10 astuces pour trouver un stage juridique

Mis à jour : avr. 30

PAMPLEMOUSSE N°1 > ORIENTATION > ARTICLE 10

Chercher et trouver un stage quand on est étudiant en droit n'est pas une mince affaire. Pourtant, les stages juridiques comptent sur un CV ! Non seulement pour avoir un premier aperçu du secteur ou du quotidien du métier qui vous intéresse, mais aussi pour augmenter votre attractivité une fois diplômé.



Voici donc 10 astuces pour trouver un stage juridique (c’est cadeau) :

Le stage, qu’il soit obligatoire ou facultatif, permet de mettre en application les notions et mécanismes vus durant les années d’études supérieures (mais aussi de les compléter, car soyons honnêtes, le droit c’est quand même vachement large… et tout étudier nous ferait finir nos études à 75 ans !). Aussi (et surtout ?), le stage permet d’avoir un aperçu du quotidien des professionnels du droit. C’est quand même mieux de confirmer (ou non) notre volonté de rejoindre une profession ou un secteur avant d’en manger pour les 40 ans à venir. Même s’il vous sera évidemment toujours possible - avec plus ou moins de facilités - d’en changer.


Cette expérience de stage peut être un tremplin extrêmement important pour une carrière. Les lignes sur le CV comptent ! Quoi ? Combien de temps ? Où ? sont les 3 grandes questions qui caractérisent un stage.

Avant de devenir le Yoda de la workplace, mieux vaut être un(e) “trainee” (à prononcer en anglais !)


1 - Cibler vos recherches de stage : avant de postuler à tout et n’importe quoi, il faut RÉFLÉCHIR !


Avec la diversité du droit et de ses professions, nous vous recommandons de prendre quelques instants pour cadrer un peu sa recherche et déterminer le types de stage qu’il vous faut.


Quel type de stage juridique ? Posez vous la question de savoir quel type de stage vous souhaitez. Un premier stage de découverte en L1 Droit n’est pas le stage final de l’élève-avocat. Demandez vous dans quel secteur et quelles matières vous voulez vous frotter (faites en fonction de vos goûts pour les matières étudiées et par rapport à votre projet professionnel).


Combien de temps doit durer mon stage juridique ? Plus long sera votre expérience, plus vous apprendrez, plus vous serez autonome et efficace, plus vous augmenterez vos chances d’employabilité. Logique. Tentez, si possible, de faire des longs stages.


Où faire mon stage ? Allez-vous chercher à rejoindre une entreprise ? Une administration ? Un cabinet ? Une étude ? Lequel ? Un gros cabinet d’avocats anglo-saxon ou une petite étude de notaires ? Sur quelle zone géographique ?

Ce serait se mentir que, dans certains domaines, le nom de vos futurs employeurs ne compte pas. L’idée est simple : si votre employeur est réputé et qu’il vous a pris, c’est un bon signal pour le prochain employeur qui étudie votre candidature. En revanche, rien n’indique qu’un stage dans dans une structure renommée ne vous apportera la meilleure expérience. Car parfois (souvent ?), petite structure veut dire grandes responsabilités pour ceux qui les constituent.

A vous de choisir !


Une fois que votre goal est défini, il est donc temps de vous mettre à la recherche du stage. Pour cela plusieurs solutions sont possibles.



2 - Faites jouer votre réseau personnel pour faciliter votre recherche de stage juridique : il peut être encore plus magique que l’arrivée du prince charmant dans un Disney.


Si vous recherchez votre premier stage, c’est probablement que vous n’êtes pas encore très expérimenté (vous êtes peut-être en licence de droit ?). Ce qui en résulte que vous avez mécaniquement moins de chances de trouver un stage. Et oui, ne nous le cachons pas, votre “utilité” pour l’entreprise sera moindre qu’un étudiant en master par exemple, même si elle est là pour vous former. Dura lex, sed lex.


C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons d’aller d’abord taper à la porte de vos connaissances, amis, voisins, camarades de cours plus âgés etc. afin que vous puissiez trouver des adresses où faire un stage. La première chose à faire est donc de parler de votre recherche autour de vous !



3 - Envoyez des candidatures spontanées : soignez vos CV et LM


Même si aucune offre de stage n’est publiée par la structure qui vous plait, cela ne veut pas forcément dire qu’elle ne peut pas vous accueillir. Un conseil : envoyez lui donc votre plus beau curriculum vitae et votre plus jolie lettre de motivation (cf plus bas). De façon spontanée.


Au pire, si elle n’a pas de place pour vous, vous aurez peut-être marqué des points pour votre prochaine recherche.


Petite astuce : si vous le pouvez, n’ayez pas peur de déposer votre CV et votre lettre de motivation en personne. Car sachez-le : vous êtes en concurrence avec d’autres candidats (et oui, les cabinets, études et entreprises n’ont pas des amphis pour travailler). Et adopter cette stratégie permet de démontrer à l’employeur une vraie motivation et de prendre une avance sur les candidats qui ont préféré la voie classique de l’email. Vous augmentez ainsi vos chances d’être pris !


