : l’accroche (environ 5 lignes).


Il existe 3 types d’accroche :


  • l’accroche historique : très pertinente, elle permet d’introduire le sujet en y rattachant un intérêt historique

  • l’accroche d’actualité : il s’agit d’amener le sujet en relatant un fait actuel, cela peut être des statistiques, un nouvel article de loi, une affaire médiatisée

  • l’accroche citation : son but est de citer un auteur plus ou moins célèbre dans le contexte du sujet


La deuxième étape est celle de la définition des termes du sujet. Cela consiste à écrire la signification des termes que vous jugez importants, les mots-clés. Partez du terme le plus général pour finir par les termes particuliers. Cela devrait prendre une dizaine de lignes.


Étape 2 pour rédiger votre introduction : délimiter le sujet dans le temps.


Cette étape devrait prendre 4 lignes environ durant lesquelles vous expliquerez le contexte temporel et les particularités de la période du sujet (monarchie, république, crises etc..).


Étape 3 pour rédiger votre introduction : traiter de l’intérêt du sujet


Le sujet de votre dissertation peut être purement juridique ou politique, historique ou d’actualité. Cette partie vous pousse à vous interroger sur les enjeux du sujet. Vous devez donc vous demander “Pourquoi ?”, “Comment ?”, “Dans quelles mesures le sujet représente-il un tel intérêt ?”. Cette étape devrait occuper 10-15 lignes.


Étape 4 pour rédiger votre introduction (courage, c’est bientôt terminé !) : la problématique.


Elle est sous forme de question ou bien d’affirmation et le devoir a pour but d’y répondre entièrement.


Étape 5 pour rédiger votre introduction : l’annonce de plan.


Si vous vous êtes bien débrouillé, votre plan doit répondre à la problématique décrite plus haut. Vous devez donc annoncer vos grand I et grand II. Soyez prudent lors de cette étape puisque c’est là que le correcteur va se rendre compte si vous avez oui ou non compris le sujet (mais si vous avez bien suivi notre méthodologie, vous ne devriez pas avoir de problèmes).



________

Consultez Lexis 360, l'espace juridique des étudiants _______


✏️ Conseil 7 : La rédaction du développement


Ecrire un raisonnement argumenté sans pour autant faire un hors-sujet.


Là malheureusement pour nous, nous ne pouvons pas beaucoup vous aider puisque le contenu varie d’un sujet à un autre. En revanche, nous pouvons vous donner quelques astuces pour organiser votre développement.


Pour être un roi de l’argumentation, nous vous invitons à utiliser la méthode du syllogisme aussi appelée argument de logique. Son fonctionnement est simple et c’est une technique bien plus connue que vous le pensez puisque vous même, vous connaissez inconsciemment un syllogisme. Mais si, vous savez, le fameux Tous les hommes sont mortels, or Socrate est un homme; donc Socrate est mortel”.


Sa construction est simple :


  • Argument : Tous les hommes sont mortels ...

  • Exemple : … or Socrate est un homme

  • Conclusion : … donc Socrate est mortel


Cette méthode, à reproduire autant de fois que vous aurez d’arguments dans votre contenu, vous permettra d’avoir une argumentation organisée et claire. Et pour ça, le correcteur vous en remerciera.


Aussi, ne sous-estimez pas l’importance du visuel, aérez votre copie, sautez des lignes entre les parties et entre vos idées ! Le correcteur sera plus à même de corriger positivement une copie soignée et qui respire plutôt que des copies bâclées, sans sauts de ligne (mettez-vous à sa place).





👓 Conseil 8 : La phase finale de la dissertation : la relecture


La relecture est une étape essentielle dans la réussite de votre dissertation


Nous y voilà, vous avez presque fini de rédiger votre dissertation, votre tendinite est plus forte que jamais mais c’est bientôt terminé !


Il reste une dernière, une ULTIME étape avant de rendre votre copie : la relecture !


On relit TOUT ! D’abord pour vérifier que vous n’avez oublié aucun mot mais aussi pour être sûr que ce que vous avez écrit à un sens. On vérifie aussi son orthographe, sa syntaxe, ses conjugaisons (pas de ‘-é’ à la place de ‘-er’) et la formulation de ses phrases. Si besoin, n’hésitez pas à rajouter une virgule par ci et un point par là pour marquer des pauses et rendre la lecture plus fluide.


Enfin reprenez votre problématique et assurez-vous que la copie double que vous venez de rédiger y répond (ce serait dommage après tant d’efforts de se rendre compte que vous ne répondez pas au sujet).


Là et seulement là vous pouvez déposer votre copie au surveillant et quitter tranquillement votre salle d’examen en vous disant que vous avez tout fait pour réussir votre épreuve.


Voilà, vous avez désormais toutes les clés en main pour réussir votre dissertation juridique ! Donc plus d’excuses pour les rater. N’oubliez pas d'aller consulter Lexis 360 (via le portail de votre faculté) qui va vous être d’une aide précieuse voire indispensable dans l’accompagnement de vos études de droit.


________

Retrouvez l’article “Comment bien utiliser son Code civil ?

________



Rendez-vous sur etudiant.lexisnexis.fr

Rejoignez LexisNexis sur Instagram



🧰 Parce que votre réussite nous tient à cœur, augmentez vos chances de valider votre année en découvrant toutes les ressources de la BOITE À OUTILS.

️💖 Recevez aussi des good vibes, des conseils confidentiels et réductions exclusives en recevant

la NEWSLETTER DU BONHEUR.


Article suivant

5 étapes pour réussir ses TD de droit