D’ailleurs, le petit plus est une bonne recherche sur Internet pour répertorier l’ensemble des workplaces qui vous intéresse afin de faire une tournée dans votre zone géographique et une distribution générale de CV et LM.



4 - Cherchez votre stage sur Internet et les réseaux sociaux


Le web n’a pas attendu votre naissance pour mettre en lien les recruteurs et les candidats (Village de la Justice ou Carrières-Juridiques par exemple).


Puis quand Zuckerberg est arrivé avec Facebook, certains utilisateurs bien intentionné ont créé des groupes spécialisés dans les ressources humaines. Par exemple, vous pourrez trouver votre bonheur sur le groupe d’offres de Stages, emplois et collaborations juridiques - Bordel de droit.


Linkedin, ce réseau professionnel, vous permet aussi de trouver directement la personne en charge du recrutement. Stalking activé ! Allez lui écrire ! Mieux, écrivez au boss ou au responsable du département. L’audace peut payer.


Et il en existe d’autres encore... une bonne idée pour chiller sur la toile avec une bonne excuse.



5 - Demandez à votre faculté la liste de leurs entreprises partenaires


Il est aussi possible de demander à votre fac / école si elle dispose d’une liste de partenaires qui acceptent des stagiaires. C’est quand même un peu le rôle de l’université que de nous permettre de réussir nos études et notre vie professionnelle, non ?!

Si le bureau de Madame Michu du bureau 722 est encore fermé, cassez la porte (oups) !


gif


6 - Explorez la piste de vos expériences passées


Et si l'entreprise dans laquelle vous avez fait la plonge ou serveur recrutait ? Peut-être ont-ils des offres de stages ouvertes ?



7 - N’oubliez pas les ancestrales petites annonces de stage


Et oui, parfois le vieux a du bon… Les petites annonces peuvent vous faire connaître des institutions / entreprises / groupements / administrations qui pourraient vous accueillir.

Il est vrai qu’avec internet tout est trouvable facilement mais un coup d’oeil rapide aux magazines et à la presse peut vous inspirer concernant les structures existantes dans votre zone géographique.



8 - Voyez loin pour votre recherche de stage


Allez, on se décolle de papa maman. Si vous ne trouvez pas forcément de stage près de chez vous, ou si l’aventure vous tente, postulez dans d’autres villes et régions de France (ou du monde !). La SNCF fait des cartes-jeunes et Blablacar n'est pas mal non plus pour visiter nos régions.



9 - Profitez des forums de recrutement juridique


Rien ne vaut le contact physique ! Ainsi, pas d’excuses : inscrivez-vous, enfilez votre costume ou votre tailleur (jamais les deux à la fois), prenez vos documents et allez à la rencontre des recruteurs.

C’est un super exercice pour mieux comprendre le quotidien dans la structure dans laquelle vous pouvez mettre les pieds, en savoir plus sur les critères de sélection et poser toutes vos questions.

De plus, cela vous permet de vous préparer aux entretiens de stages et de vous améliorer à l’oral. Astuce : pour soigner votre présentation orale face au recruteur et faire une bonne première impression : exercez-vous à voix haute dans votre chambre jusqu’à ce que tout sorte de votre bouche naturellement. Croyez-nous, vous n’imaginez pas la puissance de l’éloquence.



10 - Soignez vos CV et lettre de motivation


Il existe déjà des milliers de conseils pour la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation.


Evidemment soignez la forme. Et personnalisez ces documents.

Mettez en avant vos initiatives personnelles, ne les négligez pas ! Vous avez suivi des cours à l’étranger, une formation à distance en plus de vos cours, ce sont de bons éléments (pensez concurrence entre candidats et différenciation ! Cela peut sûrement faire ressortir votre profil du flot de candidature).


Enfin, lorsque vous êtes face à un possible futur recruteur, pour éviter les réponses négatives, il existe quelques techniques : Dire bonjour (pour commencer), vous présenter, faire connaître votre recherche, avoir inscrit au préalable le nom de la structure dans la lettre de motivation, s'adresser à la personne en charge du poste souhaité et aussi pour les accro du jogging, peut être que le laisser à la maison serait une bonne idée.


Et puis, relancez ! Les recruteurs reçoivent parfois des dizaines de CV par jour. N’hésitez pas à relancer les structures, demandez leur s’ils ont bien reçu votre candidature, rendez-vous disponible pour un entretien. Votre détermination reste la clé.


L’équipe Pamplemousse vous prépare déjà un article spécifique sur ce point...


Conseil bonus : Ne pas se décourager durant cette période complexe ! Croyez en vous, soyez déterminés et montrez le ! Au pire la réponse sera un “non” mais quand bien même, on s’en remet (ce ne sera pas le dernier, on vous assure…).


gif


En vous souhaitant une recherche fructueuse !



Elodie Sornicle




LES DOUBLES DIPLÔMES POUR METTRE DES PAILLETTES DANS VOS CV


TOUT SAVOIR LE MÉTIER DE JURISTE DE LA VIGNE, DU VIN ET DES SPIRITUEUX






Nos derniers posts

NOUS SUIVRE

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube